Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Film, danse et photos : la médiathèque de Bayonne croise les portraits

18 novembre 2014 > > 2 commentaires

Dans le cadre du Mois du Film documentaire de novembre 2014, la Médiathèque de Bayonne organise trois soirées et une exposition photo, à découvrir sans retard

« Il est mille et une façons de ‘tirer le portrait’, de s’approcher de l’Autre, trouver la juste distance, mettre en scène… un peu, créer une connivence avec le spectateur et, bien souvent, livrer au passage quelque chose d’un autoportrait« , peut-on lire sur le site de la Médiathèque de Bayonne.

Plongée de façon plus intensive que par le passé dans cette réjouissante manifestation nationale, la grande Maison Ducéré propose actuellement dans ses locaux une exposition absolument remarquable sur l’un des plus grands photo-reporters des années 50, Yves Manciet (voir ci-dessous), et invitera à la projection de deux documentaires tout aussi rares.

Un volontarisme énamouré a tout d’abord conduit la Médiathèque à provoquer une rencontre inédite à Bayonne, le samedi 22 novembre 2014 (17h15) entre le chorégraphe Thierry Malandain, du Ballet Biarritz qui porte désormais son nom, et le réalisateur Oskar Tejedor.

mediatheque-malandainLes deux hommes se connaissent bien, réunis autour du documentaire Cendrillon, notes en mouvement, que le second a consacré au premier.

malandainiskar tejedor

Sélectionné au Zinemaldia 2014, dans le section Zinemira, ce film co-produit par France 3 Aquitaine  plonge au cœur  du Malandain Ballet Biarritz, en prise avec cette chorégraphie exceptionnelle mettant en lice les 90 musiciens de l’Orchestre Symphonique d’Euskadi qui l’accompagneront au long court sur le ballet Cendrillon.

Des premiers pas esquissés aux notes qui raisonneront à l’Opera Royal de Versailles, ce film nous dévoile les coulisses de cette création dans une version augmentée et inédite à Bayonne.

igela munduanUn autre portrait, celui de la Nouvelle Diaspora basque, sera donné, le mardi 25 novembre 2014 à 18h15, avec la projection des deux derniers voyages de la réalisatrice Audrey Hoc (en sa présence), à Buenos Aires et Montréal. Plongée sensible dans l’univers de ces Basques expatriés qui n’ont pas oublié d’emmener avec eux, dans leurs valises, leur culture et leur langue.

Le programme tournera ensuite au glamour, avec, le vendredi 28 novembre 2014 à 18h15, la projection du documentaire Les Enfants Terribles du Cinéma, du réalisateur Ezequiel Fernandez.

groupe-biarritz-1949Un film mythique dont bien plus de gens en ont entendu parler que vu, à proprement parler : en 1949, Jean Cocteau et les membres de ciné-club Objectif 49 investissent la ville de Biarritz en créant le Festival du Film Maudit.

Avec comme ambition de réhabiliter les « films maudits », les avants-gardes et les censurés pour des raisons de rentabilité économique. Riche de nombreux témoignages et d’images d’archives, ce documentaire nous dévoile les secrets de ce festival, dont ce fut la première et dernière édition

yves-mancietEn parallèle de cette projection du 28 novembre, le photographe Yves Manciet présentera une série de 18 portraits (en collaboration avec les éditions Les Dossiers d’Aquitaine de Bordeaux), réalisés au fil de sa carrière.

L’âge aidant à donner une certaine philosophie là où la jeunesse ne s’alimentait que de fougue, Yves Manciet aujourd’hui peut accepter avec le sourire d’être probablement le photo-reporter des années 50 le plus injustement discret, quand on lui doit des milliers de clichés dont plusieurs ont fait le tour du monde.

MANCIET1Brigitte Bardot, Françoise Dorleac et Alain Delon, ou bien De Gaulle et les autres maîtres du monde : visible du 3 au 28 novembre, la carte blanche photographique proposée par la médiathèque à ce grand monsieur nous emporte au cœur des jeunes années de nombreuses stars.

De toutes ces starlettes photographiées avant passage maquillage (un privilège accordée à d’autres noms, Manciet signant par là-même des clichés uniques) en passant par Pablo Picasso, ce passionné a photographié les plus grands.

La projection du 28 novembre remettra donc à l’honneur le parfum de glamour de cette époque qui, de Cannes à Biarritz, ne s’embarrassait que de la volonté effrénée de se plonger dans ses années folles.

festival-cannes


Tous les renseignements sur le site de la Médiathèque de Bayonne

bandeausup_complet07juin1


 


Commentaires

2 réponses à Film, danse et photos : la médiathèque de Bayonne croise les portraits

  1. […] Dans le cadre du Mois du Film documentaire de novembre 2014, la Médiathèque de Bayonne organise trois soirées et une exposition photo, à découvrir sans retard  […]

  2. […] Film, danse et photos : la médiathèque de Bayonne croise les portraits : Agenda des évènements culturels, dossiers et articles sur la culture au Pays basque  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.