Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Dj Gramatik, à Cenon : machinalement, derrière ses machines [mais The Geek x Vrv]

17 novembre 2015 > > Soyez le premier à réagir !

Retour sur le concert techno du Dj Gramatik au Rocher de Palmer de Cenon le mercredi 11 novembre, exécuté bien trop mécaniquement dans une soirée où aura brillé la première partie de The Geek x Vrv.

Parce qu’un jour férié en novembre ne signifie pas forcément une soirée devant la télé au chaud, de nombreuses personnes étaient présentes au concert de Gramatik mercredi soir, au Rocher de Palmer à Cenon (Gironde).

Alors que son nom circulait dans tous les désirs, le duo français d’electro The Geek x Vrv, en première partie du concert, est venu mettre un grand sourire sur les visages des spectateurs surpris par ce groupe encore inconnu de beaucoup.

geek-vvv-cenon-1

Crédit photo : Andréa Mandin

Une belle maîtrise de mélange de guitares classiques aux rythmiques colériques, des basses envoûtantes, pour une convaincante  fusion entre electro, soul et hip hop.

Révélé fin 2013 grâce à leur track « It’s Because » avec plus de 2 millions d’écoutes en quelques mois et playlisté sur Radio Nova, le duo est assurément le nouveau groupe de frenchies à suivre de près.

geek-vvv-cenon-2Une première tournée aux Etats-Unis en 2015 et présents sur plusieurs festivals majeurs en Europe : avant cette rampe de lancement, c’est l’invité d’honneur de ce soir, Gramatik, qui les a repérés dès 2014, les signe sur son label et les lance pour ses premières parties en France.

Mais place au maître, désormais, le DJ slovène, Denis Jasarevic dans la vie civile, se situe dans la veine d’artistes électro comme Fakear, GRiZ ou Parov Stelar, tout en empruntant ses influences hip hop à Dj Premier, Dr. Dre et RZA.

gramatik-cenon-1

Crédit photo : Andréa Mandin

Le résultat est une discographie foisonnante de style différents, avec des morceaux de jazz ou de soul vitalisés par des beats entraînants et d’autres de techno minimale touchant parfois au dubstep.

Et c’est sous les ovations du public que le DJ encapuchonné, casquette et lunettes noires, tee­-shirt à sa gloire perso, s’est emparé de la scène.

Dès les premiers morceaux, les basses violentes se mêlent aux riffs électriques du guitariste présent aux côtés de Gramatik, pour donner le ton du concert : il ne faut pas s’attendre à écouter ses morceaux les plus calmes, ce soir Gramatik envoie l’artillerie lourde.

gramatik-cenon-deux

Crédit photo : Andréa Mandin

Sur l’écran géant derrière lui, des animations empruntant au cinéma, au manga, et aux visions psychédéliques de transes, accompagnent le beat du slovène.

L’univers musical se retrouve donc enrichi par une véritable création visuelle dépassant largement les tentatives classiques que l’on peut retrouver sur beaucoup de scènes. L’ensemble est bien là pour prouver que les mots sont superflus lorsqu’il s’agit de transmettre des émotions.

gramatik-cenon-4

Crédit photo : Andréa Mandin

Et pourtant, malgré cette performance qui ne semble présenter aucune faille, seule une poignée de fans semble habitée par les vibrations dégagées par les enceintes.

Même si les morceaux phares de l’artiste déclenchent un semblant de mouvement, le reste du temps la foule est bien calme. Et le plus calme est probablement le DJ lui-même.

gramatik-cenon-2

Crédit photo : Andréa Mandin

Exécutant machinalement ses morceaux, son immobilité n’est rompue que par ses allumages de clopes, les quelques poses qu’il donne aux photographes, et ses rares « Thank you » au public.

Le souvenir d’autres concerts vécus dans cette même salle prouvera à tous les spectateurs que la barrière de la langue n’est pas une explication convaincante au mutisme du slovène.

Comme ses yeux derrière ses lunettes teintées, son amour du live est impossible à discerner, même depuis le premier rang.

gramatik-cenon-5

Crédit photo : Andréa Mandin

The Geek x Vrv nous avaient montrée en descendant dans la fosse après leur passage que techno minimale n’était pas synonyme d’engagement minimum : Gramatik s’est imposé en antithèse.

Au final, celui qui s’est le plus donné pendant la performance du DJ slovène n’est autre que le ventilateur, se donnant corps et âme pour nous soulager de la chaleur de la salle, pénible avatar de la chaleur humaine absente.


logo-rocher-de-palmerToute la programmation du Rocher de Palmer sur leur site


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.