Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Après 25 éditions, le Festival de Théâtre d’Arnaga tire sa révérence

2 mars 2015 > > 9 commentaires

Il n’y aura pas de nouvelle édition cet été du Festival de Théâtre d’Arnaga à Cambo, le contexte et les difficultés croissantes pour cette organisation bénévole en étant venus à bout après 25 ans.

La rumeur bruissait bien au-delà de Cambo, prêtant à son estimé Festival de Théâtre d’Arnaga un destin de repli dans une autre commune, mais cela ne sera finalement pas le cas.

« Le festival n’aura pas lieu à ARNAGA (ni ailleurs) cet été », a répondu Didier Rey, le Président de l’association Accords qui le gère entièrement bénévolement depuis 25 ans.

arnaga 2« Les raisons sont multiples », confie-t-il à Eklektika, en particulier, il faudrait retenir le nouvel aménagement du cadre somptueux qui l’accueillait depuis 1988, à savoir la célèbre demeure d’Edmond ROSTAND : deuxième musée du département par sa fréquentation, il a offert à partir de 1989 un cadre prestigieux et parfaitement adapté à ce festival en plein air.

Les trois soirées de mi-août ne verront donc pas revivre sur les planches des grands classiques de la comédie française, ou bien ces aventureux du Petit Théâtre de Pain qui offrirent leur Syphon en 2012 à un public qui s’y était pressé.

« Je pense que la 25ème édition aura été la dernière », conclut Didier Rey, « mais c’est déjà tellement énorme… ».

les-fourberies-de-scapin-par-le-theatre-du-kronopeDans le bulletin édité d’Accords, destiné à ses adhérents, sont aussi évoquées les difficultés pour des bénévoles d’organiser une manifestation aussi prenante, devant celles, attendues, des contraintes humaines et financières, « que ce soit à Arnaga ou sur un autre site ».

cyrano14

Cyrano de Bergerac, mis en scène par le Grenier de Babouchka

« Les spectacles hors été continuent, l’esprit demeure, la volonté aussi », précise son éditorial, quand, de cette édition passée, et donc ultime, ses spectateurs pourront repenser à y avoir vu le Cyrano du maître des lieux, mis en scène par le Grenier de Babouchka.

Le Théâtre AIEC, au square Albeniz de Cambo, sera donc le lieu pour retrouver les membres de cette vaillante association, par exemple dès le 21 mars prochain, avec Pascal Sangla en concert.

Ce jour un peu amer de lundi 2 mars 2015, a tout de même pris grand soin de tirer sa révérence, sans oublier de saluer bien bas ceux qui leur ont été fidèles.

merci


 


Commentaires

9 réponses à Après 25 éditions, le Festival de Théâtre d’Arnaga tire sa révérence

  1. Geneviève dit :

    Je suis plus qu attristee fe vous voir tous disparaitre l âme d arnaga s en est allee quel dommage

  2. Bord dit :

    C’est une grand désarroi de voir disparaître les soirées d’Arnaga
    Vous nous aviez réconcilié avec le théâtre classique, crée une vocation chez notre fille et fait partager d’exceptionnels moments avec un accueil incomparable. Bravo à tous pour ces années magiques

  3. Claire Saurel dit :

    Je viens de découvrir avec un infini regret que ces belles soirées magiques à Arnaga n’auraient plus lieu cette année. Un énorme merci à toute l’association Accords, pour leur investissement et le sourire constant de leur accueil depuis plus de 20 ans, depuis la vente des billets jusqu’au placement devant la scène (sans compter tout ce que nous ne voyions pas avant et après). Bravo pour avoir résisté aussi longtemps avec un théâtre d’une telle qualité.
    Claire

  4. Aline dit :

    Grand regret et déception de ne pouvoir venir avec ma famille assister aux belles soirées théâtrales que vous organisiez.
    Merci pour les moments magnifiques que nous avons vécus ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.