Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Kulture Sport, Bayonne : l’idée d’une deuxième édition ne passera pas l’hiver

24 août 2015 > > Soyez le premier à réagir !

Après une première édition calamiteuse en juin dernier, le festival Kulture Sport à Bayonne ne devrait pas bénéficier d’une « seconde manche » d’après le site Sud Ouest.

C’est une information du site Sud Ouest, qui ne surprendra pas les observateurs de la première édition du festival Kulture Sport du 13 au 15 juin dernier : la Ville de Bayonne annonce ce jour « de grosses réserves » quant à la reconduction d’une seconde édition de ce nouveau venu dans le calendrier des festivals de Bayonne, clairsemé dans le même temps.

kulture-sport-bayonne-6

Soirée d’ouverture aux Arènes, vendredi 12 juin 2015

La pluie invoquée, comme l’attitude jugée toxique des réseaux sociaux : les raisons de l’échec patent de ce premier galop d’essai semblaient ne devoir venir que de l’extérieur de la manifestation.

La seule auto-critique des organisateurs regroupés autour de Vincent Maraval tenait de la blague de comptoir, douteuse et fanfaronne : les multiples annulations et le fiasco d’une soirée publique d’ouverture en forme de Waterloo ne cherchaient comme explications le fait que ce croisement entre les deux thématiques proposées portait « une trop grande ambition en terme de quantité et de contenance » pour Bayonne.

kulture-sport-bayonne-1

Séance de cinéma Kulture Sport à L’Atalante, vendredi 12 juin

A la sortie d’une manifestation décrétée « d’intérêt international » par ses défenseurs, bien que siamoise d’une manifestation lyonnaise à l’Institut Lumière de Thierry Frémeaux, le bilan comptable avancé de 1.000 spectateurs sur 3 jours, essentiellement recherchés du côté des visiteurs de l’expo « Raymond Depardon et les JO » avait tout de même de quoi provoquer une toute autre remise en question.

Une communication extrêmement tardive avait en effet caché au plus longtemps possible une réflexion spectaculairement insuffisante de ce qu’il était imaginable d’entrevoir sur ces liens entre culture et sport.

Présentation publique de Kulture Sport par ses organisateurs, samedi 24 janvier 2015

A la déclaration initiale de l’adjoint à la culture de Bayonne, Yves Ugalde, de « ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain » malgré l’aveu d’un « échec populaire », succède donc un enthousiasme très mesuré sur la capacité des organisateurs de remettre le train sur les bons rails.

La discussion toujours ouverte sur les moyens financiers de la ville, ouverts pour 60.000 euros par biennale et au moins autant en prestation techniques, n’y trouva guère de quoi nourrir l’apaisement d’autres acteurs culturels, écartés cette année (Translatines, Black&Basque, en particulier).

kulture-sport-bayonne-16

Manifestation de SOS TRanslatines, vendredi 12 juin 2015, lors de la soirée d’ouverture de Kulture Sport

La rentrée imminente devrait permettre de clarifier définitivement un calendrier culturel 2017 sans la même prise de risques pour cette biennale, pas plus que ne serait vu d’un oeil bienveillant une reconduction sans intervention de la ville d’une édition en 2016, comme annoncé par Vincent Maraval quelques jours après.

Absente des grands rendez-vous culturels de cette fin d’année 2015, Bayonne a donc le temps de reprendre ses esprits et ses priorités.

kulture-sport-bayonne-8

vendredi 12 juin 2015, lors de la soirée d’ouverture de Kulture Sport


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.