Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Les Basques de Kalakan et les Gascons de Artús pour dynamiter nos folklores

20 février 2015 > > Soyez le premier à réagir !

Ce vendredi, l’espace culturel Larreko de St Pée sur Nivelle mise sur la convergence des énergies du trio basque Kalakan et des furieux Gascons d’Artús, anorexiques et folkloristes s’abstenir.

Le mot d’ordre sera à l’énergie, ce vendredi soir à l’Espace Larreko de St Pée sur Nivelle. Sur scène, des éclairs tonitruants accompagneront ces deux formations qui ont fait de leurs univers sonores une puissante relecture de ses folklores.

Le trio Kalakan, riche de ses sonorités et rythmes de percussions basques, va donc mêler ses lourds tambours aux choeurs rugissants du quintet Artús, expérimentation païenne et radicale de ce que le gascon peut porter de fureur aujourd’hui.

kalakan-arthus-1« D’aucun pied, d’aucune terre, l’arbre si haut, si droit ne saurait rester planté là. Lui, si bandé, raide, face à la force atlantique se tord comme une hélice des racines à la cime. Dans un souffle brutal s’est déplié le Drac, qui s’est fait oiseau » sera donc entonné au violon, à la vielle à roue et à la cornemuse, placés devant la guitare baryton et la batterie.

kalakan-arthus-4Les textes gascons du poète Bernard Manciet et de Hubert Cahuzac auront abandonné ici toute résolution bucolique, l’idée est d’en faire ressortir une approche abrasive et bruitiste, un tremblement de terre qu’accompagneront la txalaparta, le ttun ttun et l’atabal des Basques.

Ceux qui ont eu la chance de croiser Artús dans sa formation initiale, il y a quelques années dans les places à défendre du Béarn, n’ont pu oublier ces sonorités sorties de la terre qui menaçait  de les enfermer, l’impact est assez affolant, et intense.

kalakan-arthus-2Il faut écouter leur morceau Lo plumion negre, pour saisir ce que l’hypnotique gagne avec cette langue scandée portée par la vielle à roue trash de Romain Baudoin, récemment vu à l’oeuvre à l’Atabal de Biarritz en septembre dernier, en première partie des Thee Silver Mont Zion.

kalakan-arthus-5La créolisation de l’ultralocal avec une vision universelle a déjà joué à plein avec ces deux formations, Kalakan s’offrant en tournée avec Madonna en 2012 la démonstration que l’héritage de ses pairs peut former le tableau saisissant d’une modernité entrainante.

Un an après son ouverture, le nouvel espace culturel de St Pée sur Nivelle continue d’affoler les boussoles de territoires artistiques à partager.

Alors la proposition de ce vendredi soir peut remettre en mémoire une réflexion du poète Manciet, « Je vais mon chemin, qu’ils me laissent tranquille. Je barre droit. S’il y a des tempêtes, on verra bien ».

kalakan-arthus-3Crédit photos Artus : Eric Legret pour Eurofonik


larrekoTous les renseignements sur le site de l’Espace Larreko de St Pée sur Nivelle

Écoute de l’album d’Artus ici


 

 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.