Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Jean-Marie Périer à Anglet, pour lever un dernier doute sur de vieux clichés

2 juillet 2015 > > 2 commentaires

A partir du 4 juillet, le photographe des années 60 Jean-Marie Périer est l’invité de la Ville d’Anglet, pour une exposition et un one-man show, un rendez-vous à même de mettre fin à une de ses vieilles interrogations personnelles.

Jean-Marie Périer a désormais tout son temps, qui est passé par là mais a gardé son nom dans cette période des années yéyé dont il a été le photographe omniprésent.

perier-anglet-7

Françoise Hardy – Johnny Hallyday – Sylvie Vartan (1963)

Là où il le fallait, au moment nécessaire : lors d’une rencontre de presse le 7 mai dernier, le bonhomme ne voudrait pas s’attribuer d’autre talent particulier, si ce n’est pas d’avoir contribué avec son ami Daniel Filipacchi, pas encore le grand homme de presse de Paris Match d’aujourd’hui, d’avoir fait naître une mode, définitive, des magazines pour jeunes « qui emmerdent les parents ».

Parce que les années 60 pouvaient jeter sur la Côte d’Azur un regard différent de celui de Images du Monde, fixées sur les têtes couronnées, Jean Marie Périer a été le photographe intime des cheveux dans le vent et de l’accouchement au quotidien des futures stars.

perier-anglet-4

Sylvie Vartan (1964)

Quand il en parle aujourd’hui, il les cite par leurs prénoms, Johnny, Sylvie, Jacques, Françoise, Claude, Mick ou Paul, dans une proximité à tiroirs, dont les cadavres ne parviennent complètement à s’effacer.

Car eux sont montés et sont encore des références internationales. Mais lui ne pourrait être que celui qui les a fixés, dans une insouciance que le marché créé depuis des people ne pourrait plus permettre aujourd’hui.

perier-anglet-1Cela pourrait suffire à son bonheur, d’être exposé dans le monde entier comme le gardien du temple, riche de tant d’anecdotes qu’un spectacle de one-man show, Flash Back, restituera, ce samedi 4 juillet au Théâtre Quintaou d’Anglet.

Mais Jean-Marie Périer a peur aujourd’hui de n’être que l’oncle de la famille, celui à qui on demande de raconter encore une fois comment, l’après-midi du mardi 12 avril 1966, il photographiait sur le même plateau les 47 artistes les plus populaires des années 60.

perier-anglet-3

La photo « mythique » de tous les « yéyé »

Il répond sans se fatiguer à toutes ces demandes de retours en arrière, même si son chien qui l’accompagne a pris l’habitude de filer en douce à ce moment-là, mais un doute le travaille, pour lequel il n’avait jusqu’à aujourd’hui qu’une réponse désabusée.

La photo populaire, ça ne suffirait pas à définir un photographe, les grands de l’époque ne lui ont pas épargné ce commentaire lapidaire.

perier-anglet-2Il cabotine, jure qu’il s’en fout, que la nostalgie n’a rien à y voir, tant bien même il est aujourd’hui leur égal (150.000 visiteurs ont vu son exposition complète à la Mairie de Paris, il y a peu).

Ce 2 juillet, Jean-Marie Périer est un homme comblé, date de sortie du hors-série de Reporters sans Frontières qui lui est totalement dédié, avec une préface de l’autre gars dans l’avant, le prix Nobel de littérature Patrick Modiano.

.perier-anglet-10

Il a pensé « enfin », et est allé chercher son chien avant que sa femme ne se rende compte de sa disparition, pas question de se faire engueuler aujourd’hui.


One man show de Jean-Marie Périer, Flash Back
Mes années 60, au coeur des idoles des jeunes

Théâtre Quintaou d’Anglet, samedi 4 juillet, 20:30,
renseignement sur le site de la Ville d’Anglet


 

agenda-perier-angletMES ANNÉES 60, LES ANNÉES YÉ-YÉ
Exposition de photos de Jean-Marie Périer
du 4 juillet au 29 août 2015
du mardi au samedi, de 10h à 12h et de 14h à 18h
Galerie Georges-Pompidou, Anglet


 

 


Commentaires

2 réponses à Jean-Marie Périer à Anglet, pour lever un dernier doute sur de vieux clichés

  1. Éric Couprie dit :

    Superbe article. Très réussi. Bravo

  2. corral dit :

    Bravo ! Superbe moment !
    Plus de 2 heures de nostalgie de notre jeunesse envolée raconté par
    Un homme plein de sensibilité !
    Un grand merci Monsieur Perier
    Dominique Corral

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.