Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Les bars des Fêtes de Bayonne rendront hommage à la disparition de Michel Sardou

27 juillet 2016 > > 6 commentaires

Le calendrier des hasards malheureux a fait de cette date du mercredi 27 juillet 2016 une bien triste marque, avec la disparition hier soir de Michel Sardou, l’un des artistes français les plus populaires de l’Hexagone, au moment où s’ouvrent les Fêtes de Bayonne, qui lui ont toujours rendu un culte sans contestation.

C’est depuis sa nouvelle résidence de Normandie, auprès des siens et de quelques amis, que la nouvelle est tombée peu avant minuit, qui n’est pas restée longtemps sans troubler les préparatifs des Fêtes traditionnelles de Bayonne (du mercredi 27 au dimanche 31 juillet 2016, près d’un million de visiteurs attendus sur 5 jours).

Depuis bien longtemps, de nombreux troquets de la ville l’ont consacré comme le chanteur le plus programmé sur les sonos des bords de la Nive et de l’Adour.

sardou-disparition-fetes de bayonne-dCette nouvelle vaudra donc un vif hommage là où il a toujours été le compagnon des libations les plus festives de la cité basque.

L’auteur de La maladie d’Amour (1973), des Lacs du Connemara (1981), Etre une femme (la même année),ou La java de Broadway (1977), n’avait pourtant pas donné de signes inquiétants, ses récents passages à la télévision chez Michel Drucker ou sur de grandes radios nationales l’ayant plutôt montré en forme.

Sa longue carrière, démarrée par Les Ricains en 1967, aura été marquée au final par bien plus de chansons extrêmement appréciées que par les polémiques qui ont pu les accompagner (en particulier lors de controverses sur des accusations de sexisme, d’homophobie ou de racisme).

Mais l’Histoire retiendra que c’est à l’âge très symbolique de 69 ans que ce chanteur de charme a donc disparu des radars.

sardou-disparition-fetes de bayonne-fL’heure n’est plus aux procès inutiles mais au constat d’une grande disparition douloureuse ; depuis la nuit dernière, Michel Sardou est introuvable lorsqu’est tapé son nom sur le moteur de recherches Google suivi des mots clés « bonne musique ».

Aucun autre mot-clé simple, comme « musique pour faire la fête au 3ème millénaire », « musique sympatoche », « musique allez allez on rigole », et même « musique pour votre papy », ne le fait plus désormais apparaître.

Et de longues recherches ne permettent pas plus de le trouver avant les mots « Stone et Charden » ou « Les Musclés et Dorothée ».

Une sortie de route tragique et indigne d’un grand artiste, cette terrible année 2016 ne s’allégeant finalement d’aucun drame.

sardou-disparition-gA Bayonne, quelques cafetiers avaient pourtant anticipé cette mauvaise nouvelle inéluctable, mais ceux qui, rompant avec la tradition locale, avaient commencé à chercher « musique pour changer un peu » sur Google l’avaient fait avec beaucoup de discrétion.

Ici, le mauvais goût musical historique de la plupart des bars pendant les Fêtes n’avait jamais été considéré comme nocif pour le commerce de boissons anisées ou houblonesques, et la modernité s’accompagne encore d’une appréhension, voire d’un peu de timidité.

sardou-disparition-fetes de bayonne-3Ce matin pourtant, l’émotion a été vive de ne plus rien trouver pour les ambiances festives habituelles, les fans les plus jeunes de Sardou parant au plus pressé : quelques étudiants actuellement en vacances furent ainsi mis à contribution pour extraire les pistes audio de cassettes magnétiques, achetées dans les années 80 dans les ventas de la frontière basco-espagnole du Col d’Ibardin et de Dantxaria.

Le coup reste rude, qui pourrait bien obliger les cafetiers locaux à anticiper pour l’an prochain le renouvellement de listes pré-enregistrées de morceaux de musique différents, postérieurs aux années 80, et assemblées, appelés aussi playlists à quelques kilomètres de Bayonne.

sardou-disparition-fetes de bayonne-1Pour l’heure, ces Fêtes 2016 marqueront un hommage quasi unanime des bars de Bayonne, et ses plus grands morceaux repris dans ce contexte n’en seront que plus émouvants encore.

Au Bar de la Pompe (51 rue du fleuve jaune, près des Halles), le tenancier proposera par exemple un karaoké bilingue du hit récent de Michel Sardou, La Rivière de notre enfance (chanté en duo avec Garou en 2004), dont le refrain traduit en basque sera chanté tous les soirs à minuit.

Ce n’est pas du sang qui coule dans nos veines
C’est la rivière de notre enfance
Ce n’est pas sa mort qui me fait d’la peine
C’est de n’plus voir mon père qui danse

Hau ez da odola gure zainetan isurtzen
Gure haurtzaroko ibaia da
Ez da heriotza que me merezi ditu
Hau da nire aita dantzan ikusi

Dans une ville de caractère comme Bayonne, et dans le contexte habituellement passionnel de ses Fêtes, il sera bien possible de trouver ici ou là quelques établissements qui ne participeront pas à ce moment commémoriel.

comptoir-de-la-biere-bayonne

« Ouais… Balec… »

Le « On s’en balec », entendu parfois dans certains endroits, porte une autre tradition locale, celle de la contestation sociale systématique : ce n’est probablement pas en lançant sur Facebook le Mouvement SMS (« Sans Michel Sardou« ), que ce genre d’établissements honorera la bienveillante et sautillante capitale labourdine.

Chacun prendra donc ses responsabilités, mais l’Histoire a parfois des arguments plus éloquents que des mouvements d’humeur.

De son vivant, chacun est bien obligé de retenir que, en 2014, dans le film La Famille Bélier d’Eric Lartigau, un professeur de chant ne jurant que par lui déclarait :  « Michel Sardou est à la variété française ce que Mozart est à la musique classique. Intemporel. »

Ça le faisait sourire, naturellement.

Adieu l’artiste. Adieu Michel.

sardou-disparition-fetes de bayonne-5


Rétro : c’était hier, c’est aujourd’hui, c’est déjà demain
quand l’émission du Groland rendait hommage à Michel Sardou

Michel SardouilleLa rupture tranquilou – Groland


 


Commentaires

6 réponses à Les bars des Fêtes de Bayonne rendront hommage à la disparition de Michel Sardou

  1. evita dit :

    rhoooo eh beh dis-donc… c’est ben malheureux qu’ct’e nouvelle là dis-donc…
    ben qu’est-ce j’vais ben pouvoir chanter là moi donc aux fêtes?…
    foyoyoyoyoyoyyo………….

  2. claude dit :

    faut vraiment etre le roi des cons pour publier un article comme celui la

    • Vous nous faites beaucoup d’honneur, avec ce titre royal.
      Merci pour votre courtoisie, qui n’aurait d’égal que votre sens de l’humour.
      bien à vous,

    • lucien dit :

      Bonsoir a tous celui qui a marquer ça sois un cas soss a moitier clochard ne lui portera pas chance d inventé la disparition d une vedette qui es fortement heureusement parmie nous le sans emploie ne sais rien faire de ses journée pour marquer de t elle connerie je pense plutôt qu il a commenter de la mort de sa mére a ce cas soss pauvre cloche attarder mental

  3. claude dit :

    on ne plaisante pas avec la mort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.