Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

30e FIPA Biarritz : « Le gâteau nous a plus intéressé que les bougies », 125 films comme espoirs d’un monde à guérir

6 janvier 2017 > > Soyez le premier à réagir !

Des fictions aux séries et documentaires sélectionnés dans une géographie mondiale très élargie, le 30ème Festival International des programmes Audiovisuels de Biarritz sera l’occasion pour le public et les professionnels de trouver « une thérapie » possible, et « bouger les lignes du monde, pour qu’il aille mieux ».

Lors de la présentation à la presse ce mardi 5 janvier 2017 à l’hôtel de ville de Biarritz, les organisateurs de la 30ème édition du FIPA (Festival International de programmes audiovisuels, du 24 au 29 janvier) ne se sont guère attardés sur le chiffre rond de cette « télévision idéale » telle que rêvée et construite par son fondateur Michel Mitrani du côté de Cannes en 1987.

« Après une phase de diagnostic », a introduit son Président Didier Decoin, « le FIPA avance dans une thérapie de l’homme au secours de l’homme, qui pourrait être la devise de cette obstination des grands réalisateurs conviés cette année ».

Après s’être plongé en particulier dans le salafisme l’an passé, le festival avance donc avec « l’espoir d’une résurrection du monde », avec ces 125 œuvres projetées au public mais également aux très nombreux professionnels du monde entier qui s’y retrouvent.

« Tutti a casa » de Lise Birk Pedersen – Danemark/Norvège/Finlande

L’heure de rencontre avec les médias a permis de deviner des gros coups de coeur des organisateurs, des récits de femmes courageuses marquant leurs prises de paroles, des opposants de Poutine aux résistants en Iran ou en Afrique du Sud,  jusqu’à la satisfaction d’avoir trouvé dans « les Canadas » un point de focus enthousiasmant pour cette année.

« Inkotanyi » de Christophe Cotteret – Belgique

La compétition sera compartimentée dans les sections habituelles des fictions, des séries, des documentaires de création, des grands reportages et investigations, de la musique et spectacle, et de la section transmedia du SmartFipa.

« Moï drig Boris Nemtsov » de Zosya Rodkevich – Estonie

Prix Goncourt 2016 avec « Une chanson douce », l’écrivain franco-marocaine Leila Slimani sera présente le jeudi 26 janvier à 15h au Casino Municipal, et le même jour (après avoir été rectifié par les organisateurs), à 17h, l’acteur et réalisateur Guillaume Galienne viendra présenter sous forme de master class son deuxième film, Oblomov.

« Australia’s Shame » de Caro Meldurm, Mary Fallon et Elise Wothington – Australie

« Face à l’obstination du mal, l’obstination du témoignage », souhaita résumer le maire Michel Veunac, pour ré-affirmer le soutien déterminé de la ville de Biarritz dans l’un des plus beaux fleurons de son calendrier culturel.

Le délégué du Festival François Sauvagnargues s’en tint de son côté à une ambition moins prosaïque,  en rappelant les enjeux constants de « dénicher des talents venus de tous les horizons », qui passeront pour certains d’entre eux le filtre du désir des chaines de télévision qui les programmeront dans les mois à venir.

« Angry Inuk » de Alethea Arnaquq Baril, Canada

« La montée des séries se fait désormais dans des géographies plus larges, différentes du passé, « compléta-t-il, « la question du populisme politique et de la remise en cause des politiques gouvernementales tient une place importante dans cette année de scrutin présidentiel ».

« Free to rock », Jim Brown – USA

Avant de conclure : « cette édition sera la vitrine de ces voix guerrières qui font bouger les lignes du monde, pour qu’il aille mieux ».

A suivre à partir du 24 janvier 2017 une couverture la plus complète possible du 30ème FIPA Biarritz par une équipe d’Eklektika renforcée.

« Crime time – Hora de peligro », de Julien Tousselier – France/Brésil


Tout le programme du FIPA jour après jour à retrouver sur leur site


 


Vous pourriez aussi aimer

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *