Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

‘Nocturnes’ de Malandain, et Dantzaz Konpainia : boulimie de danse à la Cité de l’Océan de Biarritz

27 juillet 2015 > > Soyez le premier à réagir !

Dans le cadre des Jeudis de l’Océan, ce 30 juillet convoque un rendez-vous exceptionnel de danse dans le jardin de la Cité de l’Océan de Biarritz, on vous explique pourquoi vous devez sauter sur vos agendas.

Il faudra patienter jusqu’au 5 et 6 août prochain, à la Gare du Midi de Biarritz, pour (re)voir le nouvel ensemble chorégraphique du Malandain Ballet, Silhouette/Nocturnes/Estro lors du programme complet des Estivales proposé par le CCN, entre sa terre d’origine et sa « seconde maison », le Teatro Victoria Eugenia de San Sebastian/Donostia.

Avant cela, c’est ce jeudi 30 juillet à la Cité de l’Océan de la ville que sera offerte sa pièce préliminaire, Nocturnes, dans une proposition généreuse mais non concurrente, son spectacle premier Estro restant à inscrire dans le prochain rendez-vous évoqué.

L’occasion sera donc proposée de ressentir la puissante mélancolie de son introduction des pièces de Chopin, suivi de quelques extraits de Cendrillon de Thierry Malandain (15min) puis d’une invitation à la danse par un des danseurs du CCN Biarritz, Arnaud Mahouy (15min)

Ce qui rendra incontournable de toute façon l’invitation de ce jeudi 30 juillet, c’est la possibilité donnée d’être face à la boulimie de danse de la compagnie Dantzaz de Renteria, qui y proposera son Few Brief Sequences.

Photo Madeline Harms

Few Brief Sequences, Dantzaz Konpainia – Photo Madeline Harms

La beauté de mise en scène du chorégraphe polonais Jacek Przybylowicz, sur la musique du compositeur baroque français Marin Marais (XVIIè siècle), vaut détour sans discussion possible : la vingtaine de danseurs évolue dans des duos gracieux, un rouleau de plume déroulé devant le public l’embarquant dans une sidération de beauté qui ne s’effacera plus de ses meilleurs souvenirs.

La danse peut bien regrouper l’essentiel des arts, la parole lui fait défaut au moment où se lèveront les interrogations silencieuses d’en savoir plus sur cette Dantzaz Konpainia, dont la première définition est d’être une plateforme européenne de jeunes danseurs, pour lesquels y entrer participe d’un rêve obstiné, puis d’un éventuel cri de joie.

Chaque année, environ 200 de jeunes passionnés en frappent doucement la porte, seule une vingtaine intégrant finalement une place dans les vestiaires.

S’en suivra une enseignement de deux ans nourri de confrontations avec de multiples chorégraphes invités à mettre de la corne sur leurs peaux fraîchement sorties de leurs formations initiales.

dantzaz-biarritz-1Deux mots d’ordre fourniront les piliers de cette expérience.

Garder le plaisir de danser, naturellement, mais aussi le goût de l’imprévu, du foisonnant et du don de meilleur de soi.

Sous la houlette de sa directrice artistique Adriana Pous et la trajectoire fixée par son directeur Fernando Saenz de Ugarte, la vingtaine de créations chaque saison oblige à une disponibilité totale du corps et de l’âme, parfois dans des formes buissonnières (spectacles dans des places publiques, dans des fêtes de village ou autres lieux iconoclastes comme les terrains de foot du club d’Eibar), et souvent également sur les scènes les plus prestigieuses d’Europe.

dantzaz-biarritz-2Alors ce qu’il sera donné de voir devant ces Few Brief Sequences, c’est un spectacle, certes, mais également la façade d’une école de vie dont ses élèves ne perdraient une minute pour rien au monde.

Un simple regard sur les visages des danseurs à la fin de cette représentation suffira pour le comprendre.

dantzaz-biarritz-3


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.