Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Le sourire radieux et la voix chaude d’Hindi Zahra, à l’affiche du Festival 64/15 de Mourenx

21 novembre 2016 > > Soyez le premier à réagir !

Le samedi 26 novembre 2016, la chanteuse amazigh sera l’invitée d’une belle soirée du 7ème festival 64/15, toute auréolée d’une grande Victoire de la Musique 2016 pour son sublime album Homeland, aux côtés des touaregs maliens de Tinariwen et des franco-gallois de Shake shake go.

Jusqu’à il y a  encore une poignée d’années, Hindi Zahra était juste décrite comme la noble descendante d’une grande lignée de musiciens berbères et touareg, classée dans la catégorie des musiques du monde, qu’elle évoquait de sa voix chaude comparée rapidementà celle d’une Joan Baez franco-marocaine.

C’était avant son premier album, Handmade, sur lequel les plus grands prix commencèrent à dessiner une trajectoire exceptionnelle, encore propulsée depuis 2015 par son Homeland, album écrit en un an et demi, chez elle, du coté d’Essaouira, qui s’est arraché dans les bacs à disques depuis.

hindi-zahra-festival-6415-mourenx-une

Crédit photo (comme la Une) : Gabrielle SAPLANA

Il lui a valu le prestigieux prix du meilleur album de musiques du monde, lors de la 31ème cérémonie des Victoires de la musique en février dernier, et ses concerts se sont fait plus chaleureux encore, tels qu’unanimement ressentis par le public et la critique, avec un mélange de récits du monde et cette même obsession des voyages et des voyageurs.

Son envoûtement mélancolique est amplifié, les titres de l’album agissent comme les chapitres du journal d’une aventurière, celui d’une vie et d’une histoire, remplies de grains de sables, de pages cornées, expériences sensorielles nourries de fidèles passions musicales tenaces invitées de toute la planète.

hindi-zahra-festival-6415-mourenx-4

Crédit photo : Gabrielle SAPLANA

Sa venue exceptionnelle au festival 64/15 de Mourenx, en partenariat avec l’association de musiques amplifiées Ampli de Billère, rejaillit sur l’ensemble de ce rendez-vous, qui vous fera réellement chercher et situer cette ville qui a survécu à la fin des illusions du bassin gazier de Lacq, essaimant ses barres de logements collectifs d’hier en autant d’excuses possibles aujourd’hui.

Cela fait 7 ans que le festival créé ici y a déployé un étendard résolu, de Wax Taylor en 2012 ou Catherine Ringer en 2014, qui ont honoré de leurs grands noms ce petit festival près du Gave de Pau.

hindi-zahra-festival-6415-mourenx2Y voir ici la raison de la présence impatiente des vents du monde, du Maroc au Mali en passant par la Grande Bretagne, traduisent une envie renouvelée, les organisateurs ayant eu le nez creux de cocher sur la grille de leurs désirs pour cette année d’autres Touaregs, Tinariwen, originaires de Tessalit au nord du Mali, qui proposent une musique entre blues, rock et musique traditionnelle touareg.

D’eux, il faut encore un peu pianoter sur Internet pour découvrir ce qu’ils portent comme véritable mouvement culturel et courant musical exceptionnel, et également apprendre qu’ils ouvriront le Festival des Inrocks 2016, le lundi 21 novembre dans la salle encore plus légendaire du Bataclan.

hindi-zahra-festival-6415-mourenx3Les franco-gallois de Shake Shake go seront également de la party, avec cette habitude désormais bien rodée de secouer leur public, après avoir conquis l’Angleterre en peu de temps avec des titres pop-folk et une attitude furieusement rock.

Mourenx sur le toit du monde atlantico-pyrénéen de ce 26 novembre 2016, portée par les accents du désert touareg et le hush and swag british : il est difficile de dire aujourd’hui que seule la plus belle pleine lune vue depuis 1948, à tant s’approcher de nous il y a quelques jours,  serait en mesure de nous expliquer ce bonheur sidéré.


Tous les renseignements sur la page Facebook du festival  (et sur la date d’agenda ci-dessous)


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.