Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Don Billiez SQ5, pour un puissant concert à l’heure où chassent les grands fauves du Jazz

13 septembre 2016 > > Soyez le premier à réagir !

Dimanche dernier, le saxophoniste jazz Don Billiez et sa nouvelle formation SQ5 ont enchanté ceux venus à Bayonne les écouter pour deux heures de puissant afro-funk.

La convocation valait drôle d’endroit à une heure où les bonnes gens commencent à régler, à tort, leur réveil pour le lendemain ; le concert qu’a proposé ce dimanche soir le Don Billiez SQ5 dans l’entrepôt Intérieur(e) de Bayonne – voir précision plus bas – a pourtant largement ravi la trop petite cinquantaine de personnes qui y ont assisté.

Rebond opportun d’un concert donné la veille au Café de la Mer de Hélette, la carcasse imposante qui s’est avancée vers 21h du public, trois saxos dans les pognes, a porté haut la satisfaction face à un jazz virtuose et puissant, nourri d’afro-funk et de latin-jazz.

don-billiez-sq5-bayonne-interieure-coworking-6Rien de sorcier là-dedans, dirait le Don Billiez, chapeau vissé sur la tête, quand bien même ses compositions ensorcelantes ont à la fois conquis les amateurs exigeants et les néophytes maladroitement méfiants.

Ça a soufflé avec une passion venue de loin, depuis ces années où le minot faisait ses classes puis gagnait des galons de sideman auprès de Paul Personne, Alain Bashung (dont il rendit un « Madame rêve » de toute beauté) ou Touré Kunda.

Dans son cas, remarquablement entouré par cette nouvelle formation Sud Quartier, Don Billiez a eu la bonne idée de retenir de cette soirée le plaisir de jouer à l’heure où chassent les grands fauves, sans s’émouvoir d’un lieu insuffisamment peuplé pour son pedigree.

don-billiez-sq5-bayonne-interieure-coworking-2Trois ou quatre petits mots pour présenter les inspirations qui ont présidé à la conception du morceau, probablement yeux fermés et pensées en jet lag, du 11 septembre aux chants de griots maliens, et du répugnant kalimotxo basque (vin rouge et coca) aux grooves argentins.

Il aurait fallu s’excuser auprès de lui et de ses acolytes de ne pas avoir compris, avant de l’entendre, que l’on se fait pas surnommer l’afro catalan pour rien, et on s’est fait balader, ravis, à grands coups de trompes dorées et de rythmes caliente.

don-billiez-sq5-bayonne-interieure-coworking-8Deux heures de jazz aux vertus thérapeutiques, zygomatiques en plein soleil et esgourdes en joie : dans ce vaste espace s’est alors dessiné le parfait endroit pour une rencontre inattendue, nourrie de leurs envies de balancer quelques morceaux du futur album solo du Don, son quatrième, le titre Chapter Four s’est imposé facilement (prévu pour octobre 2016).

Ce dimanche soir avec les Don Billiez SQ5 nous a aussi permis de nous regarder en se disant n’avoir jamais été aussi proches cette année de l’Anglet Jazz Festival, qui commencera à partir de ce jeudi 22 septembre.

Don Billiez SQ5 est reparti : il nous a laissé l’envie de prolonger la nuit, merci à lui.

don-billiez-sq5-bayonne-interieure-coworking-5


Bon Billiez SQ-5


don-billiez-sq5-bayonne-interieure-coworking-7Don Billiez : Saxes – Arthur Billes : batterie ; Manu Soulignac : basse ; Franck Lamiot : Hammond, Wurltitzer ; Cyril Achard : guitare

Page Facebook et site internet


Madame rêve (encore ) Alain Bashung / adaptation Don Billiez



Intérieur(e), un nouvel espace de coworking artistique à Bayonne



don-billiez-sq5-bayonne-interieure-coworking-1Situé dans la zone artisanale St Frederic, le lieu abrite depuis ce dimanche un vaste espace de coworking de 350 m2 (15 postes de travail) destiné plus particulièrement aux métiers du design, de l’architecture, du multimédia, de la communication et de la (création) en générale.

« Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible » est l’invitation ornant le site internet de Intérieur(e)


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.