Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

« Pas macho, ni gay » : pour ses Fêtes, Bayonne l’affiche bien trad’

10 mars 2015 > > 7 commentaires

Les Fêtes de Bayonne ont dévoilé une affiche qui nourrit les commentaires et détournements des internautes, quand l’auteur et la Ville assument un vigoureux coup de barre vers « la tradition » de ce rassemblement d’un million de personnes fin juillet.

De cette double qualité de vie prônée par ses propositions touristiques, Bayonne entre tradition et modernité », le couperet a choisi son camp, fermement, ce 10 mars 2015 : c’est armés du 49.3 du vox populi que les représentants de Bayonne, de son Maire Jean René Etchegaray en passant par le Président du Comité des Fêtes Henri Lauqué et par l’Adjoint à la Culture, Yves Ugalde, ont salué l’affiche retenue cette année pour ses Fêtes.

affiche-fetes-bayonne-aski4« Une fenêtre sur les Fêtes, tout simplement », selon son auteur, Patrick Cossu, dit Aski, le travail de ce Nîmois d’origine et Biarrot d’adoption étant décrit pour la postérité (de cette année) comme « une affiche rieuse et colorée, qui reprend bien la pâte de l’artiste », selon les termes choisis par le service communication des Fêtes.

7.500 personnes ont voté par Internet ou en se rendant au Musée Basque pour que, au final, un score de 31% appuyé par le Comité d’experts sélectionné soit estimé suffisant pour faire taire toute polémique sur ceux, restés sans voix, devant le choix final, cédant assez peu à la modernité artistique.

affiche-bayonne-2015-1Du choix tricolore de son titre, assez loin des couleurs habituelles du vert et du rouge basques, nombre d’entre eux peinent à se retrouver dans cette multitude de visages ronds, ornés de bérets pour les hommes majoritaires et têtes nues pour les rares femmes présentes sur l’affiche.

« Ceux qui la trouveraient trop traditionnelle doivent savoir que les Fêtes sont elles aussi marquées par la tradition, qui dure depuis 1932 », a coupé court l’adjoint à la culture de la Ville de Bayonne, Yves Ugalde, selon les propos rapportés par Sud Ouest.

bibi-beau-rivage-2011En innovant un nouveau mode de détermination de 5 artistes sélectionnés en tout et pour tout pour le concours d’affiches, force est donc de constater que le travail précédent d’Aski, pour les fêtes du quartier Bibi Beaurivage de Biarritz, les avait convaincus de la possibilité qu’il soit le vainqueur de cette édition 2015.

Un tour de force pour Bayonne : ce rassemblement d’environ un million de personnes sur 5 jours, doté d’un budget constant d’1,5 million d’euros, prendra donc les couleurs d’une « sympathique » fête de quartier.

Cette ville était un village qui s’ignorait : il l’affiche désormais bien volontiers.

« Les femmes ? J’avoue ne pas avoir pensé à les représenter »

affiche-fetes-bayonne-aski2Citant le peintre colombien Botero dans ses sources d’inspirations, Patrick « Aski » Cossu a répondu bien volontiers aux questions du Service des Fêtes de Bayonne, sur son parcours, et sur son sentiment d’avoir rendu une copie « sympathique » vis à vis des exigences du concours.

Conscient d’une polémique insistance sur son choix graphique réservé aux femmes, quasi-absentes ou réduites à des éléments de décoration de l’affiche (au même titre que les vachettes ou la gourde), l’homme aura embrayé sur un registre qui l’est sans doute moins.

P. Cossu : oui, j’avoue ne pas avoir pensé à les représenter… Je ne suis pourtant pas macho, ni gay, mais j’avais dans l’idée de représenter une banda.

Sur Internet, la voix de ceux qui préfèrent en rire qu’en pleurer

Une forme certaine de consternation s’est emparée d’Internet autour du hastag #FDB2015 au moment où a été dévoilée l’affiche sur les coups de midi

affiche bayonne tweet 1affiche bayonne tweet 3affiche bayonne tweet 2affiche bayonne tweet 4Dans ce registre, le dessinateur basque Marc Armspach, alias Marko a les qualités reconnues nécessaires pour avoir une petite longueur d’avance, fournissant (avec nos remerciements) le visuel caustique de cet article.

Quelques temps avant, son coup de gueule est loin d’être passé inaperçu, avec une première caricature accompagnée d’un texte explicite, son « Mais où est Bécassine ? » valant bien un #JesuisCharlie, affiché jusqu’il y a encore quelques jours sur le fronton de la mairie.

affiche-fetes-bayonne-aski3Je ne pense plus grand chose des affiches des fêtes de Bayonne .
Mais l’apothéose est pour cette année. je passe sur le classement au rang de folklore bucolique  » aireTTunTkititTtun » de l’image du Pays Basque ( gerbant et insultant !) et ne m’attarde pas plus sur le rendu rétrogade et totalement dépassé du visuel …. il ne manque plus que BECASSINE .. D’ailleurs elle y est peut -être !.. cherchez !

Un mot pour ceux qui s’insurgent et crient au scandale quand un vrai travail et un vrai regard novateur d’artiste est donné sur ce genre d’événement : à être frileux et coincé du cul , voila ce qui arrive ! Alors ne venez pas vous plaindre !

Affiche proposée par Monsieur Pollux Pollux

Alors, certes, ne pas l’accepter ne changera pas le résultat du concours de l’affiche des Fêtes de Bayonne pour l’été 2015 : elle sera déclinée dès avril sur les tee-shirts en vente, et sur tous les supports habituels de merchandising de cette manifestation connue à l’international.

Avec 3.500 euros pour prix au vainqueur, accompagnés de la cession intégrale non négociable de ses droits d’auteur, il n’était pas sérieusement envisageable de penser pouvoir attirer un artiste internationalement reconnu.

 


Commentaires

7 réponses à « Pas macho, ni gay » : pour ses Fêtes, Bayonne l’affiche bien trad’

  1. Mayi Kutzu dit :

    Ah ben voilà le renouveau Bayonnais via le réseau du JRE….oh !! nous n’irons pas ergoter sur le fait que trois sur cinq des « artistes » furent des soutiens appuyés durant la campagne des municipales au premier magistrat de Bayonne, non ce n’est pas notre genre.
    Bref nous sommes ici entre gens de bonne compagnie.
    Sur le gagnant que dire ? Rien tant son travail relève plus d’une inspiration Marianonesque des images que l’on peut se faire des fêtes de Bayonne.

  2. […] Les Fêtes de Bayonne ont dévoilé une affiche qui nourrit les commentaires et détournements des internautes, quand l’auteur et la Ville assument un vigoureux coup de barre vers « la tradition » de ce rassemblement d’un million de personnes fin juillet.  […]

  3. Marie dit :

    P. Cossu : oui, j’avoue ne pas avoir pensé à les représenter… Je ne suis pourtant pas macho, ni gay, mais j’avais dans l’idée de représenter une banda.

    Rien que cette phrase et je ne regrette pas de ne pas avoir voté pour lui….et je rajouterais que dans les bandas il y a des femmes!!!

  4. Pollux dit :

    J’attends mes 3500€ pour l’illustration de cet article, publiée sans mon autorisation. Je réserve ma décision quant à une éventuelle cession des droits dérivés. Cordialement.

  5. Nikolas dit :

    Ok, une affiche dans la droite tradition -ou traditionnelle de droite, au choix- de 1932 présentée par 3 mâles blancs de 55 ans. Et sinon, ça n’affole personne qu’il n’y ait que caucasiens?

  6. bertrand leiris dit :

    quand on voit les autres affiches sélectionnées (à part celle de Prat) il est logique d’avoir retenu celle-ci…pas révolutionnaire, il est vrai,mais moins ringarde que trois des quatre autres

  7. Bruno dit :

    Pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir. Aussi, on fait bien dire ce que l’on à qui l’on veut bien. En effet, que dire
    des 10 femmes (de dos,certe), présentés dans le tableau de M Botero, contrairement à ses propres propos ?…
    Aurait-on un problème à voir que ce que l’on veut bien voir ?!…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.