Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Le « L.A. Dance Project » de Benjamin Millepied : premiers pas réussis pour la nouvelle saison Danse de Biarritz

13 octobre 2016 > > Soyez le premier à réagir !

La saison danse 2016/2007, initiée par le Malandain Ballet Biarritz et Biarritz Culture, a fait ses premiers pas mardi 11 octobre sur la scène de la Gare du Midi avec la compagnie dirigée par Benjamin Millepied, le L.A. Dance Project.
Sur place, les mots et le « Regard en coin » du photographe Stéphane Bellocq, pour Eklektika.

Pour débuter cette première saison de danse 2016/2017 à Biarritz, telle que portée et désirée par le rapprochement du Malandain Ballet Biarritz et Biarritz Culture, l’invitation a donc été faite mardi soir dernier par le chorégraphe Benjamin Millepied de faire venir trois chorégraphes, trois univers, pour quatre pièces, dont presque toutes (exception faite de Helix) avaient en commun une musique souvent répétitive, entêtante et très scandée, restant tout de même légère et entraînante.

Répétitions également dans la gestuelle des chorégraphies, portant influences perceptibles de de grands noms de la danse, substrat saisi pour ensuite mieux s’en affranchir.

La découverte de ce collectif, porté par une technique magistrale, marquée par l’école américaine, s’est faite virevoltante, éclatante, déchaînée parfois, une salle comble ne se privant d’applaudir à maintes reprises.


MURDER BALLADES – Justin Peck


MURDER-BALLADES- benjamin-millepied-saison-danse-biarritz-malandain-1Une pièce pour six danseurs chorégraphiée sur des mélodies folk américaines des années 30/40, arrangées ici par une formation classique (Eighth Blackbird) façon musique de chambre.

Une danse inventive, souvent joyeuse, où chaque note est prétexte à un mouvement inattendu. Une juxtaposition de tableaux, des ensembles parfaitement exécutés qui se brisent puis se recomposent.

MURDER-BALLADES- benjamin-millepied-saison-danse-biarritz-malandain-2MURDER-BALLADES- benjamin-millepied-saison-danse-biarritz-malandain-1


MARTHA GRAHAM DUETS – Martha Graham


MARTHA-GRAHAM-DUETS- benjamin-millepied-saison-danse-biarritz-malandain-2Trois duos, tirés de plus longues pièces, extraits et ré-arrangés par Martha Graham pour les besoins d’un documentaire.

Un piano solo, ligne directrice, en accompagnement musical. Une simplicité brute, des interprètes complices, mais un sentiment de frustration à la fin, dû à la brièveté de la pièce, avec l’envie forte de découvrir la source originelle.

Mais la gestuelle de Martha Graham résonne longtemps, toujours autant contemporaine.

MARTHA-GRAHAM-DUETS- benjamin-millepied-saison-danse-biarritz-malandain-1


HELIX – Justin Peck


HELIX- benjamin-millepied-saison-danse-biarritz-malandain-1Rupture musicale et changement d’ambiance avec Helix, portée par une musique volontaire, musclée, presque épique, qui accompagne une pièce énergique et pleine de puissance.

Des mouvements fluides, posés, parfois arrêtés façon Cunningham, des touches classiques dans des tableaux toutefois abstraits. Une pièce sitôt entamée, tout juste terminée. Déjà.

HELIX- benjamin-millepied-saison-danse-biarritz-malandain-2HELIX- benjamin-millepied-saison-danse-biarritz-malandain-3HELIX- benjamin-millepied-saison-danse-biarritz-malandain-4HELIX- benjamin-millepied-saison-danse-biarritz-malandain-5HELIX- benjamin-millepied-saison-danse-biarritz-malandain-6


ON THE OTHER SIDE – Benjamin Millepied


ON-THE-OTHER-SIDE- benjamin-millepied-saison-danse-biarritz-malandain-5Comme un clin d’œil au décor de la première pièce, le fond, magnifique, est très coloré. Une toile peinte par Mark Bradford, qui accompagne les tableaux tel un personnage à part entière.

La mise en lumière du fond est en effet particulièrement travaillée : parfois extrêmement lumineux, s’effaçant parfois dans un halo bleuté, ou bien se dévoilant seulement partiellement, tel un cœur qui bat, au rythme des duos. Une vraie réussite.

Des duos somptueux (un homme et une femme, deux hommes, deux femmes…) ponctuent cette pièce simple et gracieuse, qui se déroule sans heurts, en parfait accord avec la musique de Philip Glass portée par un simple piano.

ON-THE-OTHER-SIDE- benjamin-millepied-saison-danse-biarritz-malandain-1ON-THE-OTHER-SIDE- benjamin-millepied-saison-danse-biarritz-malandain-2ON-THE-OTHER-SIDE- benjamin-millepied-saison-danse-biarritz-malandain-3ON-THE-OTHER-SIDE-- benjamin-millepied-saison-danse-biarritz-malandain-4L’impression est forte, qui vous fait oublier le viseur de votre appareil photo, une succession de verbes se bouscule alors en vous : se regarder, se sourire, se toucher, s’enfuir, se croiser, se raccrocher, s’éviter, se rassembler et se retrouver.

Ou pas.

En somme, vivre. Ensemble.

ON-THE-OTHER-SIDE- benjamin-millepied-saison-danse-biarritz-malandain-5


benjamin-millepied-saison-danse-biarritz-malandain-uneToutes les photos signées de Stéphane « Regard en Coin » Bellocq, à retrouver sur sa page Facebook


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.