Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Jean-Xavier de Lestrade, au FIPA pour « Manon 20 ans » : l’avenir de la série française passe aussi par Netflix

26 janvier 2017 > > Soyez le premier à réagir !

Rencontre avec Jean-Xavier de Lestrade dont la mini-série « Manon 20 ans » (Arte) est en compétition dans la catégorie Fiction au FIPA, à Biarritz : le réalisateur français, dont la carrière a déjà été récompensée par un Oscar et deux Fipa d’or, nous parle de son œuvre et de la situation de la création française.

Jean-Xavier de Lestrade parle doucement, juste un filet de voix, comme un murmure. De passage à Biarritz pour le FIPA, le réalisateur français, Oscarisé en 2002 pour son documentaire Un Coupable idéal, présente en compétition Manon 20 ans, la suite de 3 x Manon (2014), mini-série récompensée par un Fipa d’or il y a trois ans.

« A la fin du tournage, il y avait une envie forte de ne pas quitter l’héroïne. Nous voulions savoir ce qu’elle allait devenir. Mais il ne s’agissait pas de faire une suite immédiate. Je voulais que la comédienne mûrisse, et change physiquement. C’était plus crédible », explique le cinéaste.

« 3 fois Manon » (2014)

Manon est donc de retour. On l’avait découverte dans un centre de rétention pour mineurs, après avoir poignardé sa mère : sa vie tanguait alors salement entre la repentance souhaitée par la société, et la crainte d’un nouvel engrenage funeste.

 

« Manon 20 ans » de Jean-Xavier de Lestrade, FIPA Biarritz 2017

Elle a grandi, et travaille désormais dans un garage comme réceptionniste. Elle a beau préférer le cambouis, les préjugés font que l’on envisage davantage les filles derrière un bureau que la tête sous un capot.

Tout aussi réussi que la saison précédente, Manon 20 ans est une œuvre sous tension, traversée par une violence sourde. Porté par des acteurs troublants de vérité (Alba Gaïa Bellugi et Marina Foïs en tête), ce drame est le genre de fiction qui vous suit longtemps.

« Manon 20 ans » de Jean-Xavier de Lestrade, FIPA Biarritz 2017

Valeur sûre de l’audiovisuel français, Jean-Xavier de Lestrade n’a plus rien à prouver, mais revient au Fipa avec plaisir, « pour moi, c’est le festival audiovisuel le plus important. C’est une vraie compétition internationale, et je tiens à y être », confie-t-il.

Aujourd’hui, 3 x Manon est disponible sur Netflix, plateforme de visionnage en ligne réunissant plus de 93 millions d’abonnés à travers le monde, selon les chiffres publiés par le réseau ce mois de janvier.

« Manon 20 ans » de Jean-Xavier de Lestrade, FIPA Biarritz 2017

Une consécration de plus, estime le réalisateur, « l’avenir de la télévision passe aussi par ce genre de média ».

Crédit photo : Bob Edme

« Les moins de 35 ans ne regardent quasiment pas la télé. Désormais il existe avec Internet un nouveau mode de consommation des programmes. Je trouve très bien que les films soient ainsi tout le temps à disposition du public. Après, pour bien faire, il faudrait que ce genre de sites s’investisse davantage du côté de la production » analyse le réalisateur.

Peu de séries ou de documentaires français connaissent en effet le même destin protecteur que les œuvres de Lestrade.

Reste que pour celui qui fut président de la SCAM (Société civile des auteurs multimédia) de 2011 à 2013, la création hexagonale se porte plutôt bien.

« Elle est d’une certaine manière privilégiée, parce que l’on a une télévision publique très forte, qui garantit aux auteurs une grande liberté d’expression, et aux spectateurs une qualité de programme incontestable. Tant que nous garderons un tel service public, la création française restera de qualité ».

Le bémol suit rapidement, France Télévisions pouvant être imaginée plus audacieuse en terme de fiction, notamment dans la forme.

« Je pense que le public est prêt à voir des choses beaucoup plus déconstruites, plus surprenantes. Mais malgré ce bémol, on a de plus en plus de bons programmes en France », conclut le cinéaste.


Manon 20 ans, réalisé par Jean-Xavier de Lestrade, 3 épisodes de 55 minutes (les deux premiers visibles au FIPA 2017), diffusion sur Arte courant 2017.

Encore programmé au Casino Bellevue de Biarritz le samedi 28 janvier 2017 à 11h.


Merci à Bob Edme pour la photo de Jean-Xavier Lestrade


 


Vous pourriez aussi aimer

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.