Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Festival de Biarritz : le palmarès à suivre en direct (en espérant y retrouver nos coups de coeur)

1 octobre 2016 > > Soyez le premier à réagir !

C’est ce samedi 2 octobre 2016 à partir de 20h que sera donné le Palmarès de la 25ème édition du Festival Amérique Latine de Biarritz, à suivre en direct via cet article et Twitter : peut-être une coquetterie ici, mais très attendu de l’autre côté de l’Atlantique, du fait de l’importance que revêt là-bas une distinction majeure dans l’un des plus importants rendez-vous européens du genre.

Depuis le lundi 26 septembre ont été proposés au Festival Amérique Latine de Biarritz 10 longs métrages de fiction, 10 documentaires et 13 courts métrages, qui se disputeront les Abrazos valant garantie d’un retour enthousiaste dans son continent, et, souvent, ticket d’entrée sur le marché européen.

cloture-festival-biarritz-2Le Palmarès sera à suivre en direct sur le fil Twitter du Festival, reporté dans cet article : il suffira de le ré-actualiser en temps réel pour suivre toute la soirée et les remises des Prix.



En fin de soirée, sera aussi publiée la grille de reprogrammations demain dimanche quelques uns des films primés au Casino municipal, et au Cinéma Le Royal, les trois films en compétition suivants :

A suivre, donc.


Nos chouchous pour les principaux Prix.


Ce soir seront remis 6 grands Prix par les Jurys de l’édition 2016, ainsi que deux Prix du Public :

FICTIONS
Abrazo du meilleur film
Prix du Jury
Prix d’interprétation féminine
Prix d’interprétation masculine
Prix du public

DOCUMENTAIRES
Abrazo du meilleur film documentaire
Prix du public du meilleur documentaire

Abrazo du meilleur court métrage

pablo-neruda-pablo-larrain-festival-biarritz-latino-2016-5Sans avoir eu la possibilité de tous les voir, il apparait évident que le film d’ouverture, Neruda de Pablo Larrain, a représenté un poids lourds en termes d’excellence cinématographique : un Abrazo du meilleur film lui tend les bras, et un Prix du Public serait une semi-déception, tant cette histoire pétrie de poésie a apporté au 7ème art une notion d’anti-biopic novatrice et enthousiasmante.

pablo-neruda-pablo-larrain-festival-biarritz-latino-2016-6Son acteur principal, Alfredo Castro, porte tout au long de ce film une présence incroyable, mimétique des grands rôles endossés par notre acteur français Philippe Noiret : le Prix d’interprétation masculine serait largement mérité.

aquarius-3Celui de la meilleure interprétation féminine se rajouterait à ces Prix qui l’ont déjà consacrée : Sonia Braga, incarnant la Clara de Aquarius, est la belle pierre de voûte d’une oeuvre forte, un tantinet trop longue malgré tout, qui pourrait tout de même se voir féliciter d’un Prix du Jury ici à Biarritz.

daniel-burman-festival-biarritz-2016-4Dévoilé ce vendredi soir, le public qui s’est retrouvé devant El rey de la Once de l’Argentin Daniel Burman s’est senti extrêmement enchanté par cette chronique d’un gars déboussolé par son retour au bercail natal, des ingrédients de comédie et d’amourette gourmande emballant un film court mais extrêmement plaisant.

A cidade onde envelheçoLe film brésilien A cidade onde envelheço de Marilia Rocha, chronique de deux jeunes femmes portugaises partagées entre leurs plaisirs de vivre désormais au Brésil et ce sentiment d’exil, qui tend leurs rapports à cette ville de Belo Monte, a été salué avec finalement trop peu d’applaudissements au vu du charme de ce film : un Prix du Jury pourrait lui rendre justice.

mirar-morir-2Concernant la section Documentaires, cette fin de semaine a été nourrie d’un bouche à oreilles très insistant sur le film mexicain Mirar Morir, plongée dans l’histoire encore cachée de ces 50 étudiants mexicains retrouvés morts ou disparus pour la plupart : une oeuvre absolument nécessaire, comme l’ouverture d’une boite de pandore qui finira par sauter aux visages taiseux de ses commanditaires.

Damiana-Kryygi-festival-amerique-latine-biarritz-5On aurait également envie d’y retrouver pour Damiana Kryygi au moins une mention : cette cérémonie pour rendre hommage à l’une des leurs, devenue un objet d’études entre les mains des Occidentaux comme indigène du Paraguay, a fait frémir et ému.

yo-no-soy-de-aqui-maite-alberdi-festival-de-biarritz-2016-2Mais c’est bien le très court documentaire de Maité Alberdi, Yo no soy de aqui, qui est devenu le chouchou du public depuis sa projection mercredi : 26 minutes en compagnie de Josebe dans sa maison de retraite au Chili, où Alzheimer ne lui permet pas de se rendre compte qu’elle n’est pas au Pays Basque à Renteria, 26 minutes de rires ininterrompus accompagnant une humanité et une drôlerie totalement inattendue pour ce sujet.

yo-no-soy-de-aqui-maite-alberdi-festival-de-biarritz-2016-1Et Maité Alberdi est loin d’être une inconnue au Festival de Biarritz : l’an passé, avec sa chronique des joueuses de loto de « Once » avait remporté le Prix du Public, sous un tonnerre d’applaudissements.


Notre palmarès 2016


FICTIONS

Abrazo du meilleur film : Neruda de Pablo Larrain
Prix du Jury : A cidade onde envelheço de Marilia Rocha
Prix d’interprétation féminine : Sonia Braga, pour Aquarius
Prix d’interprétation masculine : Alfredo Castro, pour Neruda
Prix du public ; El rey de la Once de l’Argentin Daniel Burman

DOCUMENTAIRES
Abrazo du meilleur film documentaire : Mirar Morir, el ejercito en la noche de Iguala, réalisé par Coizta Grecko B
Prix du public du meilleur documentaire : Yo no soy de aqui de Maité Alberdi


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.