Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Euskal Barrokensemble, la « renaissance » de la musique Basque

15 juillet 2015 > > Soyez le premier à réagir !

Euskal Barrokensemble présentera pour la première fois en France son nouvel album Euskel Antiqva. Le legs musical du Pays Basque, proposant la découverte des musiques médiévales et baroques du Pays Basque.

Coup de cœur de Jordi Savall, cet ensemble de musique ancienne se produira ce samedi 18 juillet à l’Abbaye de Fontfroide à Narbonne, dans le cadre du Festival Musique et Histoire pour un Dialogue Interculturel.

taldea2013txikia

Jamais auparavant un ensemble de musique ancienne basque n’était arrivé à un tel niveau. Créé en 2006 par Enrike Solinís Aspiazu, Euskal Barrokensemble vient de sortir un album sur le label Alia Vox, dirigé par Jordi Savall, l’un des artisans les plus dévoués et reconnus des musiques Renaissance et baroque (avec plus de 50 prix internationaux) et fondateur des ensembles musicaux “Hespérion XXI”, “Concert des Nations” et “La Capella Reial de Catalunya”. En plus, il sera à l’honneur au festival que le maître catalan organise depuis dix ans à Narbonne.

jaquette-euskal-barrokensemble-euskal-antiqva-le-legs-musical-du-pays-basqueCe samedi 18 juillet, pour la première fois au Festival Musique et Histoire de Fontfroide, Jordi Savall a décidé de programmer en soirée un ensemble autre que les siens. Euskal Barrokensemble y présentera son album Euskel Antiqva. Le legs musical du Pays Basque.

 

“Écoutons ces merveilleuses musiques, ces chants envoûtants, et grâce au talent et à la sensibilité des chanteurs et musiciens de cet ensemble et de son directeur Enrike Solinís, laissons-les nous faire découvrir, ces joyaux musicaux pleins de vie et d’émotion, qui nous rapprocheront de l’essence de la culture musicale du vieux Pays Basque”, invite Jordi Savall.

euskal-barrokensemble

L’album d’Enrike Solinís et de son Euskal Barrokensemble nous propose à découvrir un répertoire de musique basque ancienne (XVe-XVIe siècles), interprété avec le respect des traditions et des pratiques historiques de la Renaissance et du Baroque.

Un répertoire qui montre l’énorme richesse et l’extraordinaire diversité de la production musicale au Pays Basque, tout en évitant de l’enfermer dans une image homogène et endogamique.

Des oeuvres d’inspiration très diverses, tantôt d’origine traditionnelle et populaire, tantôt marquées par des influences cultes et savantes se succèdent dans un florilège musical qui montre le Pays Basque comme un point de rencontre, à la croisée de diverses cultures et influences.

euskal-barrokensemble-2

Des chants traditionnels (Argizagi ederra, Barri Onak Dakart, Ürrütiko Kantorea…) alternent avec de belles polyphonies Renaissance comme l’Ave Sanctissima Maria de Johannes de Antxieta, des chants liturgiques juifs (Acuerdo de Judimenti, rappelant l’expulsion des juifs de Vitoria-Gasteiz), ou des danses (Bralea).

La plupart des oeuvres sont des oeuvres vocales, du Pays Basque nord et du Pays Basque sud. Dans les cas où les musiques originales ne disposaient pas de paroles, Euskal Barrokensemble a décidé de les faire accompagner par des textes historiques et littéraires très divers, comme une déclaration de témoin à un procès de sorcière de 1680, un manuscrit basque du 16e siècle découvert en 2004 à Madrid ou des vers classiques de Bernat Etxepare.

euskal-barrokensemble-5

Un total de 22 musiciens, dont quelques-uns du Pays Basque nord, ont participé à ce nouvel album d’Euskal Barrokensemble. Enrike Solinís, directeur artistique du projet, joue la vihuela, le lavta, le luth, le théorbe et la guitare. Maika Etxekopar, Leire Berasaluze et Mixel Etxekopar chantent, ainsi que Daniel Carnovich (basse), David Sagastume (contre ténor) et Jesús García Arejula (bariton) et le chœur formé par Miguel Zeberio, José Luis Ferro et Pedro Aginaga.

solinis

Les récitations ont été faites par Asier Hernández Landa, Teresa López de Muniain et Vicente Gavira. Parmi les musiciens se trouvent aussi Mikel Zeberio (violon), Sabin Bikandi (alboka et txistu), Kiya Tabassian (setar), Rami Alqhai (viole de gambe), Pablo Martín Caminero (violon), Daniel Oyarzaba (orgue) et Daniel Garay, Xabier Leturia et David Chupeete (percussion).

L’album est disponible sur les plateformes Deezer et Spotify.


Vidéo de présentation de l’album (avec sous-titrage en français)


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.