Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Donostia 2016 dévoilera le 30 octobre le programme complet (et un point sur ce qu’on en sait déjà)

26 octobre 2015 > > 2 commentaires

Le programme global de l’année Donostia 2016 sera dévoilé ce vendredi 30 octobre et partagé dès le lendemain dans Donostia, avant un tour d’Europe qui le verra présenté en Pays Basque nord le 11 décembre (à Bayonne ou  Biarritz).

Le premier événement de Donostia 2016 Capitale Culturelle Européenne ne fait plus secret, l’ancien membre fondateur des Catalans déjantés de La Fura dels Baus, Hansel Cereza, ayant été chargé de lancer les festivités de façon spectaculaire, à partir du 23 janvier prochain.

Mais ce lundi matin, en conférence de presse, Pablo Berástegui,  directeur général de la fondation Donostia 2016, et Miren Azkarate, Conseillère Culture du Gouvernement basque d’Euskadi, ont entretenu le suspens en esquissant ce à quoi ressemblera physiquement le programme de l’Année Culturelle Européenne, mais sans le dévoiler (sic).

On sait donc désormais qu’il s’agira d’un document de 104 pages comprenant 90 événements principaux, auxquels se rajoutera une myriade de propositions associées.

Un premier rendez-vous privé, ce vendredi 30 octobre, rassemblera au tout nouveau centre d’art contemporain de la Tabakalera tous ceux qui ont participé à l’édification du programme final, des petites mains jusqu’aux mécènes qui sont venus rajouter de la mantequilla sur les épinards de cette année si importante pour la capitale du Gipuzkoa.

Mais ce n’est que le lendemain, le samedi 31 octobre, que les premiers intéressés, à savoir les Donostiars, pourront le recevoir sous forme papier, en langue basque (euskara) et en espagnol, dans trois emplacements-clé de Donostia : la célèbre place de la Constitution, le quartier de Egia (près du Kursaal), et la place Jose Maria Sert, près du Musée San Telmo.

D’une façon générale, tout ce qui forme sens dans la définition culturelle et territoriale de Donostia aura peu à peu ce catalogue en main, qui sera porté par un slogan « La Culture pour vivre ensemble ».

dss2016-ouverture-2Ensuite, Internet deviendra le support idéal pour propager le programme global, qui sera téléchargeable en Pdf et en 4 langues (anglais et français en sus), en particulier sur le site officiel de Donostia 2016.

Pour rappel, en janvier prochain Eklektika lancera un nouveau portail Eklektika DSS2016, dédié spécifiquement à ce programme (en 4 langues également), analysé et présenté sous notre angle rédactionnel (en partenariat avec le site About Basque Country et avec l’appui de l’Euro-région Aquitaine Euskadi).

eklektika-dss2016-1L’ambition ne s’arrête pas à cette cité, a souhaité insister Miren Azkarate, « cette notion de Capitale doit s’étendre au maximum dans un territoire large, transfrontalier, et européen », « un chemin que nous ouvrons pour que tous ceux qui le souhaitent l’empruntent à leur tour », a complété Pablo Berástegui.

C’est dans cette intention de dévoiler au plus large l’année culturelle Donostia 2016 qu’un tour d’Europe a été mis en place : du 3 novembre à Londres, puis Bruxelles, Barcelone, Bordeaux (le 21 novembre), Pilsen, Madrid, Wroclaw (l’autre co-Capitale 2016), et finalement Berlin, de multiples présentations seront organisées, au rythme de Fêtes internationales de tourisme qui s’y offrent alors.

L’Iparralde (le Pays basque nord, ou français) n’a pas été oublié, et verra cette présentation effectuée le 11 décembre 2015 : « ce sera à Bayonne ou à Biarritz, le choix n’a pas encore pu être finalisé », précisent les organisateurs de DSS2016.

Capitales des 3 autres provinces du Pays Basque sud, Bilbao, Pampelune et Vitoria sont absentes de ce tour des grandes villes importantes, faut-il noter.

Eklektika vous présentera ce programme global, en le résumant, dès le lundi 2 novembre.


Lancement le 23 janvier 2016

Si le grand spectacle inaugural confié à Hansel Cereza sera donné le samedi 23 janvier sous forme de projections chargées de représenter les valeurs de DSS2016, les premières manifestations culturelles seront déployées dans la ville à partir du lundi 18 janvier, dans les musées, les galeries d’arts, le bibliothèques, etc, par des opérations portes ouvertes.

La nuit du mardi 19 janvier, c’est au son de multiples tambours que s’uniront cette fête traditionnelle de Donostia et de la Capitalidad, en une fusion de tamborradas d’enfants accueillis de Wroclaw, l’autre co-Capitale Européenne de l’année.

Un rapprochement qui fait sens, mais ne doit pas cacher une autre réalité : malgré un léger coup de pouce supplémentaire de l’Etat espagnol, suite au changement de municipalité de Donostia (passée en mai dernier des indépendantistes de Bilbu au centre droit du PNV), le budget de DSSS2016 reste fixé aux alentours de 48 millions d’euros, quand celui de sa soeur polonaise est de 83 millions d’euros.


La Belle et la Bête de Malandain, le 3 février 2016

dss2016-ouverture-6C’est les 3 et 4 février 2016 que le Ballet Biarritz ouvrira de façon spectaculaire la partie Danse de DSS2016, avec la première là-bas de la nouvelle création de son chorégraphe Thierry Malandain, ‘La Belle et la Bête’.

Cela se passera dans la grande salle du Kursaal, en présence de 60 musiciens de l’Orchestre Symphonique d’Euskadi qui interprèteront en live la musique choisie de Tchaïkovski.

Quelques temps auparavant, une première sortie de création sera donnée à Biarritz à la Gare du Midi, les 5 et 8 décembre 2015 (on va vite vous en reparler), avant de prolonger son processus de création au Château de Versailles, du 11 au 13 décembre 2015.


Les enjeux de DSS2016, avant son lancement

dss2016-ouverture-4Miren Azkarate aura utilisé une longue ellipse pour expliquer que « DSS2016 n’a pas été conçue pour ne pas chercher à être une attraction touristique majeure »,

Dans le concret, le slogan sur la convivialité citoyenne de DSS2016 « sera bien entendu évalué avec les marqueurs classiques de ce type de manifestation européenne », à savoir son influence sur la fréquentation touristique, sur les indices économiques de la ville et de la communauté du Gipuzkoa, et sur la visibilité médiatique enregistrée.

« Nous espérons aussi mesurer la valeur de notre travail dans la reconduction des axes forts de notre programme dans les programmes des autres Capitales Culturelles à venir, à savoir le rapprochement avec d’autres cultures et la défense de celle-ci dans la possibilité d’être un vecteur de paix », a t-il conclu.


Un avant-goût de DSS2016, en vidéo


Commentaires

2 réponses à Donostia 2016 dévoilera le 30 octobre le programme complet (et un point sur ce qu’on en sait déjà)

  1. SALDUBEHERE dit :

    Bonjour, bien qu’ayant dépassé la date du 30 10 2015 qu’indique le titre de la page, bien qu’ayant utilisé l’adresse fournie en renvoi dans l’article du Sud Ouest dimanche de ce 22 11 2015, je ne trouve pas la publication Web du programme officiel de Donostia, capitale Européenne 2016 de la Culture. Pouvez-vous m’y aider ? Merci d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.