Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

‘Dorothy’ : derrière la porte de sa chambre, la Révolution passe par le hip hop

20 novembre 2014 > > Un commentaire

La compagnie Révolution présente ce vendredi 21 novembre la pièce chorégraphiée Dorothy à l’espace Larreko de St-Pée-sur-Nivelle.

Le tout nouveau espace culturel Larreko de St-Pée-sur-Nivelle a vibré, mardi dernier, des émotions chuchottées ou vibrantes des collégiens venus assister à la représentation du spectacle de danse Dorothy, de la compagnie Révolution (Bordeaux).

Seule sur le plateau, Vanessa Petit porte la responsabilité de faire revivre une adaptation possible du film Le Magicien d’Oz, probablement inconnu de ces jeunes spectateurs.

dorothy-revolution-5Un lit comme élément central du décor, sur une scène éclairée de deux écrans vidéo.

Nous sommes dans le rêve d’une chambre fermée, livrée à l’imagination d’une jeune fille, bercée par la musique du film, Over the rainbow.

Une cible apparait, qui délimite une aire de jeu avec son corps, ses pas traçant des lignes de fuite qu’il ne faudrait pas confondre avec une ligne de conduite.

Dorothy y est seule, et n’acceptera de convoquer dans cet espace intime que 3 personnages du film : l’épouvantail, le lion et le robot.

dorothy-revolution-6Tandis que, derrière elle, les écrans s’animent, son solo passe de l’un à l’autre, par un répertoire de danse axé autour des figures du hip hop, que l’on découvre porteur d’une poésie que l’on ne soupçonnait pas.

Ici, la règle est celle du tempérament, et de la précision.

Cela fonctionne en diable, le chorégraphe Anthony Egea pouvant mesurer de la salle, une fois de plus, la fascination à l’œuvre sur le public.

dorothy-revolution-7Le lit devient tour à tour un ennemi, un refuge, un fardeau, ou ce cadre permettant de s’enchainer à ses rêveries dansées.

50 minutes plus tard, la danseuse Vanessa Petit a à peine le temps de reprendre son souffle, que la salle rend à sa performance ce qui lui est dû.

dorothy-revolution-8Dans l’esprit des organisateurs de cette rencontre, un micro circule désormais, qui permet aux jeunes spectateurs de franchir la barrière du langage pour féliciter, puis questionner le sens de ce travail.

L’ambiance est à la légèreté et aux rires, Vanessa et Anthony s’alimentent de ces sensations que les 50 premières représentations de Dorothy (révélé l’an passé au Temps d’Aimer de Biarritz) provoquent immanquablement.

« Pourquoi est-ce que vous avez choisi de faire un spectacle muet ? » fait rire l’assemblée, mais Anthony se reprend, et complète, « oui, effectivement, c’est un peu ça, la danse, c’est de la parole en mouvement, avec le corps« .

dorothy-revolution-2A ses côtés, Vanessa mesure une nouvelle fois le cadeau que représente pour une jeune danseuse la possibilité d’être en solo sur un exercice périlleux, et de continuer à avoir la confiance de son chorégraphe.

Ce vendredi soir, les gamins présents pourront revenir voir Dorothy gratuitement, en espérant serre la main de leurs parents à qui ils auront confié : « c’était génial… Elle est trop forte, la danseuse !« .

dorothy-revolution-4


dorothy-revolution-3

Dorothy, par la compagnie Révolution

Vendredi 21 novembre, 20h30,
Espace Larreko, St-Pée-sur-Nivelle

Tous les renseignements sur ce spectacle sur le site de l’espace Larreko.

Crédit photos spectacle : Jessica Ramdul / LIVing zOOM


 


Commentaires

Une réponse à ‘Dorothy’ : derrière la porte de sa chambre, la Révolution passe par le hip hop

  1. […] La compagnie Révolution présente ce vendredi 21 novembre la pièce chorégraphiée Dorothy à l’espace Larreko de St-Pée-sur-Nivelle.  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.