Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

« Cabadzi x Blier », hommage à l’univers libertaire du cinéaste par le flow des Nantais

3 avril 2017 > > Soyez le premier à réagir !

Proposé le vendredi 7 avril 2017 par l’association Landes Musiques Amplifiées (coproduction avec la communauté de communes Maremne Adour Côte Sud MACS), le concert de Cabadzi mêlera ses mots coups de poing scandés dans l’enivrement lucide des travers d’une époque que partage le réalisateur des « Valseuses », de « Merci la vie » ou de « Buffet froid », dans un dialogue original entre musique et cinéma.

La rencontre s’est faite un soir d’hôtel, lors d’un de ces à côtés des dates de tournées, ici celle des deux membres de Cabadzi, sur la route pour leur puissant Des angles et des épines, sorti en 2014.

« On allume la télé. On tombe sur « Les Valseuses ». Comme l’impression d’avoir déjà vu ce film des dizaines de fois. Et puis en fait…Non. On reste scotché devant des dialogues aussi bien écrits et toujours aussi puissants 40 ans plus tard. On décide d’en savoir plus. On avale tous ses films. Du premier au dernier. »

Ca serait trop simple de présenter cette collision sans rappeler le contexte, celui de cette année 2015 où, de Charlie Hebdo à l’attentat au Bataclan, la France bascule de la peur à la demande d’un état d’urgence à prolonger, en boucle, jusqu’à ne plus sentir ses effets sur le quotidien, « l’étrange sentiment de ne plus comprendre le pays dans lequel on habite », confie le chanteur du duo, Olivier Garnier.

Eux avaient décollé solidement l’étiquette Fauvesque sur leurs épaules avec leur 3ème album plus electro, toujours appuyés sur des maux scandés de notre société, entre un reste de rêve et une romance vouée à l’échec, adeptes d’une musique consciente, plutôt qu’engagée.

« On avait envie d’un nouveau son, comme une sorte de défi », le processus de création s’est appuyée sur toute la filmographie du réalisateur de Merci la vie, des Valseuses ou de Buffet froid, « on a fait de son univers libertaire le vocabulaire du prochain album » (prévu pour septembre 2017).

Olivier décline vivement tout raccourci avec un ciné-concert, « on a choisi d’être dans du Blier, et de ne pas l’illustrer par la projection d’extraits », eux balancent ce spoken word âpre à la puissante grammaire musicale, derrière un rideau de fils sur lequel sont projetées des images animées, redessinées, l’idée centrale est de faire remonter « sa force, son cri d’amour, et son humour également ».

Le maitre a validé le projet, la première rencontre silencieuse et impressionnante a cédé sa place aux tutoiements, « Blier est à l’image de ses films, un gars qui adore la musique, comme il l’a toujours démontré dans ses réalisations ».

Les séances de travail sont devenues mensuelles, et cette 8ème date va permettre de peaufiner encore le concept, qui fournira ensuite le coeur de l’album à venir.

Revenir à l’évidence avant cela, « Blier est pour nous le parfait contre-esprit français de tout ce que l’on traverse aujourd’hui, particulièrement en 2017 », quand eux ont prouvé leurs capacités à tirer un « signal d’alarme sur une nation Prozac shootée à l’anxiété ».

Réunis par le même danger de passer à côté de la vie, « Cabadzi x Blier » est un cri déjà salué ailleurs, « l’espoir est là, et que chacun voit ses racines où il veut. L’œuvre de Blier pèse autant dans le patrimoine français que les lubies rétrogrades auxquelles le climat ambiant tente de nous faire adhérer. ».

Dont acte, et date d’agenda à cocher d’urgence, pour s’enfoncer dans la nuit en se disant « On n’est pas bien, là ? ».


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.