Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Hecho en Casa, Elirale : de leurs premiers pas au Pays Basque jusqu’au Festival off d’Avignon

16 juin 2015 > > 4 commentaires

Du 4 au 26 juillet prochains, deux compagnies du Pays Basque seront programmées au Festival off d’Avignon, Elirale et Hecho en casa en mesurant les risques, mais également le formidable élan de cette première pour l’agglo Sud Pays Basque qui les soutient.

Il n’est pas toujours donné de voir en conférence de presse l’assurance d’élus s’éclairer de certitudes dans le travail, long, coûteux, d’accompagnement de leurs acteurs culturels, mais certaines hypothèses, portées à bout de bras, valent exemple, satisfactions et engagements renouvelés à certaines occasions, essentielles, parce que rares.

Comme celles-ci, qu’il faut poser calmement sur le papier (ou l’écran), et prendre le temps de mesurer.

Du 4 au 26 juillet prochain, le Festival off d’Avignon a intégré dans sa programmation le spectacle de danse et musique Ninika de la compagnie Elirale (St Pée sur Nivelle) et la pièce de théâtre Caché dans son buisson, Cyrano sentait bon la lavande de Hecho en casa (Bayonne).

avignon-pays-basque-1Regarder cette phrase, et prendre le temps d’imaginer tout à la fois la chance, le risque, l’impatience et le trac, « un rêve que l’on pensait trop grand pour nous », résumera Hervé Estebeteguy, le metteur en scène de Hecho en casa.

Car on ne s’invite pas « comme cela » à Avignon, même au off, quand la plus grande scène de théâtre du monde (1.000 compagnies présentes) n’a nulle intention d’être la Foire au Trône du Sud-est de la France.

C’est une zone de combats, fussent-ils artistiques, et les théâtres de la ville jouent aussi leurs noms en programmant leurs spectacles.

avignon-pays-basque-5Pour Elirale, et sa chorégraphe Pantxika Telleria, ce sera le Théâtre Golovine et ses 146 places à investir tous les jours, pour 23 représentations à 10h45. Avec l’envie de combler l’attente du public, des professionnels, des programmateurs mais aussi des maîtres des lieux, un couple de danseurs russes a été contraint de quitter leur pays pour s’exprimer ici.

« On ne devra pas s’y perdre, dans toute cette énergie à donner », explique Pantxika, « mais notre force, sans doute, c’est d’être porté par une histoire d’équipe, c’est la chance d’aller de l’avant ».

Leur spectacle jeune public pourrait trouver un élan national, « on part pour s’y battre », continue-t-elle, « mais cela n’aurait jamais pu être possible si, depuis 10 ans, on n’avait pas été soutenu comme ici, autour de St Pée sur Nivelle », quand la décision de l’agglo Sud-Pays basque de s’engager il y a 10 ans dans une compétence culturelle a permis l’éclosion des promesses.

« Sans ces travailleurs de l’ombre, on n’aurait pas pu avancer », confie-t-elle, en se rappelant les années d’accueil studio au Malandain Ballet Biarritz, ou avant, du côté du Ballet national de Marseille – Pietragalla.

avignon-pays-basque-6Pour Hecho en Casa, « c’est une belle aventure qui continue », après plus de 50 représentations de leur Cyrano, celui que l’Aquitaine a tant applaudi déjà, et qui pourrait se voir propulsé un peu plus haut lui aussi.

Cela ne leur sera pas offert, pas plus ici qu’au Théâtre des Lucioles : sur le coup de midi, et 23 jours durant, il faudra aller au devant du public, pour mesurer la portée d’un spectacle « auquel on croit fortement ».

« Le risque est évident », une formule de prudence quand ses yeux brillent de la perspective de participer à l’opération « La Belle saison » lancée par le Ministère de la Culture période Filipetti : 500 gamins dans la Cour des Papes (dont 70 venus spécialement du collège Piarres Larzabal grâce à l’intervention de l’agglomération), et leurs deux spectacles en avant toute.

Les deux élus présents les écoutent, du Maire de St Pée sur Nivelle Pierre-Marie Nousbaum à Odile de Coral, Maire d’Urrugne et vice Présidente Culture à l’Agglo, qui ont en tête ces petits pas aidés, qu’il est temps de saluer.

« C’est une première , en dix ans d’accompagnement de compagnies artistiques », précise Odile de Coral, « et c’est la meilleure réponse à notre sentiment que, encourager la création ici, c’est favoriser aussi la programmation de nos lieux culturels », son « c’est juste énorme » traduisant l’oubli pour un instant d’employer des formules plus politiques.

Pour le maire de St Pée, ce n’est qu’un début, à l’évidence, car cette réussite n’est pas une fin en soi.

Continuer de soutenir cette jeune scène, ne pas baisser l’ambition du nouvel espace culturel Larreko du village, « ne rien à remettre en question, c’est une question essentielle de rayonnement », il ne voudrait pas être contredit sur ce point aujourd’hui.

Mais conclut : « Je suis quand même assez étonné d’apprendre qu’il n’y a pas de programme d’accompagnement de nos compagnies accueillies dans un festival comme Avignon… ».

Il fronce les sourcils, note un truc sur un calepin, un fragment de Ninika est donné : dehors il pleut, mais tout le monde ressort avec le sourire.

avignon-pays-basque-3


 

9-petit-theatre-de-pain-12Durant le Festival off d’Avignon, et c’est une bonne habitude de leur part, une troisième compagnie du Pays Basque y sera également présente, parmi les 18 compagnies d’Aquitaine qui s’y rendront : le Petit Théâtre de Pain y présentera la pièce 9, on vous en parle très vite.


 


Commentaires

4 réponses à Hecho en Casa, Elirale : de leurs premiers pas au Pays Basque jusqu’au Festival off d’Avignon

  1. « Hecho en Casa » en Avignon… c’est un peu « Alice au pays des Merveilles » 😉 … et sûrement aussi « le voyage de Chihiro » (beaucoup de boulot pour ce joli monde d’enfants). Bravo à eux !

  2. telleria dit :

    Petit Poucet deviendra Grand. Très fière du chemin accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.