Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Les ‘Rencontres sur les Docks’ à L’Atalante, camper au plus près de la diversité du cinéma

6 mars 2015 > > Soyez le premier à réagir !

Du 11 au 14 mars 2015, le Cinéma L’Atalante de Bayonne propose avec ses 11èmes Rencontres sur les Docks un panorama essentiel de ce qui doit, toujours, être défendu par la notion de cinéma conscient.

A l’ouverture de la conférence de presse de présentation de la 11ème édition des Rencontres sur les Docks, le président de l’association Cinémas et Cultures Jean Pierre St Picq avait une prime envie de faire partager son urticaire devant l’affirmation, étalée en Une de tous les médias depuis quelques jours, sur « la santé exceptionnelle du cinéma en France ».

atalante-docks-1

De gauche à droite : Jean-Pierre St Picq, Président ; Sylvie Larroque, Directrice de programmation ; Simon Blondeau, animateur

Le constat est là, plus de 200 millions d’entrées enregistrées en 2014, monstrueux des diversités que cette suite de zéros peut dissimuler de la réalité des exploitants indépendants.

Quand le choix est fait au quotidien au Cinéma L’Atalante de Bayonne de ne pas céder aux sirènes de ces quelques films qui raflent la mise, la réalité a un autre visage, plus grimaçant.

coup-marteau-atalante

‘Le dernier coup de marteau’ d’Alix Delaporte – Section « La jeunesse au cinéma »

« Nous sommes déjà sur les bases d’une belle saison, comme l’an passé, aux alentours de 105.000 entrées », une fréquentation pour ce lieu historique de l’art et essai du quartier St Esprit et son « annexe », L’Autre Cinéma, mais le sourire est une notion qui lui échappe quelque peu, pourtant.

Chaque semaine, le nombre de films qui ne trouvent pas réellement son public est au moins aussi important que ceux qui débarquent chaque mercredi, les bonne surprises sont parfois bonnes et étonnantes (Timbuktu, Les Combattants, Grand Budapest Hotel ou Birdman), sans imaginer pouvoir souffler, et arrêter de résister aux formatages.

atalante-docks-2

Hommage au cinéaste René Vautier, parrain de l’Autre Cinéma, décédé le 4 janvier 2015

Les Rencontres sur les Docks sont donc l’occasion revendiquée et consciente de rompre quelque peu avec le quotidien des sorties pré-programmées, pour confectionner la programmation « sans renoncer » d’un cinéma volontaire.

Des axes de programmation « pour sortir du flux » sont donc portés à bout de bras : une place importante pour le jeune cinéma français, un focus sur le cinéma basque, un hommage à René Vautier (voir ci-dessous), des soirées concerts (venue en particulier de Serge « Noir Désir » Teyssot-Gay), et une nouvelle exposition en partenariat avec la galerie Spacejunk de Bayonne.

larry-clark-spacejunk-bayon

Expo ‘Entre deux jeunesses’, par Spacejunk – Avec Larry Clark, Claude Nori, Jérôme Romain

La question n’est pas, et ne sera pas, celle du « satisfait ou du remboursé ». Pas exactement non plus celle de la vie ou de la mort de cette structure, qui devrait voir en juin prochain le démarrage des travaux du regroupements de ses 3 salles au pied du Pont St Esprit.

La question, inscrite dans l’éditorial du Président dans le programme, demande juste que, quand on parle de cinéma, « on ne confonde pas » l’arithmétique et les sports de combat au quotidien.

loreak-atalante

Equipe de Loreak, de Jon Garaño et Jose Mari Goenaga – Section Regards sur le cinéma basque

Avec plus de 1.200 scolaires inscrits à des séances spéciales durant les Rencontres, la directrice de programmation, Sylvie Larroque, aidée par Simon Blondeau, auront laissé passé plus de joie, avec ce sentiment qu’une partie du chemin est correctement entreprise.

L’idée de pouvoir « balayer le spectre le plus large du cinéma », donner à voir ces films inédits de René Vautier, officiellement le cinéaste le plus censuré de France : ils auront salué tous deux « ce plaisir à concevoir les Rencontres comme le meilleur mot pour définir notre cinéma ».

teyssot-gay-atalante

‘2001 revisité’, groupe Interzone

« Il est toujours plus facile de savoir ce qui se trame à Hollywood que devant nos portes », peut-on lire dans le dossier de presse.

Ces quatre jours de programmation spéciale portent l’envie d’en être le sésame.


GAZETTE-295-DOCKSRetrouvez tout le programme des Rencontres sur les Docks #11 sur le site de l’Atalante.

Toute cette semaine-là, Eklektika essaiera de vous en offrir la couverture la plus complète possible.


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.