Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Ruby Cube / Rocky – concerts gratuits [Eté à Pau 2017]

Nova Twins
Rock / Pop // FRANCE

Ruby Cube, c’est 5 garçons qui délivrent une pop énergique aux influences rock et électroniques.

Lorsque nous avons sorti l’EP, ça nous est tombé un peu dessus, on ne se rendait pas bien compte, mais dans le doute, on a voulu terminer nos études », explique Samson, le chanteur dont les intonations rappellent celles d’un Robert Smith. Un tour de piste plus tard, ils reviennent avec un clip bien léché, tourné dans un hôpital psychiatrique de la banlieue parisienne.  Et c’est réussi.  On se laisse facilement emporter dans leur univers presque schizophrène.

« Ce groupe est l’un des plus prometteurs de la scène hexagonale » Colette

« Vous pouvez vous attendre à un très grand moment ! «  Be Street Magazine

« Leurs morceaux sont des merveilles d’ambivalence qui se dansent dans la raideur ou la souplesse, au choix, dont les belles mélodies happeront vos âmes ou dont les rythmiques rendront vos membres incontrôlables. » Les Inrocks


Rocky
Electro Pop // FRANCE

Rocky, c’est le nouveau groupe qui fait du bruit. Rocky, groupe lillois composé de trois musiciens et une chanteuse, entreprend sa route vers le succès.  Au départ, c’est l’histoire de trois potes du Nord (Olivier Bruggeman, Tom Devos, Laurent Paingault) passionnés par le baggy sound et la vista synthétiques d’un autre Nord, celui de l’Angleterre : on parle de Manchester, des envolées synthétiques de New Order, des Happy Mondays, de 808 State. On pourrait citer aussi par exemple la house chicagoanne des warehouses (Francky Knuckles es-tu là ?), les sonorités acides de la proche Belgique, ou encore les envolées de formations plus récentes, repérées des deux côtés de l’Atlantique – LCD Soundsystem aux USA, Hot Chip chez les Britons.

À ces trois potes il manquait une pièce maîtresse pour aller un peu plus loin, et c’est en la personne et surtout dans la voix d’Inès Kokou que le petit miracle s’est produit. Avec une voix digne d’une Dionne Warwick en Nike Air ou de l’immense Denise Johnson, qui transcenda les Mondays (justement) et offrit ses plus grandes heures à Primal Scream (les meilleurs titres de Screamadelica, dont Rocky est fan bien entendu) – la jeune femme apporte au groupe lillois le supplément d’âme nécessaire à une épopée désormais annoncée. Si les trois musiciens de Rocky sont les magiciens fous derrière le son qui fait Soft Machines, la véritable puissance de feu vient de la voix d’Ines Kokou, qui donne toute son intensité et une immense émotion.

Un savant mélange d’ancien et de nouveau donc, qui fait de ROCKY l’un des futurs poids lourds de la scène française. Ils s’inspirent de la house et de divers styles musicaux pour jouer, chanter et faire danser toute une salle car oui, c’est de danse qu’il s’agit. Leurs références : la musique des Talking Heads ou de LCD Soundsystem ; véritables machines à groover, les Rocky rentrent dans l’arène pour s’imposer comme le groupe qu’il ne faut pas manquer.

Plus d’infos : http://www.leteapau.com/

© Eklektika 2018 - contenu diffusé en accord avec l'organisateur, pour plus d'info, contactez-nous