Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Journées du Patrimoine : quelques repères de déambulations curieuses sur la Côte Basque

18 septembre 2015 > > Soyez le premier à réagir !

Traditionnel rendez-vous du fin de septembre, l’initiative des Journées Européennes du Patrimoine gagne en popularité chaque année (comme le temps le favorisera ce week-end), et impose une « colle »,celle de décliner les visites gratuites de bâtiments remarquables sous l’angle d’un regard particulier.

Pour cette année, le volet proposé, centré sur les constructions du XXIème siècle, devrait motiver plus encore les déambulations dans les villes, par l’identification et la clarification, parfois, des enjeux architecturaux d’aujourd’hui, à même de constituer le patrimoine de demain.

Sur la côte basque, de nombreuses initiatives sont à saluer, essentiellement portées par les services de villes, quoi que, certaines idées venant d’appropriations artistiques de son cadre de vie (voir ci-dessous, la proposition Expo en cages d’escaliers).

A St Jean de Luz et Ciboure, ce patrimoine ne sera pas minéral, mais aquatique, et donc humain, avec de nombreuses visites de bateaux traditionnels et classés, les samedi et dimanche, de 10 heures à midi et de 14 heures à 17 heures.

journees-patrimoine-8

L’Arawak – Renseignements sur http://www.bateauarawak.com/index.html

Côté luzien, visite de l’« Airosa » (samedi) et de « Patchiku », mais aussi découverte de l' »Arawak », un thonier à voile de 30 m (samedi et dimanche, de 10h à 12heures et de 14h à 17 heures), et côté cibourien, visite du « Brokoa » (dimanche).

Lorsqu’il est nécessaire de réserver, il faut le faire auprès des deux offices de tourisme : à Ciboure au 05 59 47 64 56 et à Saint-Jean-de-Luz au 05 59 26 03 16.

Tous les renseignements sur ce site


A Anglet, l’accent va être porté sur un regard neuf de ses lieux emblématiques, de son Parc Izadia (où des visites guidées de l’expo « La Barre dans les années 60 », des oeuvres de Odile Durousseau ou de Fred Le Nan seront proposées), une place de choix étant réservée à l’un de ses « phares », le Théâtre Quintaou ouvert en janvier 2014.

Odile-Durousseau-Gardien-izadia-2015Aux Chemins du Brigadier donnés par les Chimères (pris d’assaut par les spectateurs) viendra se rajouter une exposition de « 10 photos – 10 lieux emblématiques », par l’Institut médico-éducatif du Nid basque, en médiation avec le photographe Cédric Pasquini.

journees-patrimoine-3anglet patrimoineDepuis une caravane transformée en gigantesque appareil de prises de vues, les photos réalisés portent l’ambition de mettre en valeur le travail artistique réalisé par les élèves du Nid-Basque, avec une vision esthétique plus contemporaine d’un ancien procédé, le Sténopé, à l’origine des débuts de la photographie.

Tous les renseignements sur le site d’Anglet


A Biarritz, au rang des bâtiments emblématiques de la ville, la Cité de l’Océan est naturellement le plus connu, et pas forcément pour être le plus visité (mais le plus « commenté »).

journees-patrimoine-7A la visite de ses monuments historiques, de l’Eglise Orthodoxe au Domaine de Françon, du Musée du BO à sa synagogue, se rajoute donc une visite à tarif réduit de son exposition Abysses, mais surtout, pour ceux qui ne l’auraient pas vue, l’expo Una Pasión Privada, gratuite pour les moins de 12 ans et à tarif réduit pour les autres, le 20 septembre marquant la clôture de cette exposition.

pasion privadaOn vous conseille également d’aller faire un tour du côté de l’exposition Soka à la crypte Ste Eugénie, belle déambulation dans l’histoire de la danse basque.

soka-biarritz-7Tous les renseignements sur le site de la Ville de Biarritz


Sur Bayonne, si les lieux connus sont généralement ouverts aux visites (notamment son magnifique Musée Bonnat Helleu, fermé depuis trop longtemps mais ouvert de 14h à 18h durant le week-end), l’accent sera particulièrement porté sur la rénovation de ses remparts, dans le cadre du programme Fortius.

journees-patrimoine-2bayonne patrimoineAinsi, après plusieurs mois de réhabilitation de ses vestiges militaires, de nouveaux chemins de promenades seront désormais à découvrir, souvent proposées sous forme de visites guidées, et l’accent sera également porté sur ces nouvelles créations architecturales sorties de terre depuis quelques années, de l’éco-quartier du Séqué au centre aquatique des Hauts de Ste Croix.

Tous les renseignements sur le site de la Ville de Bayonne.


Une initiative originale à Bayonne : « Expo en cage »

cages escaliersC’est un rendez-vous initialement intime en 2012, qui fédère de plus en plus de participants, côté artistes ou spectateurs : au 6 rue Port Neuf de Bayonne, la porte s’ouvre et donne accès à Expo en cage d’escalier, où une dizaine d’artistes investissent leurs lieux de déambulations quotidiennes pour le transformer en lieu de rencontre avec ceux qui veulent partager leurs univers artistiques (le samedi de 10h à 20h).


Et aussi…

chapelles gabrielle duplantier

photo tirée de « Chapelles du Pays basque », Gabrielle Duplantier (Editions Cairn)

Le maître mot de ces journées étant la déambulation gourmande et curieuse : chaque ville et village se démène pour présenter et ouvrir ses lieux remarquables.

Mettre le nez dehors, où que vous soyez, est donc le bon réflexe pour passer un week-end particulièrement convivial.


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.