Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Sport et Culture : un mariage heureux pour Eibar et Dantzaz, au Pays Basque sud

23 juin 2015 > > Un commentaire

Ce samedi à Eibar au Pays Basque sud aura lieu la première représentation exceptionnelle de ‘4 mil pasos’, une coproduction entre le club de foot de la ville et Dantzaz Konpania de Renteria, pour une utopie en marche assez inédite.

Au Pays Basque sud, l’histoire miraculeuse de la petite commune de Eibar continue, en empruntant à un chemin fait de 4.000 pas un nouveau chapitre étonnant.

Jusqu’à son accession l’an dernier en première division de la Liga espagnole, cette ville de 20.000 habitants du Gipuzkoa n’avait pas particulièrement attiré les regards, avant que son titre de champion de Ligue 2 alliée à une souscription citoyenne massive (lui permettant d’atteindre le budget minimal) ne lui offre une vaillante réputation.

A la fin de cette saison, une élimination sportive s’est réglée en forme de « miracle », le club se sauvant in extremis sur tapis vert après la rétrogradation d’un club de la ligue 2.

4milpasos-dantzaz-7Retour en Liga donc, avec la proposition peu banale d’un sponsor, la firme de téléphones mobiles Wiko, de venir renforcer financièrement le club, à condition pour lui d’accueillir un projet culturel innovant, dont la direction artistique serait confiée à la compagnie de danse contemporaine Dantzaz Konpainia, de Renteria.

Un projet hors-normes a alors été mis en oeuvre, baptisé 4 mil pasos, défini par le nombre de pas moyen d’un joueur de foot pendant un match, mais également le nombre de pas d’un danseur pendant l’exécution d’un spectacle.

4milpasos-dantzaz-3Des pas qui rapprochent, le chorégraphe Josu Mujika et la danseuse Rafke Van Houplines venant regarder le ballet formé par les joueurs durant un entrainement.

4milpasos-dantzaz-5Dans le même temps, l’entraineur Gaizka Garitano ou le joueur Jon Errasti vinrent à leur tour mesurer les efforts des danseurs en création au studio de Dantzaz.

A cette fusion des univers est venue se rajouter l’invitation faite à quatre jeunes artistes venus de Madrid, de Valencia ou de Seville de venir enrichir cette rencontre, en déclinant cette idée de la promotion culturelle par un travail sur l’image, le son, ou toute autre discipline « hétérogène » aux deux milieux proposés.

4milpasos-dantzaz-1C’est ce samedi 27 juin à 20h30, au Teatro Coliseo de Eiba, que sera restituée cette expérience partagée, qui s’est appuyée sur la représentation chorégraphiée des gestes du football.

Le projet a pu être suivi par les habitants d’Eibar, via des vidéos déjà postées sur le net, portant ces notions d’efforts et de sacrifices qui portent ce club pour rester dans une division de Galacticos.

Une opération dont la finalité de communication est assumée, mais qui tranche par une réelle volonté de ne pas voir ces mondes se tourner le dos.

Un dernier mot sur le porteur de cette « utopie permettant d’avancer » : Wiko est une société française.


La bande annonce de présentation de 4milpasos


4milpasos-dantzaz-2

Site dédié de la création 4milpasos


 

Commentaires

Une réponse à Sport et Culture : un mariage heureux pour Eibar et Dantzaz, au Pays Basque sud

  1. Mila esker!!!! Oso artikulu ona!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.