Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Sorties cinéma du 24 décembre

Pendant la trêve des confiseurs, les salles de cinéma ont nourri leurs programmations de multiples continuations des films les plus remarquables de cette fin d’année (Mr. Turner, Eau argentée, Timbuktu, Charlie’s Country, ou, dans un autre genre, le dernier volet de The Hobbit).

La coïncidence du 24 décembre avec un mercredi a fourni l’occasion de programmations gourmandes ou décalées par rapport aux déferlements d’effets spéciaux et de muscles saillants, à même de nourrir nos envies de nous réchauffer quelque peu devant un grand écran.

Et bon Noël à tous.


 

Whiplash, réalisé par Damien Chazelle, avec Miles Teller, J.K. Simmons, Paul Reiser – 1h47 – A l’Atalante de Bayonne, au Royal de Biarritz et au Sélect de St Jean de Luz.

whiplashPuisant dans ses propres souvenirs, Chazelle orchestre une variation choc sur les rapports haine-fascination entre un maître et son élève au conservatoire de Manhattan.

Pour ce personnage rêvant de devenir l’un des meilleurs batteurs de jazz de sa génération, cette quête de l’excellence, qui swingue et frappe fort, s’annonce assez clairement comme un film spectaculaire sur la filiation contrariée et sur la transmission.


Exodus : Gods and Kings, réalisé par Ridley Scott, avec Christian Bale, Joel Edgerton, John Turturro – 2h31 – Au Sélect de St Jean de Luz.

exodusCette année, c’est Ridley Scott qui se colle à l’obligation de nous en mettre plein la vue en fin d’année, Christian Bale ayant répondu présent pour le concours des gros biscoteaux et des visages tordus par le climax du déferlement d’effets spéciaux servi.

Moïse, qui fournit la trame biblique du film, le téléchargera sans doute.


Fidelio, l’odyssée d’Alice, réalisé par Lucie Borleteau, avec Ariane Labed, Melvil Poupaud, Anders Danielsen Lie – 1h37 – A l’Atalante de Bayonne.

fidelio-2Une femme marin, Alice, qui embarque comme mécanicienne sur un vieux cargo, le Fidelio. A bord, elle découvre que Gaël, son premier grand amour, commande le navire.

Fait notable : TF1 et les Cahiers du Cinéma unanimes pour désigner un film beau et paradoxal, naviguant entre onirisme et romanesque, questionnant le désir comme la liberté, totalement transcendé par une actrice merveilleuse, Ariane Labed.

On vous parie notre billet que ce film sera peut-être la belle découverte de Noël.


20.000 jours sur Terre, réalisé par Iain Forsyth, Jane Pollard, avec Nick Cave, Susie Bick, Warren Ellis – 1h37 nulle part pour l’instant.

20000-caveCette plongée intime et fascinante dans l’univers du merveilleux compositeur interprète Nick Cave n’a pas trouvé sa place sur les écrans de notre contrée bien trop « reculée ».

Avec 3 copies en tout et pour tout pour sa sortie (technique), la privation de ce documentaire britannique sorti par Carlotta Films donnerait envie d’acheter une hache pour attaquer cette idée que cela pourrait être suffisant de nous faire attendre.

Voilà donc notre premier vœu de cinéma prononcé pour la future nouvelle année.


 

© Eklektika 2019 - contenu diffusé en accord avec l'organisateur, pour plus d'info, contactez-nous