Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

« anchío, pippo !! ti amo anchío !! »

19 novembre 2013 > > Soyez le premier à réagir !

Il a pris le temps nécessaire, puis s’est approché de cette chaise, au milieu de la scène du Théâtre de Bayonne… Il a ajusté le micro puis relevé les yeux vers ce public qui s’était pressé lundi soir pour ce nouveau rendez-vous des 8èmes Rencontres Improbables.

Pippo Delbono en est le grand homme, lui qui a été invité par le directeur artistique Antoine Bataille à livrer la chair de son âme, ses yeux samedi soir au Cinéma le Royal de Biarritz, ses voix ici ce lundi soir, et dès mardi, jusqu’au ventre de sa mère (thème de son exposition au Carré Bonnat) ne devra plus avoir de secret visible pour ceux qui l’attendaient.

« C’est vrai que je me suis un peu détourné du théâtre, ces temps-ci » prononce la carcasse, bretelles sur un corps dont il ne pense plus pouvoir dissimuler l’épaisseur, dans ce combat qu’il livre contre la simple notion de spectacle : dehors règne le bruit et la fureur, il le rappelle en introduction, nous retrouverons le regard sombre de la peur et du désarroi à la fin de sa prestation, mais pour l’heure, il faut vivre, et rappeler aux siens, aux nôtres, que l’amour serait la plus belle chose qui vaille d’être défendue. Pippo Delbono ne voudrait pas être contredit sur ce point, pas ce soir, pas au moment où il empoigne ses feuillets d’une main et son micro de l’autre.

pippo delbono bayonneEmprunts fragmentaires de ses spectacles précédents, ou de ses films, Pippo entonne dès lors son propre chant des partisans et des résistants, arc-boutés sur leurs convictions que dire « je t’aime » est une chose impossible mais essentielle.

Murmurer une fois encore « Ti amo » à cet ami et amour de sa vie, disparu sans avoir jamais cessé de rester présent en lui, au point d’en reconnaitre la preuve avec la découverte de son sang vicié et condamné.

Seront convoqués sur cette lancée des textes de Jean Genet, de Prévert, de TS Elliot, ou de Sarah Kane, rendus puissants par la voix de cet homme qui se transforme sous nos yeux en un croisement entre le Commodore de Don Giovanni et un Pavarotti des planches, les roulements de tambours dans sa gorge deviennent des torrents d’amour quand il évoque sa mère récemment disparue, ou quand Roméo et Juliette de Shakespeare donnent lieu à un hurlement de naufragé, « Di me que mi ami !! Di me que mi ami !! » (« Dis moi que tu m’aimes ! »).

pippo delbono bayonnePrès de lui, responsable et coupable de ce moment bouleversant, Antoine Bataille accompagne les textes au piano, avec la même dose de douceur et de chaos, tandis que, dans le public, les frissons secouent les rangées de fauteuil.

Les textes défilent, en français ou en italien, l’orage gronde sous la voûte, nos armures se fendillent, et l’on se rend compte avec colère que nous n’oserons pas nous précipiter sur la scène et le prendre dans nos bras. Lui continue, se lève, asperge sa tête, pose sa patte d’ogre sur nos hésitations, et hurle encore qu’il n’est plus temps de reculer, que les loups n’ont pas leurs places près de ces portes qui nous séparent du bonheur d’être deux.

Mais le spectacle s’arrête. Le silence s’installe brièvement, il participe aussi à l’émotion qui nous a étreint la gorge, nous annonçant le moment tant attendu : pouvoir se lever, una furtiva lagrima au coin de l’oeil, l’applaudir, et lui crier « Anchío, Pippo !! Ti amo anchío !! » (« Moi aussi, Pippo ! Moi aussi je t’aime ! »).

pippo-8pippo-9pippo-11pippo-12


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.