Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

FIPA Biarritz : ce que la télévision, même « idéale », ne nous montrera pas

18 janvier 2016 > > Soyez le premier à réagir !

Du 19 au 24 janvier prochain, Biarritz ouvre grandes ses portes au 29ème Festival International de Programmes Audiovisuels (FIPA), pas la « télévision idéale », mais le Festival incontournable, certainement.

La télévision sait tirer aubaine des drames, et remplir très rapidement ses grilles de programmation avec du « chaud bouillant », ces cas-là ne manquent pas. Chez nous et ailleurs.

L’intérêt du FIPA, à Biarritz du 19 au 24 janvier prochains, se situe premièrement dans cette mise à distance du réel.

fipa-biarritz-2016-c

De Dorpelingen van Damocles – Réalisé par Massink Wouter

L’interroger, relayer des questions sans talk-show pour apporter des réponses complémentaires aux invités d’un plateau rassemblés autour de Bernard Henri-Levy.

Prendre un an pour repérer des films récents qui répondent aux questions qui se posent depuis longtemps, et arrivent quand, devant le petit écran, l’actualité est passé par la case « émotion ».

Pour cette nouvelle édition, le djihadisme fait une entrée massive parmi la centaine de documentaires, fictions et séries retenue.

Ce travail d’analyse, d’immersion ou de mise en perspectives, n’avait pas attendu Charlie ou le Bataclan.

C’est bien là le grand paradoxe du FIPA.

fipa-biarritz-2016-a

Piano – Réalisé par Drygas Vita Maria

Etre destiné à alimenter un petit écran en l’apostrophant et en lui expliquant qu’il est incomplet, parfois fade, souvent mal inspiré.

La 29ème édition n’y dérogera pas.

Ceux qui habitent sur la côte basque pourront en profiter, les autres ne pourront pas attendre ces films à la télévision, la plupart d’entre eux étant voués à ne jamais y être diffusés.

Pas toujours inscrits dans le « bon format » (la télévision française exige au moins 30% de dialogues, sinon « personne ne comprend »).

Le FIPA a le temps, et, sur Biarritz, tous les écrans pour cela.

fipa-biarritz-2016-b

Layla – Court métrage réalisé par Matar Luna

Le 24 janvier, à sa clôture, il ne s’agira pas de répéter ce vieux slogan entendu « Le FIPA est la télévision idéale ».

Dans les faits, la télévision l’a montré jusqu’au dégoût depuis des mois : elle n’a pas de raison d’être idéale, qui cherche surtout à aller chercher le chaland là où lui patiente. Et lui donner ce qu’il peut avaler.

Le complexe ou le raide devra chercher d’autres cases.

fipa-biarritz-2016-d

Tyke Elephant Outlaw – Réalisé par Lambert Susan, Moore Stefan

A sa clôture, le 24 janvier, parce qu’il est justement là où on ne l’attend pas, par sa diversité et ses cases puissamment originales (notamment le Smart Fip, et ses webds-docs proposés), il s’agira juste de dire « Le FIPA est le Festival idéal ».

Le nôtre. On a bien de la chance.


QUELQUES REPÈRES DU FIPA 2016


The Woman Who Joined the Taliban
vendredi 22 janvier – 16.30 – Casino Théâtre

fipa-biarritz-2016-2La vie de la Canadienne Beverley Giesbrecht, cadre dynamique et fervente chrétienne, bascule après le 11-Septembre. Elle se convertit brusquement à l’islam, arbore le voile, et consacre un blog aux thèses radicales pour donner sa version de la guerre contre le terrorisme.

Fascinée par les talibans, elle veut transmettre leur parole en tournant un film dans les zones tribales, à la frontière du Pakistan et de l’Afghanistan. La quête personnelle, insensée et tragique d’une femme au cœur de l’extrémisme.

Canada • 2015 • Grand reportage et Investigation • Compétition – Réalisateur : Kai Lawrence


Salafistes
vendredi 22 janvier – 16.30 – Casino Théâtre

Que disent les idéologues radicaux qui façonnent la pensée de milliers de jihadistes ? Pour le montrer, François Margolin et Lemine Ould M. Salem sont partis à leur rencontre au Mali, dans Gao et Tombouctou occupés avec le chef jihadiste Oumar Ould Hamaha d’Ansar al-Charia, en Mauritanie avec les prêches d’un jeune imam de Nouakchott, puis en Tunisie.

Le document brut montre aussi des images de propagande de Daech, sans commentaire ni voix off. Les auteurs font le pari de laisser le spectateur seul face à la rhétorique salafiste, pour bien comprendre ce à quoi nous sommes confrontés.

France • 2015 • Grand reportage et Investigation • Compétition – Réalisateur : François Margolin, Lemine Ould Salem


Au nom du père, du fils et du Jihad
jeudi 21 janvier – 15.45 – Gare du Midi – Gamaritz

fipa-biarritz-2016-12Ce film raconte le destin tragique et controversé d’une famille française d’origine syrienne, les Ayachi. Au nom d’un devoir ancestral et religieux, le fils, puis le père, retournent en Syrie, leur terre natale, faire la révolution sous la bannière d’Allah.

Pendant 3 ans, le réalisateur a filmé leur histoire, ses rebondissements. Et recueilli les témoignages uniques d’une famille dont l’itinéraire – des années 1970 jusqu’à nos jours – évoque l’intégration, l’intégrisme, les lignes de fracture entre Orient et Occident.

France • 2015 • Grand reportage et Investigation • Création française  Réalisateur : Stéphane Malterre


Mijn Jihad
mercredi 20 janvier – 20.45 – Cinéma Le Royal

fipa-biarritz-2016-8Rudi Vranckx a enquêté à Vilvorde, en Belgique, auprès d’amis et de parents de jeunes partis s’enrôler en Syrie, pour essayer de comprendre les raisons de ce phénomène – la religion semble pour eux un moyen de combattre l’Occident – et de réfléchir aux moyens de l’enrayer.

Un imam lui a ouvert les portes de ses séances de déradicalisation qui permettent de dissuader certains de partir. Au Liban, Rudi a entendu également de jeunes musulmans occidentaux qui ont une autre interprétation du jihad.

Belgique • 2015 • Documentaire de création • Création européenne – Réalisateur : Mark De Visscher


Syrie, les escadrons du jihad
vendredi 22 janvier – 21.30 – Casino Théâtre

fipa-biarritz-2016-10Pendant une semaine, deux correspondants de guerre ont vécu au cœur des brigades djihadistes syriennes qui affrontent les forces loyalistes de Bachar al-Assad. Ces groupes autonomes, créés par des anciens du Front al-Nosra et de l’organisation État islamique, combattent dans le nord-ouest de la Syrie pour renverser le régime et instaurer un grand califat.

Le spectateur est plongé dans leur quotidien : prières et combat, prisonniers que l’on oblige à fabriquer des explosifs, femmes combattantes…

France • 2015 • Grand reportage et Investigation • Création française – Réalisateur : Farouk Atig, Yacine Benrabia


Ne m’abandonne pas
jeudi 21 janvier – 14.15 – Casino Théâtre

fipa-biarritz-2016-11Chama, 17 ans, qui vient d’être admise à Sciences Po, est la fierté de ses parents. Mais, un soir, un homme se présente chez eux pour leur annoncer qu’elle s’est mariée sur Internet avec son fils converti à l’islam radical et qu’elle compte le rejoindre en Syrie.

Pour cette famille, le monde s’écroule. Plus rien ne sera comme avant. Commence alors un long combat contre l’extrémisme : jusqu’où devront-ils aller pour sortir leur fille de l’endoctrinement ?

France • 2015 • Fiction • Compétition – Réalisateur : Xavier Durringer


Life on Hold Smart FIP@
Dima Gharbawi Shaibani, Reem Haddad – Qatar

fipa-biarritz-2016-4Quatre ans de violences en Syrie ont jeté sur les routes près de quatre millions de déplacés. Le Liban, le plus petit des pays limitrophes, en a accueilli plus de la moitié. Déjà affaibli par la guerre civile, il fait donc les frais de cette migration forcée.

À la différence de la Jordanie, de la Turquie et de l’Irak, le gouvernement libanais ne dispose pas de camps, et les réfugiés cherchent un toit comme ils le peuvent. Cette expérience interactive en immersion fait leur portrait.


La Granja del pas
jeudi 21 janvier – 09.30 – Gare du Midi Atalaya

fipa-biarritz-2016-eC’est, à Barcelone, la salle de réunion de l’association PAH, plateforme de rencontre des victimes de la crise hypothécaire générée par des banques sans scrupules qui ont vendu à leurs clients des prêts immobiliers toxiques. Avec la crise économique, de nombreuses familles sont menacées d’être jetées à la rue.

Elles trouvent, dans cet espace de parole, la force de briser leur solitude, de partager leurs angoisses et le chemin de l’espoir. De belles histoires de solidarité dans une société en crise.

Espagne • 2015 • Documentaire de création • Compétition – Réalisateur : Silvia Munt


Le Choix d’Oleg
mercredi 20 janvier, 09.30 – Gare du Midi, Atalaya

fipa-biarritz-2016-7Depuis l’été 2014, des milliers de jeunes Russes affluent dans le Donbass, une région de l’est de l’Ukraine, pour y prendre les armes, dopés par la propagande russe et persuadés d’accomplir leur devoir patriotique. Parmi eux, Oleg et Max. Le premier a été promu commandant d’un bataillon, le second est devenu soldat.

Leurs histoires, en miroir, se fracassent la nuit du 3 juin 2015, lorsque Oleg mène ses hommes à la mort. La bataille décime une partie du bataillon, confrontant chacun à ses choix…

France • 2015 • Documentaire de création • Compétition – Réalisateur : James Keogh, Elena Volochine


Le Siège
vendredi 22 janvier – 16.15 – Gare du Midi, Atalaya

fipa-biarritz-2016-3Sarajevo a vécu le plus long siège de l’histoire moderne. Le Siège est un film sur les assiégés – sur l’aventure humaine du siège. À travers Sarajevo et au-delà, c’est l’histoire d’un ghetto, d’une bataille et d’une résistance.

C’est l’histoire universelle d’une civilisation confrontée à la pire épreuve de son existence et d’une lutte pour sa survie. Contre toute attente, Sarajevo résista et survécut. Le Siège est une plongée vertigineuse dans la guerre.

France • 2016 • Documentaire de création • Compétition – Réalisateur : Patrick Chauvel, Rémy Ourdan


La Fin de la nuit
vendredi 22 janvier – 16.30 – Bellevue Auditorium

fipa-biarritz-2016-5Vivant seule à Paris, Thérèse semble ne plus rien demander à la vie, jusqu’à ce jour où on sonne rue du Bac. Derrière la porte, Marie, sa fille, qu’elle voit bien peu. Elle a 20 ans, et cherche à fuir son milieu bourgeois du Sud-Ouest.

Elle est, dit-elle, très amoureuse d’un certain Mourad. Thérèse sort de sa torpeur et propose de rencontrer le jeune homme, mais comprend vite qu’il n’est pas disposé à épouser Marie. Car c’est elle, et non sa fille, que le jeune homme regarde…

France • 2015 • Fiction • Compétition – Réalisateur : Lucas Belvaux – Acteurs principaux : Louise Bourgoin, Cyril Descours, Amir El Kacem, Nicole Garcia,..


Ófærð
samedi 23 janvier – 19.30 – Gare du Midi, Atalaya

fipa-biarritz-2016-9Policier chevronné, Andri Olafsson a quitté Reykjavik pour s’installer au milieu de nulle part, dans un fjord au nord-est de l’Islande, où une jeune fille est morte sept ans auparavant dans un incendie. Alors qu’une tempête se déclare, obligeant les habitants à un huis clos dont ils ne ressortiront pas indemnes, on retrouve sur le rivage un corps mutilé.

Pour résoudre ce meurtre, Andri ira très loin, se transformant en un homme que ses propres filles ne reconnaîtront pas.

Islande • 2015 • Série • Séances spéciales – Réalisateur : Baltasar Kormákur


logo-fipaTout le programme du FIPA 2016


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.