Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Dossier « Dans la Rioja basque : le beau pour le bon »

10 janvier 2015 > > Soyez le premier à réagir !

La signature en 1982 de la province de la Rioja en communauté autonome, disjointe politiquement du Pays Basque sud, n’empêche pas à ce jour son exploitation viticole de partager des coteaux labellisés du nom de ce vin fameux pour sa dénomination viticole d’origine contrôlée.

Avec ses quelques 800 caves, l’appellation englobe trois communautés autonomes : La Rioja, à hauteur de 70 %, le Pays basque (20 %) et la Navarre (10 %), pour 63.000 hectares, dont 58.000 sont dédiés à la production du seul vin rouge.

Pour ces exploitants de la province basque d’Alava, la différenciation souhaitée de leurs sciences de l’assemblage a misé dans la dernière décennie sur une mise en valeur architecturale spectaculaire, à même d’illustrer une course à la production d’avant-garde, en particulier pour le vieillissement de ses crus.


Dans la Rioja basque : la Gehry Touch [Le beau pour le bon, 1/3]

gehry-pays-basque-uneA partir de 1997, les formes innovantes dévoilées au Musée Guggenhein de Bilbao par l’architecte le plus connu de la planète, le canadien Frank Gehry, ont ouvert les appétits.

Les premiers à lui offrir un gros chèque sont les héritiers de la cave Marques de Riscal, dans le petit village basque de Elciego (Álava), à 1h de route au sud de la capitale Vitoria-Gasteiz et à égale distance de Pampelune.

Lire la suite…


Dans la Rioja basque : le futur à nourrir de son passé [Le beau pour le bon, 2/3]

architecture-ysios-rioja-uneLa revalorisation du vin se traduit par une valorisation d’image de la région, facilitée par un secteur économique de 9 milliards d’euros annuels : à l’attractivité des amateurs de vins s’est faite jour la possibilité de satisfaire les esprits autant que les gosiers.

Loin des plages attrayantes de la Biscaye, et à l’instar de ce qui s’est amorcé pour les vignobles de Ribera del Duero et de la Castille, le début des années 2000 a donc marqué la volonté d’interpeller les imaginaires par une architecture chargée de magnifier cette terre rude et rocailleuse, tout en illustrant une réflexion quotidienne sur un secteur d’avant garde.

Lire la suite…


Dans la Rioja basque : réfléchir l’extra-ordinaire [Le beau pour le bon, 3/3]

viura-rioja-pour-uneC’est en 2010 qu’ont ouvert les portes de l’Hôtel Viura, à 10 mn à peine des célèbres caves Ysios et Marqués de Riscal.

Ici, le parti pris d’une architecture éclatée en forme de bouquet a pris le contrepied des deux références de la zone, en délaissant le bois et l’aluminium pour s’intégrer de façon plus minérale dans un village traditionnel, juste à côté de l’église San Andrès.

Lire la suite…



Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.