Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Le Cinéma L’Atalante de Bayonne distingué pour sa distribution de films basques

29 septembre 2016 > > Soyez le premier à réagir !

Ce n’est pas son coeur de métier naturel d’exploitation art et essai, mais les efforts menés depuis 2014 par le Cinéma L’Atalante de Bayonne pour la distribution de films basques lui valent aujourd’hui un joli coup de chapeau de la part de l’organisme de tutelle, le Centre National du Cinéma.

Hier mercredi au Congrès National des exploitants français, cette activité mise en place il y a 2 ans s’est retrouvée récompensée du Prix du Jury de la salle innovante pour la mise en circulation en France du film basque Amama, d’Asier Altuna.

amama-asier-altuna-2

Après avoir fait une jolie carrière dans les salles du Pays basque, puis au delà jusqu’à trouver sa place dans les programmes très exigeants des salles Utopia, le film a atteint un niveau de 10.000 entrées, exceptionnel dans les conditions d’exposition très indépendantes mises en place depuis sa rampe de lancement spiritaine.

amama-asier-altuna-1

Simon Blondeau, chargé de distribution des films basques à L’Atalante, devant l’affiche d’Amama

Destiné à récompenser celles et ceux qui auront su « inventer et mettre en œuvre une nouvelle manière d’exploiter la salle de cinéma, que ce soit à travers le lieu, les nouvelles technologies, la programmation, l’animation ou encore la mise en œuvre de toutes pratiques novatrices », l’Association Cinéma et Culture gérant l’Atalante et L’Autre Cinéma s’est vu accorder le Prix du Jury lui valant une aide de 4.000 euros et une campagne de communication.

jai-alai-blues

Cette année, c’est avec le documentaire Jai Alai Blues que l’exploitant continuera cette activité de soutien à la création cinématographique basque.

Mais l’encouragement reçu par l’organisme de tutelle tombe bien, à un moment où le regroupement de ses salles sur un seul site (quai de Lesseps, sur le bord de l’Adour) patine un peu de quelques 6 mois de retard dans son calendrier de travaux.

Un délai certes désagréable, mais qui devrait donc laisser à cette salle le soin de fêter cette belle récompense par une soirée dans cette antre historique du cinéma par une de ces moments de partages pour lesquelles L’Atalante s’est aussi rendue très populaire.

autre-atalante-travaux-4


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.