Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

‘Groland, le Gros-Métrage’ : passage réussi du petit écran vers le grand

27 novembre 2015 > > Soyez le premier à réagir !

Samedi 5 décembre prochain, le cinéma Itsas Mendi d’Urrugne propose l’avant-première de « Groland le Gros Métrage » deux semaines avant son passage sur Canal+, on l’a vu, « viendez nombreux ».

Christian « Moustic » Bordes et Benoît « Michael Kael » Délépine ont inscrit leurs noms à une aventure, baptisée « Groland le Gros Métrage » qu’il faudra saluer comme une oeuvre à part entière, un film impossible à réduire à son seul passage sur Canal+ le 19 décembre prochain.

Les aventures de ces deux pieds nickelés, Guy et Noël (Gérard Touillon et François Neycken), qui se lèvent chaque matin avec le désir de « vaincre », portent la filiation de ces anti-héros que l’on a salués avec gourmandise dans The Big Lebowski des frères Coen : inadaptés au monde moderne qui ne misera pas un centime sur eux, leur imagination « pratique » n’a même pas besoin de savoir quelle charge anarchiste elle porte.

L’humour ravageur est porté avec la seule certitude qu’il doit rester le ciment de leur amitié. Ça n’a l’air de rien, mais, au vu du film, ça fait un bien fou.

groland-gros-metrage-5Le monde est celui qu’il est, Guy et Noël évoluent dans un autre univers, celui de ce monde imaginaire porté chaque semaine depuis 1992 sous le nom du Groland.

Leur capacité d’y survivre peut bien passer par l’introduction d’une bombe de gélatine dans le « petit anneau » d’animaux morts pour les taxidermiser. Un « truc génial », qui pourrait ne pas survivre à l’idée « géniale » du lendemain, quand la cuite sera absorbée.

groland-gros-metrage-9Les patibulaires des bars, les pourritures ordinaires (en particulier dans le monde bancaire) et les modes de vie hallucinants (comme un pizzaiolo qui vous attend au coin de la rue pour vous balancer une pâte de calzone sur la voiture), ces éléments sont dans le film, mais sans jamais céder au private joke qui ne ferait rire que les inconditionnels de l’émission de Canal +.

Le Gros Métrage, dont les premières lignes de scénario ont été écrites en 1999 par les deux compères, n’est donc pas un mausolée appelé à résister à la mauvaise humeur du patron de canal+, Vincent Bolloré.

C’est un élan, une invitation à rejoindre un univers ouvert, libertaire et salutaire.

groland-gros-metrage-7Les deux acteurs sont formidables de naturel, et l’empathie fonctionne dès les premières scènes.

On vous en reparlera dans Eklektika, avec l’entretien accordé par les deux réalisateurs, mais ses spectateurs, après la projection de presse de ce matin au Studio 28 de Paris, vous le confirmeront avec une belle unanimité.

Imaginés par Moustic et Mickael Kael, les aventures de Guy et Noël ne peuvent s’arrêter là.

groland-gros-metrage-1« Groland le Gros Métrage » aspire à une suite, dans le sillon d’une « comédie super sympa à ne pas rater », dont l’intelligence et la lucidité sont aussi deux ingrédients qui le rendent absolument incontournable.

Le film devrait bénéficier rapidement d’une distribution salle très très indépendante : le mot d’ordre « viendez nombreux, sortez heureux » devra alors être considéré comme une occasion à ne pas rater.


‘Groland le Gros Métrage’

Avant première le samedi 5 décembre à 20h30
Cinéma Itsas Mendi, Urrugne
Entrée libre, sortie chapeau


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.