Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Ces séries télé à offrir en coffret pour Noël à vos amis cinéphiles (et à vous-même)

12 décembre 2016 > > 2 commentaires

A l’approche de Noël, Eklektika ouvre une série d’articles sur des préconisations de cadeaux possibles à offrir, à aller chercher dans vos meilleures librairies, disquaires ou autres repères de nourritures culturelles essentielles : on commence par six séries regroupées en coffrets, à même de satisfaire ceux qui se méfieraient du petit écran ou n’ont pu s’accorder assez de temps pour rester à heures fixes devant la diffusion longue de leurs épisodes.

Le phénomène pourra être daté du début des années 1990, avec la série télé Twin Peaks signée par le grand réalisateur David Lynch, pour constater une première perméabilité des deux genres du petit et du grand écran, avant que, en 2013, la cinéaste néo-zélandaise Jane Campion n’enfonce définitivement le clou, avec la série Top of the Lake : le cinéma n’est pas mort, mais il se déplace désormais sans s’en excuser vers des productions sérielles et télévisuelles, d’une qualité devenue exceptionnelle.

Mr Robot

Avec des budgets désormais comparables aux plus grands films, la longueur des projets, portés souvent vers une dizaine d’heures, permet aux réalisateurs de travailler une complexité de personnages et d’intrigues inaccessible aux longs métrages, pouvant désormais passés pour des formats trop courts pour cela.

Si le début des années 2000 avait vu des séries s’implanter dans nos horaires de soirées à heures fixes, sans en négocier le principe (Lost, 24 heurs chrono,...), les productions actuelles ont franchi un pas supplémentaire, en donnant rendez-vous avec des productions mitonnées par de très grands studios de création (en particulier la chaine américaine HBO).

series-dvd-pour-cinephiles-a-offrir-a-noel-2016-18

Peaky Blinders

Les plus grands acteurs repérés sur le grand écran y prennent place, tout autant que l’immersion dans l’Histoire telle que nous ne l’avions jamais vu traitée, par ses puissantes résonances avec l’actualité, ou par ces multiples zones d’ombres travaillées patiemment pour nous amener à une perception de la complexité que, parfois, seuls de grands auteurs de romans nous donnaient à découvrir.

Dans la perspective des fêtes de fin d’année qui approchent, Eklektika vous propose une sélection subjective de séries qui nourrissent tout à la fois l’intérêt pour leurs thématiques que pour la qualité exceptionnelle de son traitement cinéphile.

series-dvd-pour-cinephiles-a-offrir-a-noel-2016-20

Utopia

Programmées par les chaines françaises classiques (souvent à des heures trop tardives), ou par de nouvelles chaines thématiques payantes, et souvent disponibles dès le lendemain de leur diffusion sur les innombrables sites de téléchargement illicites (formant de nouvelles communautés sociales de spectateurs qui « ont déjà vu »), ces séries sont éditées en coffrets DVD, au prix d’une trentaine d’euros.

Délaissant celles sur lesquelles le monde entier a les yeux rivés (Game of Thrones, House Card, Homeland,…), hésitant à dire tout le bien que l’on pense des séries d’Europe du Nord (Killing, Bron adaptée en France sous le nom de Tunnel),  n’accordant que peu d’intérêt aux productions françaises (subjectif, avons-nous écrit), les 6 choisies s’avancent comme incontournables, à offrir ou à s’offrir comme une mini-révolution qui voit aujourd’hui certains réalisateurs travailler sur l’adaptation cinéma de séries télé.

series-dvd-pour-cinephiles-a-offrir-a-noel-2016-22

True Detective

Un monde à l’envers, sans doute inespéré, à la tension palpable, brûlant d’envie de prendre toute sa place dans nos appétits cinéphiles : la zone de commentaires vous appartient, pour compléter cette liste par vos propres recommandations.


Peaky Blinders (Steven Knight, Grande Bretagne), saisons 1 à 3


series-dvd-pour-cinephiles-a-offrir-a-noel-2016-6La saga de la famille deThomas Shelby et de sa famille, surnommés les « Peaky Blinders » à cause des lames de rasoir qu’ils cachent dans la visière de leur casquette, découverts à la première saison dans l’organisation de paris hippiques illégaux à Birmingham, dans l’Angleterre de 1919.

La Première Guerre mondiale a laissé des traces chez les ouvriers et la population locale, le désir de révolte sociale nourrit la désorganisation et le manque d’espoir de s’en sortir, malgré avoir donné au Roi leurs corps à Verdun, et noirci leurs âmes dans les batailles de la Somme.

Tout, dans l’esthétique de l’image mise en scène par le réalisateur anglais Steven Knight et la montée psychologique des personnages, y est soigné : les couleurs, l’ambiance, chaque plan minutieusement réalisé, au service d’une série en premier lieu magnifique à voir.

series-dvd-pour-cinephiles-a-offrir-a-noel-2016-13Sa valeur exceptionnelle provient de la convocation progressive de tous les thèmes qui ont forgé l’Angleterre d’aujourd’hui : la hiérarchie des classes, la montée de l’IRA, la traque du communisme, les gangs de toute nature et leurs rapports avec le pouvoir, la place de la femme, …

Sur les premières séries de six épisodes chacune (trois ont déjà été diffusées et une quatrième et dernière est en production), on passe d’une comparaison initiale avec Gangs of New York de Scorcese au seul projet capable à ce jour d’être comparé à Il était une fois en Amérique de Coppola, chaudron britton habité par l’impressionnant Cillian Murphy, découvert il y a 10 ans dans la Palme d’Or de Ken Loach Le Vent se lève) qui transcende le personnage de Tommy.

series-dvd-pour-cinephiles-a-offrir-a-noel-2016-12Et la série est servie par une BO explosive et géniale, allant du puissant Red Right hand de Nick Cave à Jack White, en passant par PJ Harvey, Radiohead, ou Bowie, sans jamais passer par le doute sur l’anachronisme musical qui en découlerait.

Il est temps d’employer le terme de chef d’oeuvre, pour cette série dont les deux premières saisons sont sorties en DVD en octobre dernier.


Narcos, saisons 1 et 2 (José Padilha, Colombie)


series-dvd-pour-cinephiles-a-offrir-a-noel-2016-4La plongée dans l’univers du cartel de Medellin et son « Robin des bois », Pablo Escobar, la saga totalement hallucinante d’un dirigeant de société de taxis colombiens à celui qui, en une décennie deviendra l’un des hommes les plus riches du monde (une fortune estimée à son plus haut à 30 milliards de dollars) puis l’ennemi public numéro 1 de la planète.

Réalisé par le Brésilien José Padilha, Narcos met en scène, entre reconstitution et récit romanesque, la rapide expansion du business de la cocaïne, traquée par deux agents de la DEA l’Américain Steve Murphy et le Mexicain Javier Pena, prolongée par de nombreuses directions du côté de l’autre cartel de Cali, dans la jungle avec les FARC, puis dans le monde entier des narco-trafiquants (pour en emprunter même un détour du côté de l’ETA).

series-dvd-pour-cinephiles-a-offrir-a-noel-2016-16-17Wagner Moura incarne à jamais le physique rondouillard de Pablo Escobar, impressionnant dans sa froide sauvagerie criminelle et bluffant dans cette dimension de chef de famille, qui dicte fortement ses actes.

Deux saisons de 10 épisodes d’une heure chacun de Narcos pour renvoyer à tout ce que nous avions lu de Roberto Saviano, de Gomorra à Extra Pure : seule la saison 1 est actuellement proposé en coffret, la seconde vient out juste d’être diffusée par la chaine thématique Netflix.


Mr. Robot (Sam Esmail, USA), saison 1 et 2


series-dvd-pour-cinephiles-a-offrir-a-noel-2016-2Il faudrait commencer par la fin, et expliquer que les deux premières saisons de la série (une troisième est actuellement en projet) ont volé la vedette à Game of Thrones en début d’année et raflé le Golden Globe de la meilleure série télé.

Tout est hors-normes dans cette plongée dans le monde de geeks, façon Anonymous, qui décident de s’attaquer à une grande société de cybersécurité qui veille sur les intérêts d’une des plus grosses multinationales au monde, et entreprennent de renverser le capitalisme par leurs techniques imparables de hackers.

series-dvd-pour-cinephiles-a-offrir-a-noel-2016-3Le héros Elliot Alderson, incarné par le magnétique Rami Malek, est ingénieur en sécurité le jour, « juste un technicien », mais la nuit, son clavier face à lui le voit se transformer en un insaisissable cyber-justicier, accessoirement anti-capitaliste, mais également un être totalement schizophrénique, incapable de juguler ses souvenirs d’enfance et ses cauchemars paranoïaques.

Une presse mondiale unanime et dithyrambique, une série de génération : ne prenez plus la peine d’imaginer cacher vos mots de passe, et devenez l’un des addicts de la FSociety


True Detective (Nic Pizzolatto, USA), saison 1


series-dvd-pour-cinephiles-a-offrir-a-noel-2016-14Les séries policières traditionnelles (Les Experts, NCIS, Le Mentalist, …) ont pris à la fois un coup de vieux et un coup de pied dans le derrière avec cette première saison créée et écrite par Nic Pizzolatto et réalisée par Cary Fukunaga pour HBO.

On est ici dans la veine la plus sombre des chasse à l’homme comme Mystic River de Clint Eatswood ou Zodiac de David Fincher, avec un détour particulièrement réussi du côté de l’angoissant Angel Heart d’Alan Parker, avec ces deux policiers que tout oppose sauf la résolution d’assassinats hautement religieux, très sombre, que cela soit la Louisiane traitée comme un véritable personnage que le nihilisme philosophique de l’excellent Matthew McConaughey, qui lui ouvre un registre hors norme et particulièrement captivant.

series-dvd-pour-cinephiles-a-offrir-a-noel-2016-8Rien d’inutile n’y trouve place, malgré d’incessants flash-backs sans avertissement au spectateur, l’excellence atteinte provenant de l’expérience du savoir faire de Nic Pizzolatto, connu récemment pour son adaptation américaine de l’excellente série danoise The Killing.


Utopia (Dennis Kelly, Grande Bretagne), saisons 1 et 2


series-dvd-pour-cinephiles-a-offrir-a-noel-2016-9Réalisation lancinante, couleurs saturées, histoire énigmatique : créée et écrite par Dennis Kelly, Utopia est l’ovni télévisuel par excellence, semblant sorti de nulle part, où les cadavres s’accumulent sur la route menant à l’auteur inconnu de la BD « Utopia », et empruntant de dangereuses confrontations avec une bande de tueurs.

Le récit de Becky, Ian, Grant, Wilson et Bejan, ayant entre leurs mains un chapitre non-publié de l’oeuvre, objet qui pourrait changer la face du monde tel qu’on le connait, est à la fois admiré par son originalité, par sa mise en scène superbement bien travaillée, mais également attaquée par ses diffuseurs sur l’idée d’une violence trop esthétisée, valant annulation de la saison 3, au grand dam de ses fans désireux de prolonger l’interrogation « Where is Jessica Hyde ? ».

series-dvd-pour-cinephiles-a-offrir-a-noel-2016-10Ce thriller conspirationniste à l’histoire ambitieuse est dans le calendrier des remakes américains prévus sur HBO et logiquement confiée à David Fincher, en espérant qu’il comblera les vides de cette série culte.


Fargo (Noah Hawley, USA), saisons 1 et 2


Là où la télé a pris l’habitude d’exploiter des licences cinéma qui ont bien marché sur grand écran, l’idée de l’adaptation en série du chef d’oeuvre des frères Coen (en 1996) a ressemblé à un casse-tête pour y voir sérieusement déployé un récit court (1h40),en adoptant le même ton, des personnages similaires et les ficelles si spécifiques du film des deux cinéastes.

Le créateur de la série, Noah Hawley, a su construire une trame autour d’un petit courtier en assurances, looser indécrottable, qui rencontre sur sa route Lorne Malvo, tueur à gages psychopathe interprété magnifiquement par Billy Bob Thornton, avide d’anticiper les mauvaises réponses (flingue à la main) à ses petits problèmes ordinaires.

series-dvd-pour-cinephiles-a-offrir-a-noel-2016-15L’intrigue peut alors commencer, qui doit compter avec l’agent Solverson, une jeune flic pétrie de bonnes intentions et qui saisit rapidement que la multiplication des meurtres dans le comté de Bemidji (Minnesota) n’est pas une coïncidence.

C’est hilarant et noir à la fois, impossible à devancer dans son récit tant que le « grand n’importe quoi » est le moteur des deux méchants de l’histoire, c’est rocambolesque à souhait, et les deux premières saisons sont désormais réunies dans un même coffret, avec l’approbation des frères Coen qui ont déclaré qu’ils n’avaient « rien de particulier à dire sur cette série », sauf que « c’est bien, oui ».


 


Commentaires

2 réponses à Ces séries télé à offrir en coffret pour Noël à vos amis cinéphiles (et à vous-même)

  1. S.Valadié dit :

    Merci je vais regarder Mr Robot très vite!
    Une suggestion : The night off
    à voir absolument

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.