Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

« La Con-fusion/Aviron – BO » : histoire d’une fusion ratée, mais d’une BD-presse réussie, signée Jean-Yves Viollier

6 novembre 2015 > > Soyez le premier à réagir !

En décembre prochain sortira le livre « La Con-fusion/Aviron – BO: histoire d’une fusion ratée » (Atlantica Editions), portant la plume bien connue de Jean Yves Viollier et les dessins percutants de Dominique Mutio, premières planches à découvrir et rencontre avec l’auteur des textes.

Les supporters de rugby ont coché depuis bien longtemps la date du dimanche 8 novembre 2015 pour le « match de l’année », première confrontation du derby qui opposera les voisins ennemis de l’Aviron Bayonnais et du Biarritz Olympique, et qu’importe que les deux clubs ne soient plus dans l’élite du Top 14, mais en D2.

derby-bayonne-biarritz

« Je t’aime moi non plus », un refrain connu du derby Bayonne Biarritz

Une rencontre qui garde un parfum de châtaignes d’automne, mais qui, cette année, sera aussi la première occasion de régler sur le terrain le pataquès mélodramatique de la fusion avortée la saison passée entre les deux clubs, à quelques jours d’un championnat qui déciderait finalement de la rétrogradation de Bayonne.

L’ego et le pognon, des apprentis sorciers, des budgets plombés et opaques, ou bien encore une histoire de patrons du rugby qui n’ont pas été à la hauteur : dans tous les troquets basques, l’explication est au moins aussi diverse qu’est embrouillé le déroulé de ces mois de fuites dans la presse, de démentis puis de pédalages arrière, de votes successifs de chaque camp de supporters.

(Cliquer pour agrandir la planche)

« Je n’ai pas de position partisane autre que celle de défendre avant tout les valeurs de ce sport », introduit le journaliste Jean Yves Viollier, fin observateur mordant de la vie politique locale (avec son blog Bisque, bisque, basque !), « et il m’a semblé nécessaire de revenir sur le déroulé de cette fusion ratée ».

Et c’est ainsi que, en décembre prochain, sortira sous sa plume un ouvrage collectif « La Con-fusion/Aviron – BO: histoire d’une fusion ratée », chez Atlantica Editions.

L’homme possédait pour cela les deux casquettes nécessaires, sa vie ayant été marquée par une carrière de « modeste talonneur » jusqu’à 39 ans et par un passé de journaliste à l’Équipe et au Canard Enchainé.

viollier-derby-uneIl confie avoir constaté que cette fusion ratée, impossible à évoquer sans en rappeler les dommages sportifs et politiques qui s’y sont rattachés, nourrissait « tout et n’importe quoi, autour de moi ».

Les bras chargés de tout ce qu’il avait pu récolter, dans la presse papier et internet, ce gratteux a mis la passion des clochers de côté pour que, avec son compère dessinateur de presse Dominique Mutio (Le Monde, Libé, Siné Hebdo), soit rétablie la chronologie des coulisses dans les deux clubs, et dans les deux mairies.

viollier-con-fusion-4

(Cliquer pour agrandir la planche)

L’apport d’une femme dans ce duo de solides, Caroline Aïtana Viollier (sa fille), aura permis de donner naissance à cette BD-presse, « afin de remettre les choses à leur juste place », et qui sortira début décembre 2015.

L’auteur des textes est connu pour avoir un réel talent pour désosser l’actu politique locale, après l’avoir soupesée puis emballée fissa.

Mais ici, nulle place réservée au ton mordant et sarcastique du blog de Jean-Yves Viollier, « j’aime trop ce sport », quand de courts feuillets écrits en immersion « au fil de l’eau » ont été mis au service des dessins de presse, aussi hilarants qu’extrêmement bien sentis, quand bien de pages de journaux ne leur accordent pas une telle importance.

L’ouvrage ne sera définitivement imprimé que dans un mois, mais la lecture des premières planches permet de le constater.

viollier-con-fusion-2

(Cliquer pour agrandir la planche)

La fusion ratée évoquée porte un paradoxe, particulièrement bien mis en valeur dans l’ouvrage.

Tout d’abord, « il ne s’agit que de sport », d’autres actualités doivent nous rappeler combien elles sont indiscutablement plus graves.

Mais, dans le même temps, « il ne s’agit pas que de sport », ce mariage raté entre les deux clubs permettant de décrypter les rouages de nos sociétés actuelles, où les montages financiers prennent le dessus sur les enjeux humains ; et où le marquage à la culotte des politiques relève d’un calcul qui n’est pas forcément sportif.

Des dirigeants dont les valeurs individuelles ne sont pas remises en question mais dont l’inexpérience de ce genre de manœuvres plombées a été fatale ; des réactions de joueurs ayant moins de mal à se débarrasser de leurs adversaires directs que le sentiment de n’être que des pions sacrifiables ; et des supporters écartelés, petits bouts d’humains dont l’avis était sans doute moins bien nécessaire que leurs portefeuilles à chaque début de saison :

le livre La Con-fusion/Aviron – BO: histoire d’une fusion ratée est à l’évidence un ouvrage original et réussi qui leur est destiné (mais pas que).

Il permettra de reprendre sa place dans la mêlée (toujours d’actualité), avec le sentiment que le pote à côté et l’adversaire en face rentrent sur le terrain avec une vision plus claire des prochaines combats encore à mener.

derby


derby-confusionLa Con-fusion/Aviron – BO: histoire d’une fusion ratée
textes de Jean Yves Viollier, dessins de Dominique Mutio, design graphique de Caroline Aïtana Viollier
Sortie prévue le 6 décembre chez Atlantica Editions.

viollier-con-fusion-1

(Cliquer pour agrandir la planche)


Pré commande du livre

Couverture-Brouillon4 d’une simplicité quasi-biblique (il suffit de cliquer sur l’image)


 

 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *