Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Gourmandes « Conversations autour de Mozart » avec le pianiste invité Philippe Cassard

22 avril 2016 > > Soyez le premier à réagir !

Vendredi à Bayonne et dimanche à Hendaye, le pianiste virtuose Philippe Cassard est le « metteur en ondes » invité par l’ORBCB pour trois pièces de Mozart, « mêmes ses silences sont merveilleux ».

Invité par l’Orchestre Régional Bayonne Côte Basque (ORBCB) pour « Autour de Mozart, conversations », le grand pianiste Philippe Cassard s’est adonné à un exercice qu’il affectionne : offrir ses confidences éblouies sur les 3 pièces qui seront données sous sa direction ce vendredi 22 avril au Théâtre de Bayonne, puis dimanche 24 avril à l’Eglise Saint-Vincent d’Hendaye.

cassard-mozart-orbcb-1« C’est pour tout cela que Mozart est Mozart, c’est à dire un compositeur absolument merveilleux, s’enflamme ce virtuose honoré par les plus grands prix internationaux d’interprétation mais sans doute encore plus connu pour ses centaines d’émissions « Deux temps trois mouvements » sur France Musique.

« Pour d’autres grands compositeurs, on peut perdre par instants la notion de perfection absolue, mais pas chez Mozart, l’explication tient sans doute à cet enseignement donné par son père, le petit Amadeus ayant tout écouté, tout lu et tout compris dès l’âge de 12 ans », offre-t-il avec volubilité au public qui, hier soir, s’était rendu disponible pour la répétition de l’orchestre.

cassard-mozart-orbcb-2Le Concerto N°12 en la majeur K.414 ; le Concerto N°9 « Jeune Homme » ; ou la Symphonie N°29 en la majeur : chaque pièce qui sera proposée sur ces deux dates permet à Philippe Cassard de partager son appréhension mais également son plaisir intact d’affronter « une oeuvre difficile ».

« Le concerto porte en soi énormément de cadences différentes, et comme à son habitude, réserve toujours une surprise, comme si Mozart souhaitait ouvrir à chaque fois de quoi surprendre le Mozart en lui, qui sait tout écrire avec une fluidité absolument prodigieuse ».

cassard-mozart-orbcb-3L’invitation est faite de quitter le hall du Théâtre de Bayonne qui accueille la causerie gourmande vers la grande salle, non sans avoir gratifié l’ORBCB d’un compliment qui fait son petit effet.

« J’aime la précision de l’Orchestre de Bayonne, même s’il a fallu dégager de son ardeur une couleur presque Beethovennienne de son envie de jouer. Mais la précision de ses musiciens est admirable : il n’y a rien de pire que de constater que, ce qui est joué puisse ressembler à une casserole de boeuf bourguignon le lendemain de sa cuisson, quand tout est mélangé et informe ».

Les questions prennent fin et les réponses doivent trouver leurs places autour du piano qui l’attend, et autour duquel les musiciens ont pris place.

Une fois réglée la tonalité de l’arrière scène (« c’est quoi ce violet, là ??? Je n’ai pas l’intention que nous fassions un concert aux couleurs de barbe à papa ! »), la problématique est de faire du Mozart dans l’esprit de sa malice et de son infatigable ingéniosité, « sur la portée, les violons doivent accentuer la ritournelle, voyez, presque de façon caricaturale », commente-t-il les doigts sur son clavier.

Le public se régale déjà, repense à ce « Mozart est un metteur en ondes d’un théâtre musical, qui était son obsession » entendu une demie-heure plus tôt.

cassard-mozart-orbcb-4Et là, avant le premier des deux concerts que Philippe Cassard donnera au Pays basque ce week-end, revient aussi sa boutade, « le piano sera ouvert, son couvercle enlevé, ce qui donnera plus de puissance au son, mais l’inconvénient, c’est que vous allez me voir jouer de dos durant tout le concert ».

Au vu de ce qui fut rendu visible durant cette répétition, personne ne sembla trouver que cela serait réellement un souci.


philippe-cassard-concert-orbcb-theatre-de-bayonne-avril-2016-AGENDA

Vendredi 22 avril 20h30
Théâtre de Bayonne
plein 25€ / abonnés SnSA 22€ / étudiants 15€ / élèves CRR & -22 ans gratuit / formule Piccolo 15€ ou 20€

Dimanche 24 avril 17h
Eglise Saint-Vincent d’Hendaye
plein 12 € / carte privilège 5€ / étudiants 10€ / élèves CRR & -22 ans gratuit / formule Piccolo 15€ ou 20€


 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.