Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

« La Forêt d’Art contemporain » des Landes, pour panser l’après-Klaus

20 novembre 2014 > > 4 commentaires

Les Landes sont pour ceux qui ne font que passer un grand champ d’arbres qui abritent quelques hameaux. On cherche du regard les points d’ancrage, un airial, une palombière qui affleure au milieu des herbes jaunes, là un énorme tas de souches.

Le paysage est continu, séquencé par les coupes et les plantations successives ; elles effacent progressivement la dévastation de la tempête Klaus en 2009.

cheminUn drôle de projet a vu le jour peu de temps après : la Forêt d’Art Contemporain, qui vise la production sur une quinzaine d’année d’une centaine d’œuvres sur le site du parc naturel régional des Landes de Gascogne.

L’association inaugurait samedi et dimanche derniers la nouvelle série d’œuvres crées in situ, par les 8 artistes choisis par Didier Arnaudet, commissaire et critique d’art. Elles viennent s‘ajouter aux 7 autres mises en place lors de la première session, en 2011.

bruno-peinado

Bruno Peinado

Le vernissage itinérant a le charme d’un voyage d’études, voitures en file indienne le long des chemins forestiers, marche d’approche, bottes et parka, aléas du temps. Le maire ouvre le cortège.

Chaque œuvre a été produite avec le concours de la municipalité qui l’accueille, et les habitants qui prêtent main-forte.

Sébastien Vonier

Sébastien Vonier

Elles ont toutes l’incroyable pouvoir de nous faire sentir ici et maintenant, en présence d’une histoire au milieu de nulle part – c’est peut-être toujours cela, être quelque part.

christophe-doucet

Christophe Doucet

Christophe Doucet investit une ancienne cabane où l’on peut s’asseoir et faire un feu. Il la protège aux quatre points cardinaux, de quatre colonnes rustiques, avec à leur sommet la même grande oreille tournée vers le lointain.

Youne`s-Rahmoun

Younès Rahmoun

Younès Rahmoun prend le parti de l’histoire enfouie du village de Vert, avec sept propositions qui discrètement rendent hommage à la bienveillance et la protection des sociétés villageoises.

Marie Denis pose à quelques mètres d’une départementale, toujours droite, un portail désuet qui s’anime de sons au grès du vent, une sorte d’anfractuosité enchantée dans le paysage indifférent.

Marie-Denis

Marie Denis

Marie-Denis-2

Marie Denis

En la laissant derrière soi, on imagine l’œuvre seule dans la nuit, sous la pluie, ou la venue fortuite d’un promeneur, un chevreuil…

A Sabres, l’oeuvre numérique de Bertrand Dezoteux a trouvé refuge dans le pavillon de l’éco-musée de Marquèze, partenaire du projet. Diffusée dans le hall d’entrée du musée, cette « folastrie » en 3D gagne la palme de l’incongruité et de la pertinence réunies.

bertrand-dezoteux-2

Bertrand Dezoteux

A Garein, Laurent Le Deunf qui dirigea la programmation de la première édition, est invité à déposer ses propres sculptures dans une cage, à deux pas de l’église.

Laurent Ledeunf

Laurent Ledeunf

Zoo de sculpture ou prison selon la distance à laquelle on s’approche pour regarder à travers, elle est une sorte de contre-point littéral à la programmation, des sculptures lâchées dans la forêt des Landes.

On peut découvrir dans les proches alentours du village au coeur du projet – le maire, président de l’association, en est l’initiateur – des œuvres antérieures.

Aux impétueuses manœuvres de l’imprévu de Alain Domagala

residencealain-domagala

Alain Domagala

Cœur chaud Bois d’Aquitaine d’Emilie Perotto

emilie-perotto-2

Emilie Perotto (tout comme la photo de Une de cet article)

Paysage et loup de Roland Cognet

roland-cognet-1roland-cognet-2Plus loin au nord, d’autres encore, celle de Laurant Kropf Le Vieux Père (La Statue), victime d’un acte de vandalisme à peine monté, en réponse à l’ironie du titre, La Moderne, de Sarah Tritz, vrai sculpture et fausse ruine de maison inachevée, les toutes nouvelles pièces de Sébastien Vonier, Bruno Peinado, David Boeno, vulnérable, hypothétiques, mythologiques.

Laurent Kropf

Laurent Kropf

Bien ou mal perçues, soumises aux aléas du temps, elles échappent au corsetage de la commande publique et se chargent au fond des bois d’une présence rare.

En grande pompe – pompes funèbres – art pompier – on revient en ville en rêvant de la chute des sculptures pompières qui ornent les places publiques et les rond-points idiots.

Un conseil : pour découvrir les œuvres, munissez-vous d’un GPS ou d’une bonne carte d’état major.le-territoire

 


emilie-perotto-2

Toutes les précisions sur
le site de la Forêt d’Art Contemporain


 


Commentaires

4 réponses à « La Forêt d’Art contemporain » des Landes, pour panser l’après-Klaus

  1. […] Les Landes sont pour ceux qui ne font que passer un grand champ d’arbres qui abritent quelques hameaux. On cherche du regard les points d’ancrage, un airial, une palombière qui affleure au milieu des herbes jaunes, là un énorme tas de souches.Le paysage est continu, séquencé par les coupes et les plantations successives ; elles effacent progressivement la dévastation de la tempête Klaus en 2009.  […]

  2. Boutevin dit :

    Bonjour,
    Merci pour ce reportage qui rends bien compte de notre démarche.
    Vous auriez pu aussi citer l’oeuvre du Wagon »(c’est ainsi que les habitants la nomme) de Stéphanie CHERPIN situé à Commensacq, qui est à mon sens une des oeuvres emblématique de notre association.
    Mais vous ne pouviez pas les citer toutes. C’est pourquoi je vous invite à l’occasion de nous rendre visite dans notre village pour la découvrir.
    Jean-louis Boutevin
    Maire adjoint, Culture, tourisme, patrimoine.
    Bien à vous.

  3. […] « La Forêt d’Art contemporain » des Landes, pour panser l’après-Klaus : Agenda des évènements culturels, dossiers et articles sur la culture au Pays basque  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.