Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Donostia 2016 ouvre son réseau culturel à Bayonne

16 avril 2015 > > Soyez le premier à réagir !

Ce vendredi 17 avril, les organisateurs de l’opération Donostia Capitale européenne culturelle 2016 seront à Bayonne au Campus de la Nive, à partir de 9h, pour présenter en public les grandes thématiques de DSS2016, mais surtout ré-affirmer sa ligne de conduite.

Le contexte dans lequel est proposé cette grande opération Donostia 2016 n’a pas été occulté : « Un tsunami économique a assailli les côtes européennes. Des phénomènes culturels et des enjeux économiques et sociaux nouveaux modèlent la société. Mais aujourd’hui comme autrefois, le plus sûr refuge est toujours le développement d’une société intégrée, ouverte connectée, cultivée. Comme un réseau. »

DSS-bayonne-uneL’idée consistera à « retisser les parties endommagées », sous la forme d’un slogan maintenu, « Les Vagues d’énergie citoyenne, culture pour la coexistence », qui reste la devise de la Capitale Européenne de la Culture Saint-Sébastien 2016.

Dépasser le pur développement touristique, pour devenir une référence en matière de vivre ensemble et d’activité culturelle : durant toutes les phases de conception et de développement de chaque projet, des connexions entre personnes et collectifs seront mises en place en vue de créer une société plus intégrée et un nouveau modèle de vivre ensemble.

DSS-bayonne-5Trente projets forment déjà un premier aperçu de la programmation, constituée des propositions de nombreux dramaturges, architectes, designers, chorégraphes, artistes, et musiciens.

Mais DSS2016 a souhaité dédier un axe entier de son programme culturel aux initiatives de la population.

À travers une démarche très simple, des personnes et des associations sans but lucratif auront l’occasion de réaliser leurs propres projets culturels, dans l’esprit des valeurs de la Capitale Culturelle, qui seront évalués par un conseil citoyen appelé Ardora.

Chaque mois, le conseil sélectionnera 5 projets qui se verront attribuer 2.016 € chacun.

Et dans le cadre d’une deuxième modalité, le conseil choisira tous les deux mois un projet exceptionnel de par son ambition, sa qualité ou ses caractéristiques, qui recevra une aide de 20.160 € chacun.

DSS-bayonne-1De nouveaux champs culturels sont invités à renforcer les rangs.

La danse, sous l’égide très Malandain-esque d’un Dansons ensemble pour mieux vivre ensemble, débutera par des séances de formation en danse communautaire pour les professionnels et les scolaires.

DSS-bayonne-3Un Festival contre la guerre sera un temps fort ludique et participatif, et qui réunira à Pâques 2016 des artistes locaux et internationaux, des collectifs et des activistes qui travaillent pour la paix et contre la guerre.

Les murs de la ville prendront vie grâce aux dessins et graffitis d’artistes locaux et internationaux.

Une initiative ouverte : les artistes auront une liberté totale d’action sur les murs qui leur seront proposés, et la sélection des artistes et le travail sur le terrain auront lieu courant 2015. En 2016, les murs décorés deviendront autant de scènes pour un riche programme d’activités.

DSS-bayonne-4Peut-être plus excitant que tout  ce qui sera développé en direction de plateformes numériques innovantes, l’impression 3D ou la robotique, l’érotisme sera l’invité du projet DSSeo Erotik : ces actions cherchent à effacer les limites de l’intime dans le domaine du désir et des fantasmes érotiques.

« Une nouvelle manière d’entendre et de pratiquer la culture » : Donostia 2016 ne réussira que par l’implication des citoyens dans cette expérience, « amenée à devenir une référence dans le domaine de la participation ».

DSS-bayonne-6


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.