Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Bayonne ouvre le DIDAM au peintre basque Sistiaga (mais pas aux plâtriers)

16 avril 2015 > > Soyez le premier à réagir !

C’est ce vendredi 17 avril qu’ouvre l’espace d’exposition du DIDAM à Bayonne, avec des oeuvres du peintre basque José Antonio Sistiaga, dans un bâtiment ouvert sans tout à fait la même exigence de qualité.

L’ambition est là, éclatante de couleurs, portée conjointement par la Ville de Bayonne et l’association Ezkandrai : dans le cadre du festival des Ethiopiques (du 22 au 26 avril, on vous en parle très vite), le nouveau musée d’art contemporain, le DIDAM, ouvre grand ses portes au peintre basque José Antonio Sistiaga, en sa présence.

didam-bayonne-8L’exposition Du jour à la nuit, eguna gaua se tiendra du 17 avril au 30 mai, avec, pour son premier week-end, un temps de portes ouvertes qui verront se presser ceux qui, dans la cité labourdine, attendent de ce nouvel espace d’exposition qu’il prenne le relais du défunt Carré Bonnat.

didam-bayonne-2De l’ancien bâtiment des Affaires maritimes, quai de Lesseps, la municipalité a communiqué par une expression malheureuse qui interpellera tout de même ses premiers visiteurs : « A peine retouché, l’édifice Art Déco a gardé de sa superbe pour accueillir diverses formes d’expressions artistiques ».

Toute la nuance est dans ce « à peine retouché », la seule mauvaise surprise d’une première découverte des lieux, avec une rénovation à minima des surfaces intérieures.

didam-bayonne-20Craquelures, chevilles et autres clous repeints sans états d’âme : Sistiaga n’aura pas à essuyer les plâtres, ce corps de métier n’ayant visiblement pas été invité à la fête attendue. Pas plus que n’ont été conviés des traducteurs multilingues pour la brochure d’exposition, une aberration pour un bassin de vie transfrontalier.

Ouverture un peu trop rapide, ou économies à la serpette ? Le DIDAM devra partager une exigence égale à celle des ses artistes invités, pour être certain à l’avenir de prendre sa place dans le paysage des lieux qui impressionnent autant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

didam-bayonne-23


Les fulgurances cosmiques de Sistiaga

Fidèle à sa marque artistique issue du groupe GAUR, avant-garde artistique des années 60 en Pays Basque, la peinture de José Antonio Sistiaga rejoint cette inspiration que nous avions aimée l’an passé, avec l’exposition d’un autre grand nom exposé au Carré par le Black&Basque, José Luis Zumeta.

didam-bayonne-5Dans les volumes qui lui ont été ouverts au DIDAM, Sistiaga a choisi une sélection d’oeuvres qui l’ont fait connaitre internationalement, particulièrement sa période de création 1992-1997.

Partisan d’un art direct, ses toiles portent le travail d’une main dont la fermeté est la compagne de l’insistance du trait, jusqu’à ce point où seul l’artiste est en mesure de définir le point final.

Sur les grandes largeurs affectionnées, Sistiaga reproduit cette obsession du cosmos, à l’oeuvre également dans ses pellicules cinéma peintes à la main, où les formes et les couleurs sont indissociables d’une idée du temps, de sa vitesse, et de la place à laisser au hasard.

Une série d’impacts particulièrement présente dans la salle réservée aux toiles les plus sombres, qu’une plus faible lumière bien scénographiée accompagne dans des sensations astronomiques.

didam-bayonne-24C’est de la liberté de chacun d’y voir ce qu’il a envie de deviner que réside le plaisir d’une déambulation devant ces oeuvres, le jour et la nuit ici présentés ici pouvant alors se déployer dans une contemplation reconnaissante, et convaincante.

didam-bayonne-10


Des visites commentées de l’exposition

didam-bayonne-14L’homme est bien connu, et nul doute que Sistiaga a apprécié la nomination comme directeur d’exposition de Jean-François Larralde, historien et professeur d’art, et également conservateur du Musée de Guéthary.

Ce mouvement d’avant-garde est un champ qu’il a éclairé depuis bien longtemps, aussi bien dans sa résistance à l’académisme autoritaire d’une Espagne franquiste, qu’à la multitude des techniques employées pour nourrir la toile d’éclats de peinture.

 

« Sistiaga nous propose une peinture en action, en éruption, en ébullition, une peinture de corps à corps avec la matière », écrit-il dans le feuillet de présentation de l’exposition, « n’obéissant à aucune loi préétablie et dans lesquelles la matière est appliquée avec force giclures, dégoulinures, éclaboussures, hachures, coulures, tourbillons et taches »

Samedi 18 avril
15h30, 16h30 et 17h30, découverte de l’exposition Sistiaga par Jean-François Larralde

Mercredi 6 mai à 17h30
Conférence-visite « Sistiaga, l’avant-garde artistique basque des années 60 »

Samedi 16 mai à 16h
débat autour de l’ouvre de Sistiaga avec Jean-Michel Bouhours, Conservateur du Musée d’Art Moderne du Centre Georges Pompidou, et Francisco Javier San Martin, professeur d’Histoire de l’Art, Université du Pays Basque à Bilbao.


Illustrations du « à peine retouché »

didam-bayonne-25C’est le 9 mars dernier qu’avait été ouvert à la presse le bâtiment alors en travaux, acheté par l’agglomération ACBA pour 850.000 euros.

Avaient alors été vantés le re-profilage de l’entrée extérieure du lieu, et la remise en état des 250 m2 intérieurs : la facture finale de 190.000 euros aurait pu bénéficier d’un travail plus important de déshumidification des parois et de ragréage des surfaces.


Dates et horaires d’ouverture de l’expo Sistiaga

didam-bayonne-1Du 17 avril au 30 mai 2015

DIDAM
6 quai de Lesseps – Bayonne

Du lundi au samedi, de 13h à 19h, jours fériés inclus
Entrée libre


 

 

 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.