Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Galerie « Danse des oiseaux », St Pée s/Nivelle : un nouveau nid pour artistes en plein envol

21 mars 2016 > > Soyez le premier à réagir !

Ouverte depuis ce mois de mars à Saint-Pée-sur-Nivelle, et rêvée comme un lieu de rencontres pour des artistes aux doigts ailés, la Galerie « Danse des Oiseaux » a invité les poètes ce week-end du 19 mars à venir dire leurs textes au milieu de toiles songeuses accrochées à ses murs.

La galerie n’a pas choisi le printemps par hasard pour planter sa date d’anniversaire dans la ville : créée dans un esprit de troc, de rencontres au feeling et de passions partagées, impossible ici d’enfermer les oiseaux. Les portes restent « ouvertes ».

Derrière elles, Eklektika rencontre Sofi et Jean-Henry Maisonneuve, maitres des lieux.

galerie-oiseaux-ascain-10Son premier vernissage a eu lieu le 4 mars et de nombreux artistes ont déjà choisi ses murs pour y accrocher un peu d’eux-mêmes.

Peintre, créatrice de l’association La Brigade Contemporaine, initialement implantée au centre Larraldea, qui s’occupe de promouvoir des artistes issus du mouvement expressionniste, la maitresse de maison, Sofi Maisonneuve, réalise là sa conception du mot galeriste : faire découvrir des talents, y croire avec eux et leur offrir un espace où la cohabitation avec d’autres arts devient naturelle.

Près d’elle, son mari Jean-Henry Maisonneuve, peintre, professeur de français, écrivain, pose les mots.

L’espace est douillet, habité d’un désordre agréable comme ces librairies qui laissent traîner des piles de livres au sol. Les œuvres habitent le lieu de leurs tourments ou de leurs lumières, avalant ce qui est lisse au profit des formes et des profondeurs.

Des malles sont disposées ici et là, laissant nos doigts parcourir les tableaux qui y sont glissés ; la beauté, ici, ne saurait se détacher de ses ombres.

D’autres toiles accrochées aux murs semblent vous suivre du regard. Elles sont habitées de langages différents sans se couper la parole, un point commun entre elles : l’intensité.

Le visage confondu de Camille Claudel peint par Yvana Duchène, les mouvements aériens et froissés d’Eider Astrein, les entre-lignes flottantes et indécelables de Christine Drouillard ou l’enfantement du monde par Josette Mantorela : autant d’œuvres qui « célèbrent la vie, dans ses contrastes et ses aberrations, en creux ou en pleins » (Jean-Henry Maisonneuve).

Dans un coin de la pièce, on découvre une toile de Nicolas Fropo de Habart, un visage taché de songes obscurs qui semble vouloir sortir de son cadre, ou, plus loin, un fragment d’être au corps d’éventail, peint par Jean-Henry Maisonneuve et qui semble nous fixer ; ou encore, une œuvre de Sofi, visage transpirant un bleu mystique, qui nous renvoie au calme de la nature.

« Il y a certaines galeries d’art dans lesquelles on ose à peine entrer », explique Jean-Henry Maisonneuve. Trop propre, aliéné à un esprit de commerce, on peut avoir parfois l’impression que le galeriste va vous demander de quitter le lieu si le porte-monnaie ne se montre pas.

« Nous ne voulions pas ça. Nous désirons vraiment que les gens se sentent libres de rentrer, de regarder, de discuter. Nous ne sommes pas impressionnants », ajoute t-il dans un sourire.

« Nous choisissons les œuvres au feeling, au fil des rencontres et nous fonctionnons aussi par l’échange. Un artiste qui ne sait pas se promouvoir, qui a besoin d’une biographie, d’un texte pour présenter ses œuvres peut faire appel à nous. Jean-Henry, critique d’art depuis de nombreuses années, s’y attèle avec passion. En retour, l’artiste nous donne une œuvre pour la galerie », explique Sofi.

Et ça fonctionne, être artiste et communiquer sur son art n’étant pas toujours conciliable selon les natures de chacun

galerie-oiseaux-ascain-8La galerie Danse des oiseaux propose aussi des ateliers de peinture avec Sofi Maisonneuve.

« En général, je n’interviens pas dans la création. Le moteur de ces ateliers, c’est de peindre ensemble », sentir l’univers de l’autre prendre forme près de soi, partager des techniques, peut-être, et des moments précieux dans tous les cas.

Au quotidien, chacun est donc le bienvenu pour admirer les œuvres, discuter, peindre ou dire un poème, comme l’a fait ce samedi 19 mars dernier une quinzaine de personnes dont Auxtin Zamora, Thomas Roche, Yann Le Rousic, Samir Ellook-Augé, accompagnés ce matin là par le oud de Mohammed Boujalal et l’alto de Jean-Michel Nougué Lecoq.

galerie-oiseaux-ascain-7Une passerelle improvisée entre poésie et peinture, un moment encore très intimiste mais qui tend à s’élargir, « de nombreuses collaborations ont jalonné l’histoire de cette façon : Sonia Delaunay et Blaise Cendrars, Wilfredo Lam et René Char… », commente Jean-Henry dans un de ses textes.

Jusqu’à fin avril, une exposition est consacrée à l’artiste Josette Mantorela qui sera suivie par la suite d’oeuvres de Marythé Avella. L’été, quant à lui, sera consacré aux œuvres d’Eider Astrain.

galerie-oiseaux-ascain-5L’air rentre dans cette galerie, plein d’inspiration, d’énergies apportées par les uns et les autres.

De plus, juste à côté de la galerie, une étrange créatrice a elle aussi emménagé, le monde enchanté des marionnettes en bois avec elle. On vous en parlera bientôt dans Eklektika.

Pour l’heure,  n’hésitez pas à vous promener dans cette rue et à franchir les portes de la Galerie : l’art s’y envole, « Vivre la même vie/Toujours pour ces gens là » et ce ne sont pas les Oiseaux de passage de Monsieur Brassens qui s’en plaindront.

galerie-oiseaux-ascain-11


galerie-oiseaux-ascain-uneToutes les informations sur la galerie :
http://www.galeriedansedesoiseaux.com/
La Brigade Contemporaine : http://www.brigade-contemporaine.com/
Les critiques d’art : http://sofimanterola.wix.com/critique-d-art


 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.