Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

« Carnival » : c’est du cirque doux et dingue, extraordinaire, de la danse, de la vie, au pire c’est gratuit (foncez)

14 octobre 2016 > > Soyez le premier à réagir !

Depuis mardi, les deux Compagnies «BuffPapier» et «Têtes de Mules» qui forment le projet CARNIVAL ont investi le mail Chao Pelletier (esplanade Roland Barthes) de Bayonne : après une visite sur place, Cédric d’Eklektika a repris la plume, on a failli le perdre du coup, il ne voulait plus en repartir.

Avant d’aborder la rencontre entre ces deux compagnies formant le spectacle commun Carnival sur le mail Chao Pelletier (esplanade Roland Barthes) de Bayonne, il faudrait d’abord faire patienter la locale, Têtes de Mules, et commencer par l’invitée.

La Cie BuffPapier, qui vient de Suisse Romande, a dû trouver le trajet un peu long. Deux roulottes, un camion-scène et un tracteur qui ferme la marche, à 30km/heure de moyenne dans les descentes, c’est au minimum 15 jours pour toucher le Graal.

La compagnie qui a réussi à les motiver en cela s’appelle Têtes de Mules, ce qui suit devrait vous convaincre que ce nom ne doit rien au hasard, mais défie les renoncements et les petits arrangements avec nos rêves qui encombrent nos quotidiens.

carnival-bayonne-tetes-de-mules-cirque-2Installées dans l’ancienne école communale de Bidart, Baptiste et sa femme n’en sont pas à leur première collaboration, il y a deux ans c’était avec le cirque Ozillo, « après cette belle aventure, nous avions envie de faire quelque chose ici, pour les gens d’ici, en dehors de la période estivale », nous confie Baptiste le Guéthariar.

Carnival, c’est donc ça, une fusion, un melting pot, un brassage de nationalités, on vient d’Espagne, de France, du Pays Basque, de Suisse, de Pologne, et pour mettre tout le monde d’accord, on se parle en anglais.

carnival-bayonne-tetes-de-mules-cirque-5Prenez le temps de venir les rencontrer, il y a de quoi grignoter, lever le coude, il y a bien entendu deux spectacles, un en extérieur et un sous le chapiteau, vous savez, cet assemblage extra-ordinaire « comme au cirque », qui peut accueillir 120 personnes dans cette configuration.

« C’est un gros investissement ce chapiteau (environ 27.000€) mais il nous permet malgré tout d’être libres, nous demandons juste à la mairie l’emplacement, si possible au coeur de la ville, un point d’eau et l’électricité, car il faut arrêter de croire que les compagnies et les artistes vivent avec les subventions, c’est fini ça », et il ne souhaiterait pas être contredit sur ce point, là, tout de suite.

carnival-bayonne-tetes-de-mules-cirque-3Hier soir, pour la tout première représentation, la pluie a eu raison du spectacle en extérieur, « Le petit cabaret grotesque », ils ont rassemblé leur énergie et leurs frustrations grimées pour se sur-motiver, et blufffé le public (oui, avec 3 « f ») pendant plus d’une heure sous le chapiteau avec « L’entresort ».

L’entrée du spectacle s’était faite dehors avec un Monsieur Royal de l’étrange tout droit sorti de la famille Adams. Il installe l’ambiance, et prévient de l’imminence de choses extraordinaires, l’instinct porte à le croire.

Et il en est effectivement bien ainsi.

carnival-bayonne-tetes-de-mules-cirque-4Sous le chapiteau, on y voit de la magie, de la danse, un vrai jeu d’acteurs. les spectateurs sont transportés par la musique, des bruits, du chant. Mais, les personnages sont ils réels ? Nous sommes au cirque, ces questions restent suspendues à un crochet, à l’extérieur.

Le public se laisse prendre par le jeu en répondent par des rires, des gloussements, et des interrogations (voire juste au-dessus).

Le salut final est une explosion d’applaudissements, les artistes sont heureux, ils ont tout donné, et il apparait évident qu’il nous faut pouvoir donner aussi, remplir le chapeau qui tourne, ce n’est pas la quête comme à la messe, ce n’est pas la manche : juste un échange, ou plutôt, un échange juste.

Le public se lève et se dirige vers Baptiste qui tient le chapeau, il y a un rapport direct.

Des remerciements, des poignées de mains, des bises.

Que c’est bon.

carnival-bayonne-tetes-de-mules-cirque-1


carnival-tetes-de-mules-2-spectacles-gratuit-hendaye-octobre-2016.jpg-AGENDADu jeudi 13 au dimanche 16 Octobre
Esplanade Roland Barthes (terrain Chaillot-Pelletier), Bayonne
Entrée libre

Jeudi, Vendredi et Samedi soir :
20h00 – Le petit cabaret grotesque – Cie Buffpapier
21h00 – L’Entresort – Cie Têtes de Mules

Le dimanche 16, ouverture du site à 15 h 30
17h00 – Le petit cabaret grotesque –
18h00 – L’Entresort –


Cie Buffpapier (Suisse) –  « Le Petit Cabaret Grotesque »

Théâtre burlesque – 45 mn – tout public (présence parentale obligatoire)
Voilà trois compères, qui ne peuvent survivre qu‘en se montrant au public, ayant leur propre code de conduite, et qui sont à eux seuls tout un bestiaire étrange. Le monde grotesque, bizarre et clownesque de ce trio ouvre les portes vers un monde fantastique, où idioties, flops et peurs s’entrechoquent.


Cie Têtes de Mules (Pays basque) – « L’Entresort »

Théâtre burlesque – 50 mn – à partir de 7 à 10 ans, vous le savez mieux qu’eux (présence parentale obligatoire)
L’Entresort est un spectacle tragi-comique où le jeu grotesque, la magie et la manipulation d’objets vous transportent dans l’univers mystérieux étrange des Side-shows. A l’intérieur d’un chapiteau, des êtres exceptionnels, vous attendent.


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.