Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

L’Atalante de Bayonne, et gérer l’impatience de 2016

19 novembre 2014 > > 4 commentaires

Dans l’attente du regroupement de ses trois salles, prévu pour septembre 2016,  le cinéma L’Atalante de Bayonne annoncera dans quelques jours sa bonne santé financière, malgré les inquiétudes sur l’exploitation art et essai en France.

La pluie et le froid n’ont pas épargné Bayonne, ce dimanche, et les parapluies sont les bienvenus à la sortie de la séance de Marie Heurtin, le nouveau film de Jean-Pierre Améris, à l’Atalante de Bayonne.

La veille, le réalisateur a été accueilli par une salle presque pleine pour ce genre de rencontres privilégiées avec le public qui forme l’ordinaire d’une salle art et essai comme celle-ci, et ses deux autres écrans de L’Autre Cinéma, à 300 mètres de là dans le quartier St Esprit.

A sa tête depuis fin 2006, la directrice artistique Sylvie Larroque savoure cette sensation étrange qui n’appartient qu’aux organisateurs de rendez-vous cinéphiles, celle de la pluie automnale, de retour sur une côte basque plutôt baignée de soleil depuis début septembre, ce qui n’est pas toujours le meilleur allié des salles sombres.

atalante-bayonne-sylvie Le 11 décembre prochain, elle sera présente à l’assemblée générale de l’association Cinéma et Cultures qui gouverne l’ensemble depuis 1991, et l’ouverture du lieu historique de l’Atalante, ce plus ancien cinéma d’Aquitaine encore en activité (ouvert en 1913).

Y sera dévoilé le 9ème exercice financier positif d’affilée, une satisfaction légitime pour ses 1.500 adhérents et les 105.000 spectateurs qui ont fréquenté ce lieu de septembre 2013 à fin août 2014.

« Une hauteur de fréquentation normale », confie Sylvie Larroque, qui pointe malgré tout de fortes tendances dans les choix du public.

« Il y a eu peu de très gros films, cette saison, mais plutôt beaucoup d’outsiders, qui ont réalisé des audiences au-delà de ce qui pouvait être pressenti », et de citer des films comme The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson, ou l’inattendu Ida de Pawel Pawlikowski, qui ont affolé les scénarios écrits d’avance.

grandbudapestidaLe mal n’est pas nouveau, la diversité culturelle est un sport de combat admis par tous, la profession ayant tendance à trouver du plaisir à s’écharper sur les thèmes habituels de la chronologie de sorties des films en vidéo après leurs sorties salles, sur les modes d’accompagnements des œuvres ou de la place des programmations minoritaires (Jeune public, films de répertoire).

« Notre projet culturel reste axé autour de cette diversité de programmation », confirme Sylvie Larroque, « en particulier dans le maintien des 3 salles au sein du réseau Europa Cinémas et de la défense du cinéma européen, sans toutefois s’interdire de passer en version originale ce qui peut être assimilé à des blockbusters » (comme Interstellar de Chris Nolan qui trouve une place dans le programme de ce mois-ci), « il y a des choses vraiment intéressantes de ce côté-là aussi du cinéma américain ».

Interstellar-uneLe succès actuel important de Mommy de Xavier Dolan, de Vie sauvage de Cédric Kahn, et la déception digérée de la Palme d’Or Winter Sleep sont déjà dans le rétroviseur, le projet de regroupement futur de la structure bicéphale étant une préoccupation jamais absente du quotidien.

Annoncé pour la saison 2014, l’ouverture du lieu final en tête de Pont St Esprit a dû intégrer un budget d’investissement plus important que prévu initialement (passé de 2 à 3,5 millions d’euros), et des considérations incontournables sur ce fleuve de l’Adour voisin, qui s’invite trop souvent aux séances hivernales de l’Autre Cinéma.

autre-cinema-bayonne-une

« Le début des travaux a été fixé à fin mars 2015″, précise Sylvie Larroque, pour une ouverture espérée à la rentrée de septembre 2016 ».

Dix huit mois de travaux nécessaires, qui devraient provoquer le retrait des séances de 14h et de 16h de l’Autre Cinéma.

Et les 3 derniers mois avant livraison amenant logiquement ce bâtiment à être totalement fermé pour qu’y soit pratiqué l’arrimage de l’espace adjacent détruit, puis reconstruit.

« Ce n’est donc pas cette saison 2014/2015 qui sera impactée, mais la suivante », Sylvie Larroque ne sentant pas pour autant l’obligation de s’en plaindre quand le projet final recueille sa plus vive impatience.

Avec la fin de son activité cinéma à court terme, le sort de la salle centenaire de L’Atalante reste quant à lui dans le flou, des visites de racheteurs de ce lieu privé ont été constatées, « mais il y a une volonté politique locale exprimée pour que ce lieu reste dédié à l’offre culturelle de la ville », conclut Sylvie Larroque.

atalante-bayonne-file-2


Retrouvez la programmation de l’Atalante et de l’Autre Cinéma sur leur site

Pour rappel, Assemblée générale de l’association le 11 décembre

atalante_autre_cinema_bayonne


 


Commentaires

4 réponses à L’Atalante de Bayonne, et gérer l’impatience de 2016

  1. […] Dans l’attente du regroupement de ses trois salles, prévu pour septembre 2016, le cinéma L’Atalante de Bayonne annoncera dans quelques jours sa bonne santé financière, malgré les inquiétudes sur l’exploitation art et essai en France.  […]

  2. Sarrade dit :

    Merci Europa Cinémas. Merci Sylvie !
    Un adhérent.

  3. Muriel dit :

    Tout le monde parle de l’Atalante comme un lieu qui restera à vocation culturel, mais la mairie a t’elle l’intention de racheter le lieu, afin de pérenniser une activité culturelle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.