Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Bach et Haendel, stars baroques des folles journées Musika-Musica

4 mars 2015 > > Soyez le premier à réagir !

Avec Musika-Musica, Bilbao se change chaque année en capitale de musique classique le temps d’un week-end, suivant l’exemple de la Folle Journée de Nantes.

C’est un évènement pour tous les amoureux de musique classique du Pays Basque sud, qui affluent chaque année en nombre pour assister aux programmes exceptionnels du festival Musika-Musica : sa 14e édition du festival, qui aura lieu du vendredi 6 au dimanche 8 mars 2015, est consacrée à Haendel et Bach, les deux géants de l’ère baroque.

L’évènement est de taille, avec une volonté de donner le maximum de visibilité de ces oeuvres, c’est à dire également en permettant au plus grand nombre d’en être le spectateur : dans sa tentative d’ouvrir la musique classique à un public élargi, Musika-Musica propose des concerts courts à des prix très raisonnables (30.000 billets disponibles, entre 6 et 10 euros).

muzika-uneLe festival s’ouvre avec Le Messie de Haendel interprété par l’Orchestre Symphonique de Bilbao, sous la direction de Robert Howart, et par la Chorale de Bilbao, avec la soprano Maria Espada et le baryton basse Mathew Brook, tandis qu’il reviendra au grand pianiste Miguel Ituarte d’interpréter les Variations Goldberg de Bach.

Au total, 75 concerts sont programmés, tous dans un lieu unique et exceptionnel, le Palacio Euskalduna.

muzika-palacio-esukaldunaParmi les 800 musiciens attendus ce week-end à Bilbao se trouvent la soprano Gemma Bertagnolli, une des grandes voix baroques, les orchestres symphoniques de Bilbao et d’Euskadi ou l’Akademie für Alte Music Berlin, qui a su s’imposer comme une des meilleures orchestres de chambre du monde.


Bach

Bach

Nés tous les deux en 1685, Haendel et Bach ont mené le baroque à son apogée, mais avec des styles bien différents.

Autant la musique de Bach est sérieuse et sobre, dévolue au culte et à la dévotion, pleine d’ordre et de sagesse, autant celle de Haendel est tournée davantage vers le profane, le démonstratif et la satisfaction des goûts d’un large public.

À l’intériorité de l’un répond donc le goût pour le spectacle de l’autre.

Haendel

Haendel

Pour Bach, la reconnaissance à la hauteur de son génie ne lui viendra que longtemps après sa mort, quand Haendel a été le premier artiste qui a atteint la richesse et la gloire par la musique.

Autant de contrastes qui ont mené les Coréens et les Japonais en particulier à considérer Bach et Haendel comme « le père et la mère » de la musique.


encab-musika-musica15Plus de renseignements sur le site de Musika-Musica


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.