Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

#AttentatdeNice, et toujours cette dernière image de « Zero Dark Thirty » en tête

15 juillet 2016 > > Soyez le premier à réagir !

Après Charlie Hebdo en janvier 2015 puis le Bataclan en novembre l’an dernier, la France a de nouveau été frappée à Nice par une attaque terroriste le jour de sa fête nationale, le 14 juillet, peu avant minuit, après son traditionnel feu d’artifices.

zero-dark-attentat-nice-5Plus de 80 morts déjà dénombrés, une centaine de blessés dont un grand nombre « en état d’urgence absolue » : ce camion qui a foncé sur la foule deux kilomètres durant a brutalement mis à terre la quiétude d’Épinal de la Promenade des Anglais, en fauchant des vies au seul nom de la détestation fanatique.

Comme lors des attaques récentes à Bruxelles et à Orlando (Etats Unis), revient avec la même force amère cette image du film de Kathryn Bigelow, Zero Dark Thirty, sur la traque et l’exécution de Ousama Ben Laden au Pakistan.

zero-dark-attentat-nice-2Sorti en 2012, soit 11 ans après les attentats du 11 septembre, ce film relate sur ses deux premières heures le labyrinthe de pistes contradictoires pour « fixer » le cerveau de ces attentats, une jeune enquêtrice de la CIA parvenant à orienter une équipe des SEAL (principale force spéciale de la marine de guerre des États-Unis) le 2 mai 2011, vers minuit et demie (d’où le titre du film) à Abbottabad, au Pakistan.

Dans ce nouveau film-choc de Bigelow, réalisatrice trois ans auparavant de Démineurs, en Irak, les 45 dernières minutes y sont consacrées à la traque elle-même, puis à ce coup de feu qui fait tomber à terre une ombre, avant que ne soit confirmée l’identité du chef spirituel du réseau jihadiste Al-Qaïda.

zero-dark-attentat-nice-1Un coup de feu, contre l’ennemi N°1 de la planète.

Nourri d’investigations et de multiples témoignages, Zero Dark Thirty donne alors à voir le regroupement de l’escadron dans l’avion du retour vers sa base américaine.

Nul « Hourrah » ou bannière américaine étoilée, ni « Check » virils, mais un abattement partagé, silencieux, dans la carlingue.

zero-dark-attentat-nice-4Avertie du résultat de l’opération militaire, le personnage de l’enquêtrice Maya reste lui aussi silencieux, fixant dans la nuit la certitude que cette mort ne résout rien, parce que le mal est fait.

L’intelligence du propos frappe dès lors, et impose ce film comme l’un des plus importants pour comprendre l’histoire du monde dans laquelle il se situe, et que nous vivons aujourd’hui encore.

Car le poison de la pensée djihadiste reste là, qui a déjà commencé à créer de nombreux autres Ben Laden dans le monde entier, ou encore ces cohortes de fanatiques dont les actions épouvantables ont pour effet de prolonger la nuit des drames.

zero-dark-attentat-nice-6Les armes n’ont rien résolu, le mal est fait. Et le poison s’est répandu.

Ces actes résistent aux dispositifs d’états d’urgence et se propagent contre nos valeurs fondamentales.

Nos efforts pour continuer de les porter malgré ce froid dans les âmes, et la solidarité pour leurs victimes, où qu’elles soient, sont les deux piliers fragiles de cette matinée du 15 juillet 2016.


Trailer de Zero Dark Thirty de Kathryn Bigelow




Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.