Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Depuis les Chimères de Biarritz, le collectif théâtre Os’o à l’assaut du Troll de Dennis Kelly

22 avril 2016 > > Soyez le premier à réagir !

Ce vendredi, le collectif bordelais Os’o délivre une première version de « Mon prof est un Troll » de Dennis Kelly (entrée libre) après deux semaines de résidence de création aux Chimères de Biarritz.

Leurs années de formation au TNBA ne sont pas bien loin dans le parcours des 7 membres du collectif bordelais Os’o, qui, pour leur quatrième création, se sont attaqués au monstre anglais Dennis Kelly, et sa charge foisonnante contre l’autorité contenue dans Mon prof est un Troll.

oso-prof-troll-1Nulle peur insurmontable ne semble les avoir saisis au moment de se rapprocher de l’auteur (entre autres merveilles) de la plus fantastique série télé qui soit, Utopia (2013), restée dramatiquement orpheline de ses 12 premiers épisodes (faute d’audience, bloody english !) malgré son écriture pop hallucinante et furieusement irréelle.

« Après avoir déjà adapté Il faut tuer Sammy de Ahmed Madani, que nous avons joué près d’une centaine de fois, nous avions envie de revenir à ce théâtre jeune public », confie le comédien Tom Linton, « l’univers de Kelly est porté par un foisonnement et un humour constant pour lesquels nous avons tous ressenti beaucoup de plaisir ».

trollL’argument vaut crédit, en effet, quand la pièce parle de deux jeunes enfants jumeaux, capables avec une seule question (« pourquoi ? ») répétée à tout bout de champ de faire fondre les plombs de l’institutrice devant eux.

Pour remédier à cette rébellion hilare et contagieuse, le directeur de l’école décide de recruter un troll, monstre chargé de faire travailler les enfants dans une mine d’or et disposant de l’autorisation de les manger à la moindre incartade.

Leur précédente création Timon/Titus en novembre 2014 ayant pour le moins révélé leurs envies de jeu, le collectif Os’o a eu le bonheur d’être accueilli en résidence de création au Théâtre des Chimères de Biarritz.

collectif-oso-une

Timon/Titus, Collectif Os’o, novembre 2014 à Bayonne

Deux semaines pour se plonger dans le texte, disposer d’un plateau de théâtre et des meilleurs conditions pour en tirer dès ce vendredi un spectacle de 50 minutes : « tout le travail a consisté à distribuer une parole très scandée entre les deux comédiens sur scène et ce Troll, sur la thématique de la place de l’enfant dans ce qu’il perçoit comme une dictature de la part des adultes ».

L’écriture sera finalisée lors d’une troisième semaine au Champ de Foire de St André de Cubzac avec lequel Os’o est en compagnonnage depuis deux ans déjà, pour livrer au final le spectacle en octobre 2016 (une vingtaine de dates ont déjà été pré-achetées en Aquitaine).

oso-prof-troll-2« Ce sera une forme légère et très autonome, jusque dans la réflexion sur le décor, qui doit nous permettre de jouer sur des petites jauges partout, dans la rue, sur une scène ou dans une école », complète Mathieu Ehrhard, « et avec un final assez spectaculaire, on espère que les spectateurs, des plus jeunes d’entre eux (7, 8 ans) aux adultes, prendront le même plaisir que nous ».

Ce plaisir est une chance et un chantier constamment fragilisé, tout le collectif Os’o en a bien conscience, qui a appris l’occupation du TNBA deux jours auparavant par ceux qui, comme eux, réclament une meilleure sécurisation des travailleurs en intermittence.

« Pour l’instant, on a l’impression de pouvoir passer entre les balles », confie Tom Linton, mais la crainte est réelle de voir l’écriture théâtrale passer à la trappe.

Que la figure du monstre soit celle que travaille avec la même insistance le collectif Jabberwock à Bordeaux ne doit pas relever du simple hasard.


L’accueil en résidence de création, l’autre métier des Chimères

oso-prof-troll-5Depuis leur siège de Biarritz, de nombreuses formes théâtrales sont nées sous l’égide de Jean-Marie Broucaret, son directeur et metteur en scène, de Phèdre aux Deux Soeurs en particulier, en même qu’un très important programme de formation de comédiens amateurs.

« L’an passé, nous avons accueilli deux résidences ici, et Os’o, que nous avions repéré, est le premier collectif que nous avons le plaisir de recevoir en 2016 dans notre local », précise Marie Julienne Hingant, son administratrice en chef.

La récente rénovation du lieu a aidé, qui a permis de mettre en place une petite infrastructure d’accueil, « la résidence leur permet de subvenir à tous leurs frais et à recevoir un salaire, ce qui différence ce temps de travail d’un simple accueil ».

oso-prof-troll-4Un soutien de la Région Aquitaine a permis cet accompagnement, qui dessine un nouveau métier des Chimères, celui de soutien artistique et aussi administratif de jeunes comédiens venus du « un peu loin » aquitain.

Une labellisation de cette action est dans tous les esprits, que cela soit en regardant vers le Nord bordelais de cette nouvelle grande Région APLC, localement aussi avec la perspective d’un EPCI Pays Basque, mais aussi vers le Sud donostiar, où les chimères interviennent dans le projet de coopération transfrontalière Mugalariak 2.

L’envie ne résout pas tous les contraintes liées à ces semaines de résidence, où restent programmées de larges plages de répétition et de formation : ce vendredi soir, il n’est pourtant pas question que l’équipe des Chimères ne soit pas aux premiers rangs de cette nouvelle création d’Os’o.oso-prof-troll-6

« Dans l’absolu, et même si ce n’est pas une obligation, cela serait bien que leur pièce puisse être montrée ici », conclut Marie-Julienne, le collectif Os’o pourrait se voir attribuer cette chance au Festival de Théâtre de Mai d’Hendaye en 2017.


oso-prof-troll-uneMon prof est un Troll de Dennis Kelly, mise en scène par le collectif Os’o

Sortie de résidence le vendredi 22 avril à 20h
entrée libre
Atelier Découvertes des Chimères, Biarritz
tous les renseignements sur leur site


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.