Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

« Hallo », par Martin Zimmermann : du vertige du « je » déployé en trompe l’oeil, dans un parfait voyage burlesque

19 octobre 2016 > > Un commentaire

Hier et ce soir encore, le metteur en scène et comédien Martin Zimmermann est sur la scène du Théâtre de Bayonne pour un spectacle qui ne ressemble sans doute à rien de vu ou connu, flanqué de son sosie tragicomique, qui veut à tout prix devenir celui qu’il pense être, retour enthousiaste sur la première représentation de son solo.

Le spectacle commence dans la pénombre. Des crissements se font entendre. Puis un personnage en collant noir et tee shirt blanc entre. Ses chaussures crissent en effet. Il passe, disparaît, revient.

C’est le début d’un voyage en pays burlesque avec des clins d’œil à quelques maîtres : Buster Keaton, Charlie Chaplin, mais aussi en trompe l’oeil  aux univers du cirque, du dessin animé.

Martin_Zimmermann_Hallo-scene-nationale-bayonne-sud-aquitain-3Peu à peu une certaine noirceur pourtant se dégage, une profondeur, à l’image du décor changeant, avec des pans de murs qui s’écartent pour laisser voir toujours plus loin vers le fond sombre du plateau de théâtre.

Exit la paroi en bois clair, la tenture rouge et le drapeau blanc à pois noirs. A bien y regarder, les pois noirs sont en fait… des trous. Le jeu devient vertigineux, entre le vide et le plein, un jeu en trompe-l’œil.

Martin_Zimmermann_Hallo-sceUn imper rappelle le tissu végétal de l’arbre, avec ses rainures. Le cadre qui occupe une grande partie de la scène et met l’acteur dans une sorte de vitrine, figure un abri et en même temps un piège.

Peu à peu, le clown à la fois guilleret et mélancolique se dédouble, à l’aide d’accessoires, de miroirs (et d’un comparse), d’effets de théâtre souvent artisanaux, et c’est ce qui est beau : si une chaise prend son envol, c’est l’air de rien, presque hors champ, comme un clin d’œil à ce qu’aurait pu être le spectacle.

A son tour, le personnage laisse voir l’acteur-danseur entrer dans l’autre en lui, jusqu’à sa part animale. La poésie entre dans le réel et le réel dans la poésie à l’aide d’images qui surgissent et s’évanouissent.

Martin_Zimmermann_Hallo-scene-nationale-bayonne-sud-aquitain-4Il aide à déplacer, décaler le regard. Les objets qui l’entourent sont hostiles, de la chaise sans assise à l’aspirateur, mais il parvient à faire bouger les lignes, délicatement, cerné par les dangers qui rôdent.

Dans Hallo (créé en 2014), Martin Zimmermann se met en scène pour la première fois en solo. Jusque là il avait créé des spectacles avec la compagnie de danse qu’il codirige en Suisse avec le compositeur et metteur en scène Dimitri de Perrot : Zimmermann & de Perrot.

Martin_Zimmermann_Hallo-scene-nationale-bayonne-sud-aquitain-5Seul ou en compagnie, son travail est brillant et décalé, plein d’humour. Si vous ratez Hallo, vous pourrez toujours vous consoler avec des extraits d’autres spectacles accessibles en ligne… et vous précipiter la prochaine fois.


Martin_Zimmermann_Hallo-scene-nationale-bayonne-sud-aquitain-1Hallo (durée : 60 minutes)
Conception, mise en scène, décor, chorégraphie, interprétation : Martin Zimmermann

À l’origine, le premier métier de Martin Zimmermann était la décoration de vitrines, puis il est passé du cadre de vitrine au cadre de scène, là où il peut donner corps aux personnages qui l’habitent et qui le fascinent. Dans son théâtre de fortune, il tente mille fois de se libérer de situations invraisemblables, se confond avec son propre reflet puis se plie comme pour imiter son décor. Un autre langage émerge de ce corps patiné par les années de scène, une autre urgence s’en dégage.

Site de la compagnie Zimmermann & de Perrot

Les mardi 18 et mercredi 19 octobre à 20h30 à la Scène Nationale du Sud-Aquitain, Théâtre de Bayonne, Place de la Liberté.
Plus d’infos http://www.scenenationale.fr/


HalloMartin Zimmermann – Présentation vidéo



 


Commentaires

Une réponse à « Hallo », par Martin Zimmermann : du vertige du « je » déployé en trompe l’oeil, dans un parfait voyage burlesque

  1. LARRAMENDY dit :

    Très bon article on y est! Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.