Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

#200.000 pages vues, une nouvelle version d’Eklektika : notre futur est femme

2 juin 2015 > > 2 commentaires

Après avoir comptabilisé plus de 200.000 pages vues en 9 mois, le portail culturel Eklektika change de peau, une version 3 guidée par cette internaute esquissée par les principales statistiques enregistrés depuis notre ouverture.

Son nom ou prénom n’a pu être établi par les données collectées par Google Analytics, depuis l’ouverture du portail culturel Eklektika le 11 septembre 2014, mais son profil apparait nettement dans une somme de statistiques qui nous permet d’identifier un profil imaginable, et souriant, de notre fidèle internaute.

black basque 2

Black&Basque, septembre 2014

C’est une jeune femme, d’une trentaine d’années, la première caractéristique nette nous donnant à comprendre (et savourer) ce nombre de 200.000 pages vues en un peu plus de 9 mois, quand nous pensions pas l’atteindre avant notre première année pleine.

Elle habite Bayonne, et ses centres d’intérêt vont tout d’abord vers la musique, nettement.

Puis les expos et le cinéma, quand elle privilégie ensuite la littérature à une sortie danse ou théâtre.

Si sa consultation des actus d’Eklektika se fait majoritairement depuis un PC (tant pis pour Apple), elle est également très mobile, pour 1 consultation sur 5, et a posé son nom dans la liste de nos 1.200 abonnés Newsletter et de nos 1.300 followers Facebook.

art-in-house-anglet-une-5

Art in House, Anglet, mars 2015

Totalement affranchie des limites politiques des trois grandes villes du BAB, sa ville de résidence concentre également sa plus grande curiosité, les propositions culturelles de Biarritz puis celles d’Anglet se répartissant à peu près équitablement pour moitié son attention.

Pour elle, le FIPA à Biarritz a été le plus grand temps fort culturel de ces 9 mois, suivi de l’exposition Art in House à Anglet.

S’en suit une consultation globale de toute l’actualité bayonnaise, quand reliée au dossier ouvert sur la fin des Translatines et du Black&Bask, face à l’émergence « sans corrélation possible » avec « l’autre Festival », Kulture Sport.

Si son regard se porte de plus en plus vers Pau mais également vers l’Euskadi, l’accent de son rire est perceptible, qui a fait de notre article sur l’affiche des fêtes de Bayonne celui qu’elle a encensé, et le plus partagé.

Certes, Google Analytics n’a pas la poésie d’un Verlaine, il n’est donc pas nécessaire de se demander avec lui « Est-elle brune, blonde ou rousse ? ».

Mais il est possible en ce jour de saluer cette femme inconnue « qui n’est, chaque fois, ni tout à fait la même/Ni tout à fait une autre/, et (nous) aime et (nous) comprend ».

Au moment de vous dire #merci à tous, Eklektika a développé la version 3 de son aspect, axé principalement sur la ventilation en onglets de ses propositions, thématiques principalement, ou en rendant plus visible le fil chronologique des actualités, et de ses réseaux sociaux.

Le menu supérieur a été réduit et simplifié, sous l’aspect de ces 3 traits horizontaux : un clic dessus vous permet de retrouver une orientation par champ thématique, puis de les voir s’estomper à nouveau.

menuTout en gardant une place centrale à l’Agenda, qui concentre la moitié des accès directs à une consultation d’Eklektika, un fil musique en est la nouveauté prioritaire, subjective et instinctive, qui s’enrichira des propositions, coups de coeur, et autres signalements amicaux.

Le chemin restant à parcourir est immense, et pas plus qu’ailleurs, rien ne sera ni évident ni facile.

Ceux qui, jour après jour, écrivent dans Eklektika le savent. Tout comme ceux-là, derrière un écran rempli de codes informatiques, d’essais graphiques permanents et de prises de contacts pour nous faire connaître, participent d’un même désir que ce projet puisse exister, encore.

Des partenaires culturels ont accepté de nous soutenir, d’accepter et de soutenir notre ligne éditorial : qu’ils en soient vivement remerciés.

On continue, nous sommes Eklektika, on vous remercie de votre fidélité.

Shirley, un voyage dans la peinture d’Edward Hopper – un film de Gustav Deutsch (septembre 2014)


 


Commentaires

2 réponses à #200.000 pages vues, une nouvelle version d’Eklektika : notre futur est femme

  1. Le futur est femme… sympathique article et visuel de « Shirley »… tentative réussie de raconter en images de manière innovante… comme certains locaux, notamment les Editions BlaBla.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.