Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Au Conservatoire de Bayonne, libérer les corps, « autrement »

3 avril 2015 > > Soyez le premier à réagir !

Aborder autrement l’échange artistique avec des personnes à handicap : Eklektika a pu assister à une répétition de danse inclusive menée par le Conservatoire Maurice Ravel de Bayonne, programmée pour son initiative « Autrement valide », les 4 et 10 avril.

L’exercice n’a rien d’ordinaire. Se produire au Conservatoire de Bayonne, dans la Petite Chapelle, pour un spectacle de danse, face au public. Le trac, ou la peur. L’envie aussi.

Ce samedi 4 avril à 11h, tout ça sera « puissance 10 », confient ceux qui ont décidé, depuis des mois, d’accompagner dans cette voie une petite dizaine de personnes.

Ils les appellent les « extra-ordinaires », une plus jolie formulation à intégrer dans ce monde de handicap, psychique, moteur, mental, sévère pour la plupart.

Sous la conduite de Laurence Ricordeau, art-psychotérapeute dans l’association Oxala de Biarritz, la question essentielle est de libérer les corps, ne pas transformer ces volontaires en singes savants, mais d’y intégrer jusqu’à leurs cassures.

autrement-valide-bayonne-1Toucher, et être touché. Certains ont mis des mois à l’accepter, dans la conscience de ne pas faire partie du décor ordinaire. Dans l’impossibilité de considérer également leurs corps comme des partenaires fiables.

Un an parfois, pour accepter le contact de l’autre. Au risque de se bloquer en quelques secondes, juste après.

autrement-valide-bayonne-2Le temps d’un échange artistique, les répétions ont montré les progrès des uns et des autres, même dans un monde sans horloge. Et sans masquer les difficultés.

Une personne du groupe est partie, n’a pas pu continuer : entre son handicap moteur et son rêve de danseuse, la distance s’est révélée infranchissable. Les autres ont continué.

Dans les corps qui se tordent sur les indications de Laurence vibrent ces « On va y arriver, on va y arriver » exprimés entre grimaces et joie.

Chargé de rythmer la partition, Arnaud a amené son cor. Au propre comme au figuré.

Professeur du conservatoire, il a vu comme tout le monde les décideurs politiques restreindre les aides pour les activités artistiques à destination des plus faibles.

Alors il a senti qu’il fallait investir quelque chose, « quand on sent, nous, tout le plaisir que l’on a à entendre un morceau », grommelle-t-il.

autrement-valide-bayonne-4Il a pris sa place dans le studio de danse, et a compris qu’il devait prendre son temps, celui de l’invitation qui lui sera adressée par ces danseurs « extra-ordinaires », dans ce dialogue essentiel autour du mot « ensemble ».

Il a écouté Laurence, a suivi du regard les accompagnements dansés de Clémentine Grassa, la chorégraphe d’afro-contemporain invitée à participer à cette initiative « Autrement valide ».

La répétition prend fin, vient le moment de la relaxation pour tous. Faire descendre l’énergie libérée, pour ne pas sentir son corps hurler en rentrant dans son centre, dans sa famille d’accueil.

Les rires fusent, les sourires et les fiertés circulent, mais le temps de remettre ses vêtements approche.

Le jeunot de la petite bande le sent, s’agite, il faut le prendre contre soi, « tout va bien, on se revoit bientôt, le spectacle arrive », il faut que l’amour existe, l’attention, comme « la moindre des choses ».

Et se le dire aussi entre encadrants, parce que cet enthousiasme nourrit et emprunte à la fois.

autrement-valide-bayonne-7Ce samedi ne se presseront sans doute que leurs familles, leurs proches, et des professeurs du Conservatoire.

Eux, les danseurs extra-ordinaires, viendront depuis les rangs du public, toucher et être touché, pour une vingtaine de minutes d’interprétation de danses avec voiles, sur le thème des éléments solaires de la terre, du feu, de l’eau et de l’air.

Tout ne sera pas réglé, ni à l’avance ni sur le moment, la réussite tiendra dans une satisfaction partagée, une grande victoire sur le quotidien, et du plaisir « puissance 10 ».

autrement-valide-bayonne-3


Autrement Valide, les 4 et 10 avril, Conservatoire de Bayonne
« une semaine de moments intenses, ludiques et positifs, où personnes ordinaires et extraordinaires se rencontrent et s’enrichissent mutuellement ».

Découverte de l’atelier de danse inclusive le 4 avril à 11h, et le 10 avril à 18h45 pour un concert dans le noir :
tous les renseignements sur le site du Conservatoire de Bayonne

autrement-valide-bayonne-9


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.