Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Atabal, Biarritz : Mount Zion en mode colline

27 septembre 2014 > > Soyez le premier à réagir !

L’attente suscitée par la venue à l’Atabal de Biarritz de Tee Silver Mount Zion Orchestra (SMZ) n’aura pas été complètement satisfaite hier, avec un concert très en-deçà de que laissaient augurer les promesses de leur récent album « Fuck Off Get Free We Pour Light On Everything (Constellation Records, 2014).

L’heure et demie du concert aura essentiellement consisté pour nos Canadiens à dérouler un set sans aspérités ni convulsions, son leader Efrim Menuck ponctuant chaque morceau d’un « Thanks you. Next song is bluasmuckhonayyoudie*** » ou quelque chose d’approchant (et de guère intelligible).

mount-zion-4A l’exception du titre « What We Loved Was Not Enough », malheureusement le dernier morceau du concert, la transe espérée n’aura que peu atteint des sommets, avec l’impossibilité vendredi soir de dépasser la barrière de l’humeur mala leche du chanteur, sa guitare ayant admis avant nous qu’elle n’aurait pas droit au régime de surchauffe qu’elle affectionne.

Un sentiment mitigé donc, au vu de l’ensemble impeccable autour de lui, avec les accords parfaits des deux violons autour de lui, d’un batteur qui maitrisa l%


Commentaires

Les commentaires sont fermés.