Après 3 ans, plus de 1 000 articles écrits
par une trentaine d'auteurs, 1 700 dates d'agenda,
340 fils musique, 330 brèves de culture,
420 newsletters envoyées à 4500 abonnés
pour un total de 900.000 pages vues,

Eklektika s'arrête.

Merci à ceux qui nous ont fait confiance.

Si le projet vous intéresse : continuer@eklektika.fr

Retour en haut de la page
Twitter Facebook Contact Recherche

Le ‘Didam’, nouveau sésame de l’art contemporain à Bayonne

9 mars 2015 > > Soyez le premier à réagir !

Début avril ouvrira à Bayonne un nouvel espace d’art contemporain, le Didam, sur les quais de l’Adour, devenant le mot de passe pressenti pour succéder à feu-le Carré Bonnat.

Exit la Direction Inter Départementale des Affaires Maritimes, et vive le Didam, ce nouvel espace dédié à l’art contemporain à Bayonne, invité à prendre la place du Carré Bonnat voué aux pelleteuses depuis octobre dernier.

Sous ce nom pressenti s’ouvrira tout début avril un espace autrefois administratif, dont les habitants du quartier St Esprit ont essentiellement connu la façade art déco signée des architectes Gomez au début des années 30, dont les 250 m2 seront donc dévolus à l’hébergement de multiples expositions.

« À ce jour, cet immeuble n’a sans doute pas été considéré comme il mérite de l’être », aura résumé le Maire de Bayonne, Jean-René Etchegaray, également Président de l’Agglo Bayonne Côte Basque (ACBA).

didam-bayonne-art-5

Porte d’entrée DIDAM

Une double casquette pertinente dans ce cas, puisque l’ensemble a été acheté par l’ACBA (pour 850.000 €), et cédé en location/gestion à la Ville de Bayonne, ces deux entités s’entendant pour rénover le rez-de-chaussée et le futur parvis d’accueil pour un montant de 190.000 euros.

Le lieu ouvrira donc pleinement mi-avril, avec une première exposition d’oeuvres de l’artiste basque José Antonio Sistiaga, avant d’accueillir en juin prochain « une expo d’un artiste d’envergure internationale », a précisé l’adjoint à la culture Yves Ugalde, « dans le cadre du Festival Kulture Sports ».

didam-bayonne-art-4

Hall d’accueil DIDAM

Trois salles en rez-de chaussée verront donc leurs murs de 4 mètres recouverts, l’espace devant accueillir également des caissons verticaux permettant de moduler des affichages sur cimaises.

Appel du pied a été lancé pour que ce lieu puisse servir aux « grands acteurs locaux et régionaux de qualité » de l’art contemporain, les regards étant particulièrement tournés vers les fonds du FRAC Aquitaine en demande de lieux, et des grandes métropoles comme Bordeaux et Bilbao.

Salle de gauche DIDAM

Dans le lieu trouveront également place, dans un calendrier encore indéfini, des maquettes de requalification de ces berges de l’Adour, en particulier celle de la future gare inter-modale de Bayonne, les 900 mètres séparant les deux ponts étant désormais propriété de l’ACBA, à l’exception des établissements Duprat près du Pont Grenet.

Le Didam entend bien apporter également sa contribution au dynamisme que devrait représenter le regroupement des trois salles art et essai de l’Atalante et de l’Autre Cinéma, « dont les travaux devraient commencer cet été », a précisé Jean-René Etchegaray.

Salle de droite DIDAM

« Des actions de coproduction d’expos seront le modèle plus probable que celui de la location », a précisé Marie Christine Rivière, Directrice des Affaires Culturelles, l’année civile devant permettre d’accueillir « au moins une grande exposition d’ampleur internationale », selon les voeux d’Yves Ugalde.

Rendez-vous donc début avril pour la première ouverture du lieu après la fin des travaux, le Didam s’étant par ailleurs engagé à être « un espace contemporain dont l’entrée sera gratuite ».

didam-bayonne-art-7« Il était sans doute temps que ce lieu retrouve l’inspiration artistique qui devait être chère à ses concepteurs historiques », aura conclu Sophie Castel, Adjointe au Patrimoine culturel et urbain de Bayonne.

 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.