Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Attentats à Paris : tous concernés, tous impliqués dans l’après (#ensemble)

14 novembre 2015 > > Un commentaire

Hier soir, ce vendredi 13 novembre a été la date choisie pour perpétrer de multiples attaques terroristes sur Paris, avec un bilan effroyable de plus de 80 morts et des centaines de blessés.

Le deuxième acte de guerre pour cette année 2015, après celui contre l’équipe de Charlie Hebdo et du magasin Hypercasher en janvier dernier. Des journalistes, des policiers, une communauté juive dans le viseur.

Ce samedi matin, le sentiment est que nous sommes tous touchés, par le choix des lieux choisis comme des symboles. Un stade de foot, une salle de spectacles, des terrasses de café.

Les endroits où nous nous retrouvons, où le « ensemble » a été frappé. Ainsi que le « nous ».

Un sentiment de néant nous saisit à la gorge ce samedi matin.

Une poignée d’hommes déterminés à faire chuter notre regard sur le présent, nos attentes sur l’avenir.

Les lieux de rassemblement ont été fermés. A Paris, mais aussi ici, et là, partout.

Sur la côte basque, ce week-end sera un temps de silence et de visages fermés, comme les portes des principaux lieux de culture.

Pas par prudence, mais parce que le coeur n’y est pas. Nous sommes plongés de force dans Le cimetière marin de Paul Valéry, et son « le vent se lève, il faut tenter de vivre ».

attentats-paul-valery« Tenter de vivre ». Il faudra le faire dans les discours ambiants, dans l’urgence gouvernementale actuelle, et dans les prises de paroles des politiques, des experts convoqués sur les plateaux télé.

Qu’est-ce qui, dans tout ça, nous en donnera la force ?

Dans ce qu’elle porte de plus puissant, l’humanité trouve souvent les ressources de faire mieux, dans sa conscience citoyenne, que les dispositifs sécuritaires qui nous accompagneront désormais, et pour fixer d’un oeil mauvais les discours excluants.

Huit hommes, 2h de temps, et l’objectif que tout vacille. Les explications sur le sens politique et religieux de leurs actes renverront à notre lucidité sur le monde.

Mais ils n’auront pas gagné si l’on refuse d’accepter qu’ils aient tué notre « ensemble ».

Celui que fixent nos enfants, qui se demandaient déjà quel monde nous leur avions offert.

Il faudra se rapprocher d’eux, leur parler doucement.

Trouver les mots, cacher notre angoisse.

Puis les orienter, peu à peu, sur un chemin de résistance. La culture y a toute sa place.

Ils chercheront en eux ce qui est important, essentiel, et ce #ensemble pourra faire credo, plus que slogan.

Leurs regards se feront attentifs.

On pourra alors sentir en nous tous un infime souffle de soulagement.

Et le temps du deuil se chargera d’étreintes indispensables.


parisRassemblement en France sur les places de mairie ce samedi à 17h


 


Commentaires

Une réponse à Attentats à Paris : tous concernés, tous impliqués dans l’après (#ensemble)

  1. jean yves dit :

    Merci pour ce bel article et cette phrase que je retiens : « Dans ce qu’elle porte de plus puissant, l’humanité trouve souvent les ressources de faire mieux, dans sa conscience citoyenne, que les dispositifs sécuritaires qui nous accompagneront désormais, et pour fixer d’un oeil mauvais les discours excluants. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.