Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Chassol à Bayonne, avec son obsession de l’harmonie pour « toucher le coeur des gens »

7 janvier 2016 > > Soyez le premier à réagir !

Le compositeur et pianiste Chassol donne son ‘Big Sun’ ce jeudi au Théâtre de Bayonne, un « anti-voyage » où proposition est faite de découvrir un ciné-concert puisant dans nos écoutes trop inattentives.

Christophe Chassol fait partie de ces êtres insaisissables, en transit incessant entre deux avions du bout du monde, et plongé avec la même insistance dans une recherche musicale qui n’appartiendrait qu’à lui, si, pour une pause, il ne pouvait se rapprocher de son piano, comme ce jeudi 7 janvier au Théâtre de Bayonne.

chassol-bayonne-5Il lui manque encore quelques pas à faire pour rentrer dans sa 40ème année, le temps d’un bref échange téléphonique est trop bref pour lui demander s’il pourrait expliquer son retour aux Antilles originelles, pour le ciné-concert Big Sun qu’il donnera ce soir.

Et sans doute déplacé hors du cadre de ses pensées, l’homme vivant dans une « réalité augmentée » de sons et de sensations, ramenée de Nouvelle-Orléans et d’Inde auparavant, matinée de créole aujourd’hui, « Big Sun parle de tout ce que l’on peut décider d’écouter », ce réel négligé fournissant la trame de départ de ses compositions.

chassol-bayonne-4Techniquement, le résultat repose sur un concept « d’antivoyage » qui le voit partir, filmer et enregistrer le son, la musique et les paroles du pays visité. Avant que, en live, il harmonise, répète et monte ces éléments visuels et sonores pour en faire un objet musical unique.

« Je pense que pendant ces moments de concert, les gens ressentent un dialogue, une symbiose entre le piano, les rythmes du batteur Jamire Williams, et les images, en boucle, répétitives », confie-t-il, il l’a constaté sur les captations live de ses concerts, il a ressenti cela, il ne saurait en être sûr.

A chacun de ses voyages, Chassol a cherché et trouvé une phrase, une ambiance sonore, un chant d’oiseau, puis a posé ses doigts sur le clavier, la technique s’est faite servante, Ravel, John Cage ou Steve Reich l’ont écouté chercher, avant que sa musique, « lente et rapide à la fois, chaude, tonale » ne porte son langage à lui, qu’il n’est pas certain de pouvoir résumer par de simples mots.

chassol-bayonne-2« L’idée est que l’harmonie touche le coeur des gens, ce n’est pas un live de musique avec des images dessus, le batteur, les images et moi sommes « dedans » un processus qui porte ses surprises, à chaque représentation », leur plaisir détermine celui du public, « chaque instant, chaque mot entendu, chaque son possède à tout moment une énergie particulière ».

chassol-bayonne-1Il s’est inscrit dans une sublimation sonore décrite comme l’ostinato, cette trame musicale répétée qui se renouvelle, soustrait quelques notes, décide ensuite de les amplifier,  « ça me parle, dans beaucoup d’autres musiques que j’écoute, en particulier dans l’electro ».

Il confie encore une fois le mot « harmonie » au bout du téléphone, il vient d’arriver de Californie, quelques heures de sommeil l’exigent, et puis cela sera de nouveau le départ vers Bayonne, « j’espère que cela vous plaira », sa tournée actuelle sur trois continents ne semblant pas lui apporter la seule réponse espérée.

chassol-bayonne-3


Teaser de « Big sun », lors de sa création


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.