Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Festival Loraldia Bilbao : une 2ème édition renforcée autour de la culture basque (9-24 avril)

6 avril 2016 > > Soyez le premier à réagir !

Après le succès de la première édition, le festival Loraldia revient du 9 au 24 avril à Bilbao avec une programmation plus étoffée, plus variée et encore plus alléchante: musique, danse, théâtre, cinéma, littérature, bertsos, performances…

Sa naissance l’an passé a confirmé tous les espoirs envisagés : pour sa seconde édition, l’objectif du festival Loraldia reste le même, faire fleurir (et cultiver) la culture (en langue) basque au centre ville de Bilbao, où l’euskara peine à se faire entendre.

loraldia-bilbao-2016-4Si son nom (Loraldia = le temps des fleurs) est un clin d’oeil aux Jeux Floraux du 19e siècle, son contenu cherche à montrer la richesse de la culture basque au XXIe siècle pour devenir ainsi le pendant printanier du Salon de Durango, cet autre grand rendez-vous de la culture basque qui se tient au mois de décembre.

Si la première édition offrait 17 spectacles sur 4 jours, cette fois-ci plus de 50 créateurs proposeront plus de 30 spectacles sur 16 jours, du samedi 9 au dimanche 24 avril.

loraldia-bilbao-2016-13Shane Mc Gowan aura droit à un hommage (bien mérité), avec le spectacle Shane Macgowanen Gibela” (22 avril) : l’écrivain Unai Elorriaga s’est inspiré de l’univers très l’univers Dirty old town du leader du légendaire groupe irlandais The Pogues, dont les chansons seront interprétées par le groupe Gibelurdinek.

De cette façon sera évitée (ou réduite) la simultanéité des spectacles, permettant d’assister à un plus grand nombre d’événements.

loraldia-bilbao-2016-311 espaces de la ville seront investis par le festival : le Théâtre Arriaga, le Théâtre Campos Eliseos, le centre culturel Azkuna, le café Ribera, la salle d’expositions Rekalde, le café bar Bilbao, le musée Guggenheim, le musée des Beaux Arts, le Kafe Antzokia, la salle de spectacles Fundición, le Musée Maritime, ainsi que les librairies Elkar.

loraldia-bilbao-2016-1Pour se situer, voici la carte des lieux de Loraldia.


Le festival se veut bien plus qu’une simple vitrine de la production culturelle en langue basque, il cherche aussi à créer un espace où les différents agents culturels (artistes, créateurs, producteurs, distributeurs,…) s’unissent et se réunissent.

L’association Loraldia Kultur Elkartea a ainsi collaboré dans la production de plusieurs spectacles qui seront présentés pour la première fois lors du festival, notamment Maite.K, Maurizia, Laboa Jazz, Shane Macgowanen Gibela (voir au-dessus), Bilbronx.

loraldia-bilbao-2016-5Le spectacle Maite.K (23 avril), dirigé par Pier Paul Berzaitz, combine la danse, la musique, le théâtre et des images dans un spectacle qui raconte la vie de sept femmes et auquel participent, entre autres, Joxean Goikoetxea, la compagnie de danse Kukai et Juhane Dascon.

À travers le spectacle de danse Maurizia (17 avril), la compagnie Aukeran veut rendre un hommage aux joueurs de pandero (tambourin basque).

laboa jazzLa veille, le 16 avril, avec Laboa Jazz, les plus belles chansons de Mikel Laboa seront jazzifiées par les chanteuses Ainara Ortega et Maria Berasarte, accompagnées par le pianiste de Laboa, Iñaki Salvador, et le guitariste Angel Unzu.

Les arts de la rue seront à l’honneur dans Bilbronx (9 avril), avec, entre autres, le second championnat du Pays Basque de beatbox et le rap en langue basque de Nizuri Tazuneri.


Plusieurs spectacles du festival établiront des passerelles entre différents créateurs.

Ainsi, dans la pièce Garden, créée à partir de textes de Harkaitz Cano, la compagnie de danse Aukera se produira au rythme d’Alos Quartet et des txalapartari Oreka Tx.

loraldia-bilbao-2016-10La création Etorkizuna perfektua balitz (Si l’avenir était parfait…) réunira sur la scène de l’auditoire du musée Guggenheim la littérature, le bertsolarisme et la musique: les bertsolari Miren Amuriza et Maialen Lujanbio improviseront des vers à partir de la lecture d’un texte de l’écrivain Anjel Lertxundi, accompagnées par la musique Igelaren Banda.

Un vent du nord soufflera également sur le festival, de nombreux spectacles s’inspirant des traditions du Pays Basque nord.

Ainsi, le festival s’ouvre le samedi 9 avril au centre culturel Azkuna avec une représentation de la pastorale Joxemiel Bidador.

loraldia-bilbao-2016-2Suivant la tradition souletine, cette pastorale navarraise a été créée en 2015 à Pampelune à partir d’un texte de Jon Alonso et sous la direction d’Ihitz Iriart – d’origine souletine – et d’Aritz Ibañez.

Elle rend hommage au navarrais Joxemiel Bidador (1970-2010), enseignant, chercheur, danseur et auteur de nombreux livres sur la culture basque, et aux bascophones de Pampelune.

L’ensemble Khantoria, de son côté, se produira dans une des salles du Musée de Beaux Arts de Bilbao en interprétant de la musique du Moyen-Âge, de la Renaissance et du Baroque, un répertoire de mélodies construit à partir des recherches menées par Khantoria autour de la chanson souletine Bereterretxen khantoria (la chanson de Bereterretxe).

À cela s’ajoutent les nombreux artistes du Pays Basque nord qui se produiront au festival.

loraldia-bilbao-2016-8Le chanteur Agustin Alkhat offrira un concert gratuit dans La Ribera, tout comme Mixel Etxekopar et Beñat Achiary.

loraldia-bilbao-2016-9Maddi Oihenart chantera avec Anari dans le théâtre Campos, alors que la chanteuse labourdine Anne Etchegoyen se produira avec le choeur Biotz Alai d’Algorta (Biscaye) dans le Théâtre Arriaga.

Plusieurs spectacles sont gratuits, d’autres payants.

Pour plus de renseignements, consultez le site du festival Loraldia ou son programme « à feuilleter ».


Vidéo de présentation de Loraldia 2016


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.